Partagez|

Je te suis tu me fuis, je te fuis tu me suis [PV : Wyatt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Caitlin A. Turner

Elève de 6ème année - Gryffondor

Humeur : Lunatique


MessageSujet: Je te suis tu me fuis, je te fuis tu me suis [PV : Wyatt] Mar 28 Fév - 23:48

Tout le monde était monté dans leur salle commune… Caitlin elle n’avait pas adressé un mot de tout le repas, perdue dans ses pensées. Sa conversation avec Autumn l’avait perturbé… Et puis elle devait bien avouer que parler avec Wyatt lui manquait… Cela faisait presque une semaine qu’ils ne s’étaient pas adressé la parole… Et elle l’avait évité du mieux qu’elle pouvait aussi… Certaines personnes lui avaient même demandé s’ils étaient encore ensemble… Ca elle n’en savait rien… Elle avait toujours des sentiments pour lui, à son plus grand dame… Elle aurait tellement préféré pouvoir passer à autre chose, mais cela lui était impossible… Et puis il y avait ces rêves étranges qu’elle faisait… Elle le voyait toujours s’éloigner pour ne jamais revenir et son chagrin lui faisait perdre pied…

Cette rumeur sur leur séparation avait été accueillie avec joie par son fan club, mais aussi et surtout par ses pires ennemis… Enfin ce n’était pas ce qui préoccupait le plus la belle anglaise… Elle se demandait surtout si elle ne devait pas lui reparler et s’excuser… A ce mot quelle se raidit. Elle s’excusait ? C’était la fin du monde pour elle… Non décidément elle ne pouvait pas, elle était bien trop butée pour laisser tomber comme cela…

Elle soupira et remit en place ses cheveux. Elle était venue à la bibliothèque pour se détendre… Ce qu’elle aimait par-dessus tout c’était consulter les archives, voir les anciennes photos des différentes promo… C’était assez drôle, car il lui arrivait de reconnaître en quelqu’un les traits d’un élève qui était ici et lorsqu’elle regardait le nom c’était le même que l’élève. Comme quoi on ressemble tous quelques part à nos parents… Pourquoi ce plongeait-il dans ses archives ? Car elle aurait surement aimé que son père soit sorcier… Il aurait été un très bon sorcier elle en était persuadée et en plus elle aurait pu ainsi marcher dans ses pas.. Mais le destin en avait décidé autrement… Elle serra les poings pour tenter de se calmer… Cela faisait plus de 7 ans que son père les avait quitté, mais la douleur était toujours aussi forte… Elle souffla et ferma les yeux quelques instants. Elle était vraiment à fleur de peau en ce moment... Elle continua de feuilleter le livre avec intérêt et sourit lorsqu’elle reconnut Logan sur la photo… Elle regarda la date, il avait plus de 40 ans… Quand elle avait appris que c’était un vampire cela avait été un choc… Enfin c’était peut-être surtout le fait qu’il avait tenté de la tuer qui l’avait choqué… Mais maintenant elle avait accepté cette idée et vivait très bien avec.. Elle évitait juste de le croiser lorsqu’elle avait du sang partout. Elle l’observa avec plus d’attention, il n’avait pas changé, à part la coupe de cheveux… Le pouvoir d’un vampire était vraiment phénoménale… Dans un sens elle le plaignait, la vie éternelle devait être bien ennuyeuse quand on a personne avec qui la partageait… Elle soupira le cœur empreint d’une légère tristesse et tourna la page. Elle regard alors de nouveau les personnes sur cette photographie…

Soudain son cœur manqua un battement et son regard émeraude se fixa sur un visage qui lui semblait connu… Elle ravalait sa salive et descendit son regard vers les noms des élèves qui y figuraient. Elle ne croyait pas ses yeux ce n’était pas possible… Ce n’était pas lui… La bibliothécaire se mit alors à s’avancer vers Caitlin qui était la dernière élève encore présente, lui annonçant que la bibliothèque fermait. Elle ferma brusquement le livre, le rangea et quitta la pièce sans adresser un au revoir à la pauvre Kate qui n’y compris rien…

La belle gryffondor n’en revenait pas de sa découverte… C’était impossible… Il fallait qu’elle en ait le cœur net… Elle monta trois par trois les marches des escaliers menant à la salle des Gryffondors. La plupart était déjà monté se coucher, mais Wyatt faisait partie des derniers à rester veillé prés de feu. Lorsqu’il leva le regard pour voir qui entrer, leurs regards se croisèrent pour la première fois en une semaine… Elle le fixa et s’avança doucement vers lui. Elle essaya de prendre une voix des plus neutre, mais du coup sa voie se fit encore plus froide que d’habitude.

« Tu peux venir avec moi s’il te plait. J’ai quelque chose à te dire. »

Des regards se tournèrent vers elle, suivant par des petits rires moqueurs... Caitlin entendait très bien tous leur petits mumures. Chacun avait sa théorie... Les uns pensait que Cait s'attachait à Wyatt malgré leur rupture... Les autres pensaient qu'elle allait lui offrir sa virginité ou ce genre de chose.... Elle aurait voulu les faire taire et surement leur faire du mal... Enormément de mal, car ils ne voyaient pas plus loin que leur bout du nez... Il ne comprenait pas ce qu'il se passait en ce moment dans la tête de la belle... L'homme qu'elle croyait aimé lui avait menti sur toute la ligne... Sur ses origines, sur son identité, sur toute... Il lui avait caché des choses qu'elle aurait eu le droit d'apprendre et autrement qu'en feuilletant un foutu bouquin... Le GRyffondor acquiesça à sa demande et Caitlin enchaîna en disant : « Pas ici… Suis moi »

Elle lui tourna alors le dos et se dirigea vers la porte de sortie de la salle commune. Peut-être Wyatt allait-il lui faire la remarque que le couvre-feu était dans moins de dix minutes, mais qu’importe… De plus ce ne serait pas la première fois qu’elle ne respecterait pas ce foutu couvre-feu et lui non plus sinon ils ne se seraient jamais rencontrés… Elle continua donc de monter les escaliers, restant dans le silence le plus totale et ne le regardant pas dans les yeux. Elle ne voulait pas se trahir avant qu’ils soient seuls à seuls et que personne ne puisse les entendre… Elle connaissait pour cela le lieu parfait : Une salle qui n’était jamais utilisée et toujours vide… De plus il ne devait vraiment avoir personne a cette heure avancée de la soirée vu que tous les élèves étaient censés être dans leur salle commune… Caitlin marchait d’un pas rapide et raide. Elle voulait à tout prix comprendre… Savoir ce qu’il lui cachait… Elle ne voulait surtout pas qu’ils croisent quelqu’un dans les couloirs qui lui demande de retourner dans leur tour… Ce n’était pas négociable il fallait à tout prix qu’elle lui parle en un lieu où elle était sûr que personne ne les entendrait.

Ils arrivèrent enfin à cette salle, Caitlin l’ouvrit en un grincement et s’avança dans la salle d’un pas très lent par rapport à la course qu’elle venait d’entreprendre pour y arriver… Elle s’avança au centre de la salle et resta dos à Wyatt… Il n’y avait personne, le silence était d’or… Elle le brisa alors lui demanda d’une voix calme :


« Ferme la porte s’il te plait »

En entendant le grincement de nouveau et le bruit sourd d’une porte qui se ferme, elle savait qu’elle ne pouvait plus faire marche arrière… Elle aurait pu très bien faire semblant de ne rien savoir, de n’avoir rien découvert… Mais ce n’était pas son genre… Elle avala sa salive, son cœur battait à deux cent kilomètres heures… Elle prenait un risque en s’enfermant avec lui dans un sens, mais elle avait son entière confiance… Elle s’humecta les lèvres, fixa le mur du fond et demanda d’une voix un peu froide…

« Wyatt… Tu me promets que tu ne me caches rien ? » Elle hésita alors à se retourner pour pouvoir lire dans ses yeux quand il lui mentirait…. Elle l’avait souvent lu ce mensonge ou il cachait son secret… Aujourd’hui le fruit du hasard avait mis entre les mains de Caitlin une connaissance qu’elle n’aurait surement jamais du avoir… Elle se doutait de quelque chose… mais elle voulait en être sure… Elle voulait l’entendre de sa bouche… Voir qu’elle ne s’était pas trompée, mais aussi voir qu’il regrettait de lui avoir caché…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Wyatt A McCawley

Elève de 7ème année - Gryffondor


MessageSujet: Re: Je te suis tu me fuis, je te fuis tu me suis [PV : Wyatt] Mer 29 Fév - 1:10






  • La journée n'avait pas vraiment été une de mes meilleurs de ma vie. C'était tout le contraire. Je ne pensais qu'a elle. Je savais qu'elle m'avais évité toute la semaine et je dois avouer que j'ai passé le plus clair de mon temps dans la fôret interdite séchant la moitié de mes cours. Je n'allais pas tarder à être en retenue si je continuais dans ce sens. Pourtant c'était le cadet de mes soucis. J'ignore comment j'en suis arrivé là. J'ignore pourquoi c'est moi qu'on avait transformer en vampire mais j'aurais préférer être mort plutôt que ça. J'avais beaucoup plus de soucis aujourd'hui que dans le temps. Le premier étant Caitlin. J'étais complétement fou d'elle. Je la désirais comme je n'avais jamais désiré quelqu'un. Les jours passés avec elle avaient été les plus magnifique. Mais, voilà je restais un vampire. Elle ignorait mon secret parce que je lui cachait de peur qu'elle ne voit plus qu'en moi un monstre. Je ne supporterais pas qu'elle me rejette à cause de ça alors je lui cachais mais, ça n'avait conduit qu'a nous séparer. J'avais été jusqu'a penser à m'en aller définitivement du château ou je pensais ne pas avoir ma place, ne plus l'avoir. J'étais finalement rester, par stupidité peut être et parce que je voulais terminer l'année que je n'avais jamais faite. Parce qu'entre temps j'étais mort. Parce qu'entre temps j'étais venu quelqu'un que je ne voulais pas être. Je n'avais rien demander. On ne m'avait pas laisser le choix et je devrais faire avec un bon moment. L'éternité peu être vraiment longue ...

    La journée était finie. Je n'avais pas eu à dîner, je n'en avais pas besoin. J'étais directement monter dans la salle commune espérant y trouver un moment de calme avant l'arrivé des autres qui ne tardèrent pas. Ils faisaient décidèment trop de bruit. Mon esprit vagabondait entre Caitlin et mes mensonges. J'avais été stupide de croire que je pouvais faire comme ci de rien était. D'essayer d'avoir une vie "normal". Je n'étais pas tout le monde. Je n'étais pas normal. J'étais un vampire. Je ne savais même plus ce que c'était de vivre normalement. Il y avait beaucoup de choses que je me refusais de faire de peur de dérapper et de tuer quelqu'un. Je m'étais renfermé encore plus qu'une huître dans sa coquille. Et maintenant je ne pensais qu'a elle. Je ne pensais qu'a ses yeux. Qu'a son sourire que j'avais vu si peu.Qu'a ses lèvres ... qu'a son sang ... et je me détestais pour ça.

    « Tu peux venir avec moi s’il te plait. J’ai quelque chose à te dire. » Sa voix me sortit de ma rêverie de mon cours moment de repis. Sa voix. Je pourrais la reconnaître entre mille malgrès que nous nous connaissions depuis peu. Ce n'était pas bon signe qu'elle ai quelque chose à me dire. En générale ce genre de phrase signait plus ou moins un arrêt de mort. Façon de voir les choses bien sur. Dans mon cas je l'étais déjà. « Pas ici… Suis moi » . Je levais la tête vers elle, me levais et la suivais sans faire attention aux autres qui pouvaient penser ce qu'ils voulaient. Elle m'emena hors de la salle commune, dans une salle vide. Me demanda de refermer la port derrière elle et je m'exécutais parce que je m'attendais à ce qu'elle voulait me dire. J'avais toujours évité ce moment mais à présent je ne pouvais plus reculer, ni attendre. « Wyatt… Tu me promets que tu ne me caches rien ? »

    Je fermais les yeux et serrais les dents. Elle me soupsonnait de quelque choses, avait-elle découvert mon secret? Que lui avait-on dit. Je ne pouvais lui promettre une telle chose puisqu'évidement je lui cachais la vérité sur mon identité. Je lui cachais tout depuis le début et c'était ce qui avait poussé à notre rupture. Je la regardais dans les yeux, très sincèrement pluis lui répondit:

    "Non, je ne te le promet pas. Je ne peux pas."

    Je me demandais ce qu'elle pensait de moi en ce moment ce qu'elle s'imaginait. Si elle savait la vérité et comment elle le prendrait? J'avais peu de la perdre si je lui disais. Peur de la faire souffrir et savais que c'était à moitié fait.

    "Pourquoi tu me demande ça?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://v-diaries.forumgratuit.org/
avatar

Caitlin A. Turner

Elève de 6ème année - Gryffondor

Humeur : Lunatique


MessageSujet: Re: Je te suis tu me fuis, je te fuis tu me suis [PV : Wyatt] Mer 29 Fév - 22:17





La porte se referma derrière Wyatt.. Ils étaient à présent seuls dans cette pièce vide. Caitlin ne savait pas réellement comment aborder le sujet… Enfaite elle n’était pas sûre de ce qu’elle avait vu… Enfin si elle l’était, mais elle ne voulait pas croire qu’il lui ait caché quelque chose qui avait tout de même son importance. Elle lui demanda une dernière fois s’il ne lui cachait rien… Comme une dernière bouée lançait à la mer… Elle espérait qu’elle ne lui promette pas qu’il ne lui cachait rien… Car si ils le faisaient, elle ne pourrait plus jamais avoir confiance en lui et la blessure de sa trahison serait à jamais gravé dans son cœur. S’il lui promettait elle fuirait ce lieu sans demander son reste…. Elle lui dirait tous ce qu’elle avait découverts… lui crierait dessus surement, lui avouerait qu’elle l’aime et qu’elle se déteste pour cette faiblesse… et irait même jusqu’à l’insulter de monstre pour le blesser autant qu’il l’aurait fait, alors qu’elle ne pensait pas une seconde ses paroles… Caitlin avait le don pour savoir ou frapper pour que les gens souffrent… Elle l’utilisait rarement, mais là elle ne pourrait pas se contenir. Elle retenait sa respiration, attendant sa réponse…

Son cœur fut soulagé d’entendre que le garçon ne pouvait pas lui promettre pareille sottise. Elle ferma les yeux et respira de nouveau. Elle baissa la tête et observa ses mains tout en jouant avec ses doigts, signe de stresse chez elle. Un petit sourire se dessina sur ses lèvres… Il ne lui avait pas promis… Tout était donc encore possible. Wyatt lui posa alors la question qui était tout à fait légitime… Pourquoi lui demandait cela ? Et pourtant elle était persuadée qu’il avait compris qu’elle avait découvert quelque chose… Peut-être ne savait-il pas quoi exactement et comment… Mais il devait le sentir au fond de lui.

Caitlin releva la tête fixant de nouveau le fond de la pièce. Elle restait silencieuse, réfléchissant à la meilleure façon de lui faire part de sa découverte. Elle se tourna lentement face à lui, le regard baissé. Elle releva ensuite les yeux pour croiser les siens. Un sourire triste et désolée se dessina sur ses lèvres, comme si elle s’en voulait d’avoir découvert par elle-même son secret… Elle aurait peut-être du attendre qu’il soit prêt… Mais si Wyatt l’aimait autant que c’était son cas, ils ne pouvaient continuer leur relation basée sur un mensonge. Elle se tordait les doigts légèrement et baissa de nouveau la tête pour ne pas voir le visage surement fâché qu’aurait Wyatt… Elle inspira un bon coup et se lança. Après tout elle ne pouvait plus faire marche arrière.


« Wyatt… » elle hésitait à comme lui dire cette phrase si simple… Et elle espérait toujours que ce soit lui qui lui dise sa véritable identité… « En faite… J’ai vu une photo… Une vieille, très vieille photo… » Elle reprit de nouveau une inspiration et posa son regard émeraude sur le beau Gryffondor.

« Et je t’ai vu dessus… Enfin tout du moins je crois… Tu lui ressembles, a le même nom… Le seul problème c’est que cette photo à plus de 50ans… » Elle se mordit la lèvre inférieure, essayant de calmer ses émotions qui se bousculaient en elle.

« C'est bien toi n'est ce pas sur cette photo ? Tu... tu as.. une explication ? »

Elle ne voulait pas faire elle-même la supposition elle-même … Et puis il y avait tellement de possibilité… Peut-être avait-il voyagé dans le temps, peut-être avait-il trouver le secret de l’immortalité avec une potion… Ou qu’il s’était rajeuni grâce à une potion ou encore… Il était un vampire, ce qui aurait expliqué sa réticence à être proche l’un de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Wyatt A McCawley

Elève de 7ème année - Gryffondor


MessageSujet: Re: Je te suis tu me fuis, je te fuis tu me suis [PV : Wyatt] Ven 9 Mar - 18:37

    Nous y étions. Ce moment que j'avais tant redouté. Je lui avais mentis, parce que je ne tenais pas à ce qu'elle ne voit en moi qu'un monstre. Ce que j'étais devenu ... un vampire. Bien plus qu'un sorcier. Bien sur j'aurais toujours ma magie en moi. Elle faisait partie de moi le nier serait mentir encore. J'étais encore plus spécial que les autres. J'étais devenu une créature inhumaine, entre humain et aniaml. Moi même je ne savais pas réelement ce que j'étais. Humain? Mort? Les deux? Ou quelque chose de diférent? Je n'avais aucune réponse à mes questions. Nous étions à présent seul dans cette salle vide. Seul comme le soir de notre rencontre. Seul ... mais deux. Etre ici porte fermé sachant que je pouvais m'en prendre à elle m'inquiétait. Je ne connaissais pas encore jusqu'ou je pouvais aller. Je n'étais vampire que depuis cinquante ans. Certes pour beaucoup en cinquante ans il se passe des tas de choses, toute une vie parfois, pour moi c'était différent. Cinquante ans d'attente et de souffrance. Ce n'était pas franchement la plus belle des vies. Caitlin m'informa alors qu'elle avait trouver une veille brochure ou j'aparaissais le problème? Elle datait d'il y a cinquante ans. Elle était sûre que c'était moi. Elle savait. Je fermais les yeux cherchant comment lui expliquer ce que j'étais. Je detestais ces moments. Je n'acceptais pas qu'on m'ai ainsi volé ma vie. Une condamnation pour une raison que j'ignorais. Au mauvais endroit au mauvais moment.

    Je devais prendre mon courage à deux mains. Pour elle. Pour nous. Sauver ce qui restait de nos sentiments peut être. Espérer qu'elle comprenne pourquoi je lui avais menti, pourquoi j'avais garder un si gros secret pour moi. J'avais voulu redevenir moi pour une année. J'en avais visiblement trop demander. Ma nature revenait sans cesse et je ne pourrais jamais y échapper. Jamais. J'étais voué à cette vie pour des siècles et des siècles. Cette perspective m'effrayait. Je n'avais pas envie de voir tout mes proches mourir les uns àprès les autres. Je détestais devoir assister à chaque enterrement d'amis que j'avais connu et jamais je ne pourrais accepter de voir le sien ...
    "Très bien. Puisque tu y tiens je vais te le dire mais avant quoi je dise, quoi qu'il se passera entre nous sache que je n'ai t'ai jamais menti en ce qui concerne mes sentiments à ton égard."

    Je n'avais jamais été aussi sincère. Toute personne qui m'aurait connu avant aujourd'hui aurait su qu'a ce moment précis je ne pouvais pas être plus sincère. Cela se lisait dans mes yeux. Un regard pouvait dire beaucoup de choses. Caitlin avait compris ce que j'étais pourtant je voulais qu'elle me dise ce qu'elle croyait même si je lui dirais ma vérité je voulais d'abord connaître la sienne. C'était tout aussi important pour moi de savoir ce qu'il en était, de ce qu'elle pensait.

    "Avant que je le dise, j'aimerais que toi tu me dise ce que tu sais à mon sujet. Ce que tu pense que je suis."

    Je lui dirais la vérité certes mais je devais être sûr qu'elle soit sur la bonne voie. Je ne tenais pas à lui dire de but en blanc. Hey je suis un vampire. Ca la ferais fuir plutôt qu'autre chose. Si je voyais le bout de cette histoire peut être restait il un espoir en jouant le jeu de la franchise. Se confier n'étais pas mon fort et s'il l'avait été dans le temps c'était aujourd'hui plus difficile. J'attendais sa réponse impatiemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://v-diaries.forumgratuit.org/
avatar

Caitlin A. Turner

Elève de 6ème année - Gryffondor

Humeur : Lunatique


MessageSujet: Re: Je te suis tu me fuis, je te fuis tu me suis [PV : Wyatt] Lun 19 Mar - 23:52




Caitlin restait dans l’incertitude la plus totale… Elle savait au fond qu’elle ne pouvait se tromper… Il était différent, elle l’avait tout de suite compris, elle avait été attirée par lui, par ses yeux, par ses lèvres… Tout en lui la faisait frémir… Une aura mystérieuse et presque dangereuse tournait autour du jeune homme.

Elle ne savait pas où elle avait puisé le courage de l’affronter… Après tout cela faisait près d’une semaine qu’ils ne s’étaient pas parler… Lorsqu’elle avait entendu des rumeurs sur le fait qu’il n’allait presque plus en cours son cœur s’était serré… mais Caitlin était têtue, voir bornée… Même si cela lui faisait de la peine elle n’aurait pas cédé… Elle aurait pu continuer cette situation pendant très longtemps… Heureusement le hasard lui avait mis entre les mains cette photo… C’était comme une excuse pour pouvoir lui parler… Bien sûr le fond l’intéressait, vu que c’était à cause de cela qu’ils s’étaient disputés, mais elle avait à de nombreuses reprises voulu restaurer le dialogue, seulement sa fierté était beaucoup trop importante pour faire ce pas là.

La jeune gryffondor l’observait avec attention… Quand il ferma les yeux elle comprit que ce qu’elle pensait été véridique. C’était bien lui sur la photo… Mais alors, il lui avait menti ? Au final qui était-il…. Elle détestait le mensonge… Enfin chez les autres… Elle, elle avait le droit de mentir, pour les protéger… Peut-être que c’était également la vision des choses de Wyatt… Mais c’était dure pour elle d’accepter qu’on veuille la protéger… Après tout elle avait souvent été seule… Elle releva les yeux vers lui lorsqu’il annonça que ses sentiments envers elle était vraie… Cela la rassurait dans un sens… Même si elle était pas sure qu’il était sincère… après tout quand l’on mentait une fois, l’on pouvait mentir un nombre incalculable de fois par la suite… Elle plongea son regard dans le sien et étrangement, cette peur du mensonge s’envola. Il ne lui mentait pas, elle le savait… Pourquoi ? cela restait un mystère…

Elle lui lança un faible et discret sourire… Il ne lui avait jamais dit en soit qu’il l’aimait… Elle non plus d’ailleurs, en même temps elle ne l’avait dit qu’à une personne : son père à présent décédé. Mais ils avaient des sentiments pour l’autre même si ils ne se le disaient pas. Elle lança son bras droit se relâchait le long de son corps et posa sa main gauche dessus le frottant légèrement… Il ne faisait pas bien chaud dans cette salle… Il lui demanda alors de dire ce qu’elle pensait… Chose délicate… Elle était sûr de rien… La jeune gryffondor avait une culture assez développé pour savoir pas mal de ‘cause’ de l’immortalité…. Cependant, l’une d’entre elle la semblait plus vraisemblable… Elle baissa légèrement la tête, cherchant quelle pourrait être sa réponse…. Elle la releva, aidant d’un geste de la main ses cheveux à suivre le mouvement et plongea son regard vairon dans celui du jeune homme, essayant d’y trouver la vérité. Elle inspira un grand coup et répondit à sa demande tout en posant ses yeux sur un point invisible à la droite de Wyatt.

« Une chose est sure c’est ce que c’est toi sur la photo… Tu as donc soit un objet pour s’amuser avec le temps, soit tu es immortel ou est devenu immortel… Je penche plutôt pour l"immortalité.. » Son esprit allait à vive allure, elle donnait toute les théories qui lui venaient à l’esprit et qui était possible… Elle commença alors a marcher et tourner en rond, évitant de le regarder restant fixée sur ses pieds.

« Aussi il y a plusieurs possibilité. La pierre philosophale… Au dernière nouvelle elle a été détruite mais on ne sait jamais... La fontaine de Jouvence.. Faut la trouver… Ou alors il y a des créatures magiques comme les elfes qui sont immortels… Enfin… »
Elle était à présent dos à lui et releva la tête fixant son regard droit devant elle.

« Je sais … Tu es plus fort que la moyenne… Beaucoup plus rapide… Tes sens semblent plus développés… Tu te comportes de … façons étranges au niveau des contacts physiques… » Elle se tourna vers lui et posa de nouveaux ses yeux sur lui. « Tu es... enfin peut-être que… Tu es… un vampire… »

Elle attendait le point final de cette histoire. Son cœur battait à cent à l’heure… Elle espérait qu’il n’allait pas lui rire au visage ou toutes autres réactions qui pourraient mettre en péril leur relation. Elle tenait à lui, plus que de raison, c’était un fait. Elle commença a jouer avec ses doigts et sa voix se fit plus douce, mais aussi plus faible.

« N’ai pas peur, je ne te jugerai pas promis… Et je n'ai pas peur de toi »

Caitlin s'avançait lentement vers lui, ses yeux tentant de rencontrer les siens qui lui sont devenus si chers à présent. Elle savait que le jugement des gens pouvaient effrayés, surtout si cette personne avait de l’importance pour soit et elle espérait être importante pour lui… Et puis de toute façon elle avait déjà failli se faire croquer par un vampire alors… Elle commençait à connaître un peu leur peur et leur difficulté… Elle penserait à remercier Logan la prochaine fois tiens.. En y réfléchissant bien ses paroles prêtée à sourire... C'était elle qui aurait du avoir peur dans l'histoire, c'était elle qui était bêtement tombée amoureuse d'un immortel.. Elle savait que les vampires étaient dangereux, qu'une fois leur soif réveillé rien ne pouvait les arrêter... Combien de fois avait-elle lu des histoires horribles de personnes transformés qui tuèrent les personnes aimés... Mais elle avait confiance en Wyatt et même si elle devait mourir de ses crocs, qu'importe, car de toutes façons elle avait le sentiment que leurs destins étaient liés à jamais...

Elle ne voulait pas qu'il pense qu'elle le voyait pour un monstre maintenant qu'elle avait des doutes sur sa nature... Après tout il paraîtrait que l'amour allait au dessus des apparences et qu'il rendait même aveugle... Ce qui la peiné le plus c'était qu'il lui ait caché si longtemps... elle ne comprenait pas pourquoi... Tout aurait été tellement moins douloureux si il lui avait tout de suite dit... Ils ne se seraient jamais disputé... Avait-il peur qu'elle le rejette à ce point ? N'avait-il donc pas confiance en elle ? Beaucoup de doutes quand aux sentiments du garçon à son égard c'était insinué en elle.... Déjà qu'elle en avait avant car il ne la touchait pas vraiment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Wyatt A McCawley

Elève de 7ème année - Gryffondor


MessageSujet: Re: Je te suis tu me fuis, je te fuis tu me suis [PV : Wyatt] Sam 31 Mar - 17:39

    Je détestais toujours ces moments là. Avouer la vérité était pour moi bien plus difficile que tout ce que vous pouvez imaginer. Surtout l'avouer à Caitlin pour qui en si peu de temps j'avais eu tant d'affection. Je l'aimais c'était certain. Je ne pouvais pas faire semblant qu'il n'y avait rien entre nous. Je m'en voulais terriblement d'avoir menti mais c'était la meilleur des choses sur le moment. Lui cacher que j'étais un vampire m'avais pendant quelques instant fait croire que je pouvais redevenir comme les autres, que le fait d'avoir des sentiments gardaient en moi une certaine humanité. La vérité était tout autre, je n'étais plus humain. On pourrait dire que j'étais entre les deux, une sorte de mort-vivant.

    Elle me présenta son raisonement. C'était judicieux. Caitlin était loin d'être une idiote je l'avais toujours compris. Je souris lorsqu'elle évoqua la fontaine de jouvance. Elle avait vraiment de l'imagination cette fille. Cette fille, elle était bien plus qu'une fille depuis qu'on c'était rencontré. Elle était tout ce que j'avais toujours attendu de l'amour. J'étais certain que de son côté elle éprouvait la même chose, je ne pourais dire comment je le savais, enfait je le sentais. Lorsqu'elle prononça sont verdicte définitif mon sourire s'effaça et je redevins sérieux. Je n'avais jamais penser que se serais si dur d'entendre ces mots de sa bouche. C'était pourtant de que j'étais.
    " Tu as tort ... de ne pas avoir peur."

    Evidement elle avait raison de mon cas. Je ne pouvais pas nier d'être un vampire. C'était ce que j'étais malgrès moi. J'aurais voulu ne pas l'être mais j'aurais été mort depuis longtemps si je n'avais pas été vampire. Le fait qu'elle n'ai pas peur me tourmentais. Elle n'avait pas idée du danger que je pouvais être. Bien sûr je me promettais intérieurement de ne jamais lui faire de mal et même si je savais que je tiendrais cette promesse ce ne serais pas sans efforts que j'allais devoir le faire. Etre près d'elle me demander de prendre sur moi pour ne pas la croquer. Son odeur m'emplissait à chaque fois et me donnais envie de gouter à son sang, un peu comme un fruit défendu.
    " Je suis en effet un vampire. Et si je n'ai pas voulu te le dire c'est ... c'est parce que j'avais l'impression d'être à nouveau vivant, de pouvoir faire comme tout le monde , mais je ne suis pas tout le monde."

    La vérité serait dur à encaisser surtout pour elle. Feindre d'être humain pour lui plaire, ce n'était pas la meilleure idée que j'avais eu. Resentir à nouveau quelque chose, ressentir à nouveau cette adrénaline de lorsque j'étais humain quand j'aimais de me sentir fort et de pouvoir tout supporter. Maintenant c'était différent, bien sur j'avais toujours l'impression qu'être avec elle me donnait des ailes, enfin cette fois si c'était plutôt de garder espoir. Je la regardais dans les yeux, désolé de lui avoir menti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://v-diaries.forumgratuit.org/
avatar

Caitlin A. Turner

Elève de 6ème année - Gryffondor

Humeur : Lunatique


MessageSujet: Re: Je te suis tu me fuis, je te fuis tu me suis [PV : Wyatt] Mer 4 Avr - 13:11

La tension dans la salle était palpable… Chacun était plongé dans ses propres pensées… Caitlin ne savait pas vraiment comment faire pour lui dire qu’elle avait des doutes sur son identité… Et puis dans un sens cela changeait plusieurs choses… N’était-ce pas une trahison de lui avoir menti sur ses origines ? Elle ne savait pas.. Elle ne savait plus… D’un côté elle le comprenait… Vouloir être normal, n’était-ce pas ce que toutes les personnes spéciales voulaient ? mais d’un autre coté… N’était-ce pas une preuve qu’il ne lui faisait pas confiance ? Peut-être que ses sentiments n’étaient pas réciproque. A cette pensée sont cœur se serra … Si il n’avait pas les même sentiments ça serait…

Elle avait pris son courage a deux mains et lui avait énoncé ses théories… Après tout elle aimait prendre des risques… D’un côté c’était quitte ou double.. Soit elle perdait tout, soit elle pouvait enfin mieux le connaître… C’était important pour elle de mieux connaître Wyatt… Après tout, elle avait des sentiments pour lui… Des sentiments forts qu’elle n’arrivait pas à contrôler… Elle voulait rester avec lui… Mais pour cela il fallait qu’elle arrive à le comprendre. Elle ne voulait pas le perdre pour des quiproquo ou un manque de jugeote de sa part.. Un petit sourire amusé se dessina sur ses lèves lorsqu’elle lui parla de la fontaine de jouvence… Bon d’accord elle était allée chercher loin, mais bon on ne sait jamais ! Son sourire s’effaça lorsqu’elle donna l’idée qu’il soit un vampire… Elle avait tapé dans le mille au vu de son visage décomposé.

Alors qu’elle s’avançait doucement vers lui, essayant de le rassurer sur son jugement… Il lui dit qu’elle devrait avoir peur. Cela refroidit tout de suite la jeune gryffondor, qui s’arrêta et frissonna… Elle baissa alors la tête, cachant ainsi son visage derrière ses cheveux et réfléchissait rapidement… Oui elle savait qu’il était dangereux et qu’en une seconde il pouvait la tuer… Mais il savait qu’il ne le ferait pas… Et puis le danger, elle le connaissait…. Oui elle avait peur de se faire croquer… Lorsqu’un vampire laissait sa soif le contrôler cela était effrayant… Mais elle savait, au fond d’elle, que Wyatt ne boirait jamais de son sang… Et puis de toutes façons il y avait déjà un autre vampire dans sa vie alors pourquoi n’accepterait-elle pas le garçon qu’elle aime malgré son origine différente…

LA sentence tomba… Il était un vampire… Elle ferma les yeux quelques instants pour encaisser cette nouvelle… Etrangement il y avait toujours une différence lorsque l’on savait que c’était la vérité mais qu’on en n’avait pas l’aveu de l’autre, et quand l’autre l’avouait… Ce qui la toucha le plus fut ce qu’il dit après la révélation… Il voulait redevenir vivant… comme tout le monde… mais il n’était pas tout le monde. Oui il était différent… Mais c’était bien parce qu’il n’était pas comme les autres qu’elle l’aimait lui… Oui parce qu’elle l’aimait c’était sure à présent…. Son histoire maintenant qu’elle voyait les grandes lignes la touchaient… Il avait dû subir milles tourments… Voir des gens qu’il aimait mourir peut-être ? Elle continuait de jouer avec ses mains et se mordillait la lèvre inférieure, signes de nervosité chez elle.. Elle ne pouvait pas le laisser dire ce genre de choses… Elle releva la tête et s’approcha de lui tout doucement. Ils se regardaient droit dans les yeux, plus rien n’existait autour d’eux pour elle. Caitlin pouvait lire tous les regrets du jeune homme dans ses yeux… Cela la touchait plus qu’elle ne le laissait paraître… Elle se saisie délicatement de sa main.


« Je… Je n’ai pas peur de toi parce que… parce que je te fais confiance… Et je sais que tu ne me feras jamais de mal » Ses yeux vairons étaient plongés dans ceux du jeune homme… Pour une fois elle laissait ses sentiments se lire dans son regard… Il pouvait voir qu’elle l’aimait et c’était le principal… Biensure elle lui en voulait pour ce mensonge… et tous les autres mensonges qui lui a fait à cause de son origine… mais elle finirait par le pardonner un jour… CAitlin n’avait pas l’habitude de montrer ses sentiments… Encore moins de les dire… mais elle venait lui avouer qu’elle lui faisait confiance ce qu’il était beaucoup pour elle… Elle se mordit la lèvre inférieure et serra un peu plus la main froide du garçon qu’elle aimait…

« oui … oui tu n’es pas comme tout le monde sinon ça ne serait pas toi que j’aim… » elle se stoppa dans sa phrase… Ces mots… étaient encore trop dur à dire à haute voix…Elle baissa légèrement la tête, rompant le contact de leurs yeux… Elle avait trop peur que ses sentiments ne soient pas partagés… Et puis elle ne l’avait dit qu’à son père lorsqu’il était dans le coma alors… ça lui ferait passé un stade très important a passé pour elle… Et elle voulait être sure….

« Bref ce que je veux te dire c’est que… ça change rien que je le sache… Tu es vivant… Bien vivant pour moi… Et pour beaucoup d’autres personne… »

Elle ne savait pas quoi dire… elle voulait le rassurer… lui dire que tout allait bien aller… Mais des doutes s’insinuaient dans son esprit… Est-ce qu’il l’aimait vraiment… Peut-être aimait-il Autumn et qu’il s’était contenté de sa meilleure amie… Après tout elle savait qu’ Autumn connaissait son secret depuis le début…. Et puis …. En 50 ans d’existence il avait eu de faire beaucoup de rencontres…. Des femmes notamment… Elle qui avait toujours eu des soucis avec l’idée qu’elle ne soit pas la première ça allait être difficile… Et puis … même si elle se montrait souvent sûre d’elle au fond ce n’était pas le cas… Elle n’avait pas confiance en elle.. C’était principalement pour cela qu’elle était agressive, c’était pour se défendre…
Elle inspira et le regarda de nouveau droit dans les yeux… Elle était perdue… Pour la première fois depuis longtemps la jeune gryffondor restait muette…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Wyatt A McCawley

Elève de 7ème année - Gryffondor


MessageSujet: Re: Je te suis tu me fuis, je te fuis tu me suis [PV : Wyatt] Dim 8 Avr - 21:28

    La tension dans la pièce semblait avoir augmenter en puissance. Si je ne sentais ni le chaud ni le froid je le devinais. Il ne fallait pas être un idiot pour s'en apercevoir, par chance je n'étais pas un idiot. Je me trouvais même plutôt intelligent. Le fait d'avoir quelques années de plus que les autres aidait sans doute à me l'assurer. Elle c'était avancer vers moi puis, lorsque je lui avais dit qu'elle devrait avoir peur c'était arrêter comme stoppée. Je n'étais pas rassurant, non c'est sûr mais je ne tenais pas à lui mentir de nouveau. Mentir me mettait vraiment mal à l'aise et même si mon cœur ne battait plus je me sentais mal à l'idée de lui faire croire un nouveau mensonge. L’honnêteté et le plus fier des sentiments. Je ne pouvais pas continuer à lui faire croire monts et merveilles. Je l'écoutais me dire qu'elle avait confiance en moi. Comment pouvait-elle avoir confiance alors qu'on n'avait jamais réellement parler de moi, d'elle de nous. Je connaissais tellement peu de choses sur elle que même les professeur seraient plus me renseignés à son sujet.

    « Tu me fait confiance alors qu'il y a quelques minutes je viens de t'apprendre que j'étais un vampire, que par conséquence je t'ai menti pendant des semaines et tu continue à me faire confiance ? Pourquoi ? Pourquoi moi Caitlin ? Qu'est ce que j'ai de plus que les autres ? »

    En réalité je tenais surtout à savoir ce qui lui plaisait chez moi et je voulais savoir si elle m'aimait autant que moi. J'étais presque sûr que oui. Je voulais être sûr à cent pour cent. « oui … oui tu n’es pas comme tout le monde sinon ça ne serait pas toi que j’aim… »  Un début de sourire s'afficha sur mon visage. Elle m'aimait pour ma différence ? Étrange comme fille. Je souris parce qu'en fait je l'aimais aussi quelque part pour sa différence. Le fait qu'elle n'ait pas peur de moi me faisait tellement de bien. Elle était différente des autres parce qu'elle m'acceptait. Certes il y a avait eu Jane avec qui j'avais eu une aventure, et entre parenthèse que j'avais faillit dévorer. Mais c'était différent cette fois. Je savais que je n'oserais jamais lui faire du mal sans m'en faire aussi. Je ne pouvais prétendre que ce ne serait pas sans effort. Je me battrais de toutes mes forces, de tout ce qui me restait d'âme pour la garder. Je voulais pourtant qu'elle me dise le mots en entier. Ce mot me confirmerait tout et me permettrait d'avancer ensemble. Elle, moi, nous. Je la laissais finir « Bref ce que je veux te dire c’est que… ça change rien que je le sache… Tu es vivant… Bien vivant pour moi… Et pour beaucoup d’autres personne… ». Je levais les yeux au ciel. Je n'étais pas vraiment vivant. Je n'allais pas débattre sur ça je n'en avais pas envie. Je ne voulais qu'une seule chose. Qu'elle me dise qu'elle m'aime. Je finis par lui prendre la main. Sa peau était bien plus chaude que la mienne et je sentais le sang qui coulait dans ses veines. Je la regardais dans les yeux, fièrement et lui demanda :

    «Dis- le. Dis-le moi. Trois mots. Trois tout petit mots et je resterais toute mon existence à tes côtés. Trois mots qui me donnerons une raison de croire en nous. »

    Je voulais les entendre, c'est trois mots. Plus que jamais. Je n'avais jamais fait de telles promesses mais je savais que je la tiendrais. Je ne pourrais pas faire sans elle maintenant que je l'avais rencontrer et je lui promettais tout une vie à ses côtés, bien plus qu'une vie même. Elle n'aurait pas à douter de moi, ni de mes sentiments ils ne changeraient pas. Je ressentais tellement d'amour pour elle que l'éternité sans elle était inimaginable. J’espérais sincèrement qu'elle me dirait ses mots. Ils seraient la preuve que notre amour valait la peine d'être vécu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://v-diaries.forumgratuit.org/
avatar

Caitlin A. Turner

Elève de 6ème année - Gryffondor

Humeur : Lunatique


MessageSujet: Re: Je te suis tu me fuis, je te fuis tu me suis [PV : Wyatt] Mer 25 Avr - 22:44





♠ Aime moi jusqu'à mon trépas ♥

Sa respiration était saccadée… Caitlin ne savait plus au donner de la tête… Elle allait même jusqu’à se maudire d’avoir découvert la vérité… Et si … Et si il n’avait jamais voulu tout cela… Si… Il aurait préféré qu’elle l’ignore jusqu’au bout et qu’ensuite il disparaisse comme il eut été apparu dans sa vie… A cette pensée son cœur se serra de nouveau… Non ce n’était pas possible… Il n’était pas comme les autres… Elle pouvait lui faire confiance… Elle en était persuadée… Et pourtant le doute continuait de s’insinuer en elle comme un poison… Elle s’agaça des paroles de son amant… Et le fixa droit dans les yeux… Elle avait été plutôt calme et compréhensive depuis le début de la conversation…. Mais ce n’était plus possible pour elle de contrôler son impulsivité et sa frustration.

« Je sais pas !! » cria-t-elle soudainement. « Je ne sais pas d’accord ! Je ne sais pas pourquoi je continue à te faire confiance ! Tu veux que je te dise quoi ? Je vous déteste Wyatt McCawley alors que c’est faux ! »


Elle se calma quelques instants et reprit plus bas… timidement.. Elle ne disait rarement ce qu’elle pensait… Mais là elle faisait un effort…

« C’est peut-être parce que… quand je te vois sourire le monde me paraît pas si moche… Que quand je me vois dans tes yeux j’ai l’impression d’être… d’être la chose la plus belle au monde… Peut-être parce que c’est toi… Tout simplement…. Je… Je t’en veux certes… tu n’aurais jamais du me cacher une chose pareille si tu me tenais tant en estime que je le pensais… Je … J’ai confiance en toi, pour certaines choses… Pour d’autre j’aurais toujours des doutes… »

Elle baissa la tête après cette confession… Surement cela le blessera un peu… Mais elle préférait être Franche avec lui … Elle ne voulait pas qu’il puisse lui reprocher ce que elle, elle lui reprochait… Elle enchaine avec le fait qu’elle ne pensait pas qu’il soit comme tout le monde… Les mots les plus magiques au monde avait failli traverser ses lèvres… mais rien n’y faire … Elle n’y était pas arrivée.. C’était trop dure… Elle sursauta légèrement lorsque Wyatt se saisie de sa main… Elle releva alors les yeux vers lui et eut tout simplement envie de fuir… Elle lisait bien dans ses yeux ce qu’il voulait… Mais elle ne pouvait pas lui donner… Pas encore… Elle aurait espéré qu’il oublie ses paroles… Que rien ne se passe… Mais c’était a présent impossible de retourner en arrière. Elle le fixait le souffle coupé… Essayant de lui donner ce qu’il veut… Mais elle n’y arrivait pas… Elle baissa la tête… Mais la releva bien rapidement l’affrontant du regard. Ses yeux brillaient, mais d’une façon dont elle était peu fière… Elle ne pleurait jamais… Jamais… Et elle ne ferait pas d’exception… Elle se l’était promis…

« Tu me demandes de te le dire… Alors que toi tu n’es pas capable non plus de me le dire…. Et puis… Et puis ! Tu trouves ça normal qu’un vampire qui peut avoir toutes les filles qui souhaitent et qui a du en avoir pas mal par ailleurs ! S’intéresse à la petite mortelle au sale caractère que je suis ! Sincèrement ! Tu ne crois pas que je peux me dire que si ça se trouve je me fais des illusions et que tu ne m’aimes pas en réalité ! »

Elle n’en pouvait plus, elle préféra s’éloigner et lui tourna le dos… Posant sa main face à sa bouche comme pour s’empêcher de dire tous ce qu’elle avait sur le cœur… Elle ne voulait pas que tout ça s’arrête… Elle l’aimait c’était certain à présent… Sinon elle ne se serait jamais mise dans un état pareil… Mais lui… L’aimait-elle ? Elle voulait l’entendre…. Le savoir plutôt que d’en être simplement persuadée… Elle n’en pouvait plus … Cela faisait près de deux semaines qu’elle se torturait l’esprit à cause de cette relation… Cela devenait une véritable souffrance et cela pour tous les deux… Le silence envahissait la salle…



code by stitch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Wyatt A McCawley

Elève de 7ème année - Gryffondor


MessageSujet: Re: Je te suis tu me fuis, je te fuis tu me suis [PV : Wyatt] Lun 21 Mai - 17:08

Je n'aurais jamais du lui dire la vérité. Voilà ce que fus ma première pensée lorsque j'entendis la voix plus élevée de Caitlin me dire qu'elle ne savait pas et qu'elle me détestait même si c'était faux. Elle se calma plutôt rapidement et j'en fut soulagé parce que je ne supportais pas qu'elle se mettre dans cet état par ma faute. Je ne voulais pas lui faire de peine. Je ne voulais pas qu'elle m'en veuille mais c'était inévitable je lui avais menti pendant tellement de temps. Je ne saurais réparer cette erreur. Si elle me disait qu'elle m'aimait je serais l'homme … enfin le vampire le plus heureux du monde. Ses confidences me firent sourire. Elle voyait clair en moi. Oui elle était pour moi la plus belle chose au monde et je donnerais mon éternité pour la protéger. Je vendrais mon âme au diable s'il le fallait pour la sauver des dangers de ce monde.

«Tu es tout ça pour moi Cait, tu es la plus belle chose qu'on m'ait donner de rencontrer. Je n'ai jamais ressenti ça avant je … je suis près à renoncer à l'éternité s'il le faut pour te protéger. Je ne laisserais personne s'en prendre à toi...»

C'était la première fois que je lui disais ces mots. La première fois que je me laissais aller dans mes sentiments pour lui prouver qu'elle pouvait avoir confiance en moi et aussi lui prouver que mon amour n'était pas un songe. Et lorsqu'elle me dit que je ne lui avais jamais dit ces mots là j'affirmais que oui en effet. Il était tant que tous les deux nous franchissions le pas. Je ne voulais pas la perdre. Jamais. Elle comptait trop pour moi pour avoir peur de prononcer ces mots. Je plongeais mon regard dans le sien et me rapprochant plus d'elle lui dit:

«Je t'aime Caitlin Astarielle Turner.»

Tenant ma main dans la sienne je m’approchais alors de son visage et l'embrassa comme je ne l'avais jamais fait avant, un baiser qui en disait long sur ce que je ressentais et que j'avais tant désiré et redouté. Un baiser qui scellait mes paroles et lui montrait que rien ne pourrait nous séparer. Si je ne lui montrait pas à quel point je l'aimais je craignais de la perde alors je choisissais de tenter le tout pour le tour pour lui prouver que j'étais près à prendre des risques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://v-diaries.forumgratuit.org/
avatar

Caitlin A. Turner

Elève de 6ème année - Gryffondor

Humeur : Lunatique


MessageSujet: Re: Je te suis tu me fuis, je te fuis tu me suis [PV : Wyatt] Dim 27 Mai - 23:19

Elle s’énervait petit à petit… Pourtant elle n’était pas partie au départ pour s’énerver, elle voulait juste s’expliquer… Sauf que la situation devenait de plus en plus houleuse… Ce n’était même plus le problème du fait qu’il lui ait caché sa vraie nature… Ils commençaient à parler de leur relation, de leurs sentiments. Caitlin doutait énormément des sentiments du jeune homme envers elle. Après tout elle était comme les autres, voire pire selon elle, même si à travers ses yeux elle avait l’intention d’être quelqu’un d’autre.
Son cœur battait la chamade. Elle fut énormément touchée par la déclaration qu’il lui fit… Alors ce n’était pas qu’une impression ? Elle avait souvent eu l’impression qu’elle était la chose la plus précieuse pour lui. Comme si il était prêt à tout pour la protéger. Cela l’avait dérangé au début, après tout elle n’avait pas l’habitude qu’on la défende toujours… Et considérait qu’elle n’avait pas besoin de cette aide… Mais elle finit par comprendre que pour lui s’était sa façon de montrer qu’il tenait à elle. En effet ils n’ont jamais réellement étaient très tactile et elle comprenait mieux maintenant pourquoi… Etre vampire, vouloir boire le sang de chaque personne qui nous frôlait… Cela devait être une torture quotidienne… Elle aurait aimé l’aider, mais malheureusement, son propre sang attiré le Gryffondor…

Malgré sa magnifique déclaration, elle restait perplexe. Contrairement aux apparences, Caitlin n’avait pas confiance en elle, encore moins lorsqu’il s’agissait de sentiment… Et lorsqu’on regardait Wyatt et son corps de rêve l’on se demandait vraiment combien de conquête il avait eut avant de l’avoir…. Elle le regarda droit dans les yeux, légèrement troublée par ses révélations et lui demanda d’une voix timide et faible.


« Tu… Tu n’as vraiment jamais ressenti ça auparavant ? »

Pour elle c’était important d’être unique dans le cœur du garçon. Elle ne voulait pas faire partie de toutes ces filles qui lui couraient après. Elle voulait qu’elle soit exceptionnelle à ses yeux… Et voulait en être certaine. C’était la première que le jeune Gryffondor se dévoilait à elle sur ses sentiments… Elle s’en voulait un peu de ne pas savoir faire le même genre de discours, bien qu’elle n’en pensait pas moins… Mais c’était pour elle impossible… Certes elle ferait tout pour lui, mais de là à lui dire c’était une autre paire de manches…

S’en suis une discussion… Fatale… Celle des trois petits mots magiques qui n’avaient pas encore été dit… Cela faisait près d’un moi qu’ils sortaient ensemble. Certes ce n’était pas beaucoup… Mais son problème était qu’elle était tombée amoureuse elle… En si peu de temps… ET elle avait vraiment peur que ses sentiments ne soient pas partagés… Elle l’observa de son regard vairon. Elle ne cèderait pas.. Elle avait trop peur de dire ces petits mots en première… Alors qu’elle pensait la cause perdue et qu’ils n’arriveraient jamais à se trouver, Wyatt se lança.

« Je t’aime Caitlin Astarielle Turner » ces mots résonnèrent dans sa tête comme une libération. Son cœur arrêta de battre l’espace d’un instant. Sa respiration était coupée. Elle n’en revenait pas. Il avait osé. Il l’aimait. Une joie monta petit à petit en elle, comme une vague de chaleur et de bonne humeur. Cependant la surprise la laissait paralyser. Ce fut le baiser que lui donna Wyatt qui la sortie de cet état léthargique. Il prit sa main et avança son visage vers le sien. Leurs lèvres se touchèrent dans cette infinie douceur qu’elle aimait tant chez lui. Mais ce ne fut pas tout, ce baiser était différent. Il en disait long sur ce qu’ils ressentaient. Ils se laissaient aller.

Une vague de désir montait doucement en la jeune fille. Elle se serra un peu plus contre lui, pour approfondir ce baiser qui était si agréable. Elle glissa sa main libre dans les cheveux en bataille du garçon. Leur langue rentrèrent enfin en contact pour engager un ballet des plus sensuels et délicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Wyatt A McCawley

Elève de 7ème année - Gryffondor


MessageSujet: Re: Je te suis tu me fuis, je te fuis tu me suis [PV : Wyatt] Ven 22 Juin - 18:44

Je ne m'étais jamais dit qu'en revenant ici je tomberais son le charme de cette demoiselle qui désormais faisait partie intégrante de ma vie. Je ne pouvais pas songé un seul instant à vivre sans elle. Sa présence m'était indispensable. J'aurais l'impression d'être amputé si jamais je devais la perdre. Je ne sais comment expliquer ce sentiment. La voir près de moi en bonne santé et heureuse c'était tout ce que j’espérais. Je m'étais attaché tellement à elle que si vite c'était assez étonnant de ma part. J'étais depuis le début de l'année assez discret avec les autres et Caitlin était vraiment celle qui m'avait fait me montrer tel que j'étais. Souriant et disponible même si notre relation était assez compliqué du fait que j'étais vampire. C'était pour la protéger que je ne lui avais pas avouer mon identité. Je ne voulais pas qu'elle ait peur de moi. Je venais de lui avouer que je tenais à elle plus qu'a ma propre vie et elle semblait tellement surprise. Sa question me surprenait mais quelque part je devais être franc avec elle. J'avais décider de jouer carte sur table alors je ne lui mentirais pas.

«Tu sais j'ai eu quelques aventures dans ma vie mais ce n'était jamais aussi fort que ce que je ressens pour toi. Si je pouvais ne plus être vampire et redevenir humain je serais entièrement près à le faire pour vieillir à tes côtés.»

Vieillir à ses côtés, c'était la chose que je désirais le plus au monde et c'était je le savais impensable étant donné ma condition de vampire. Je lui avais dit que je l'aimais et l'avais embrassé. Notre premier vrai baiser. Notre baiser. Elle semblait si surprise que j'avais envie de sourire. Je sentais son cœur battre en étant si proche d'elle. Elle prolongea le baiser et je résistais pour que mon côté vampire ne vienne pas tout gâcher. Son contact était si merveilleux et si douloureux à la fois. Douloureux parce que je mourrais d'envie de goûter ne serait-ce qu'une infime goutte de son sang et c'était dur de ne pas craquer mais je ne pourrais jamais lui faire du mal ou je m'en voudrais tout le reste de ma vie et l'éternité serait alors très longue. Elle se tenait si près de moi que j'aurais pu en avoir le souffle coupé par sa simple présence. Ce long contact avec elle était le premier qu'on tenait si longtemps. Ce contact qui me tiraillais l'esprit en tout sens. Résiste. Une toute petite voix me disait de continuer à l'embrasser et la désirer si fort et l'autre petite fois me disait de jouer la prudence. Résister ou tenter. Tel était le pire choix à faire. Je prolongeais encore de quelques secondes ce baiser si magique avant de brusquement m'arrêter. Restant pourtant auprès d'elle. Je ne voulais pas qu'elle s'aperçoive de quelque chose. Je lui souris et lui tiens alors le visage entre les mains tout en lui murmurant.

«Tu va finir par vraiment me tuer si on continue comme ça.»

Je lui souriais. Je faisais un peu d'humour alors que la situation n'était vraiment pas à la rigolade pour moi mais au moins elle ne se douterais pas de ce qu'intérieurement j'endurais. Je désirais bien sûr aller plus loin mais je savais pertinemment que je n'en aurais pas la force. J'aurais trop peur de lui faire de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://v-diaries.forumgratuit.org/
avatar

Caitlin A. Turner

Elève de 6ème année - Gryffondor

Humeur : Lunatique


MessageSujet: Re: Je te suis tu me fuis, je te fuis tu me suis [PV : Wyatt] Mar 26 Juin - 23:15

Tout se bousculait à présent dans sa tête. Alors qu’elle était venue à Poudlard pour simple « finir ses foutus études et se faire la male » ce n’était pas du tout ce qu’elle avait trouvé… Elle avait trouvé l’amitié de Daemon, Julian et Autumn… Cette amitié qu’elle pensait ne plus jamais obtenir… Mais elle avait surtout rencontré Wyatt… En une rencontre sous le clair de la lune il avait réussi à attirer son regard, à lui faire ressentir ces petits papillons dans le ventre qui la mettait mal à l’aise rien que dit penser… Elle était tombée amoureuse alors que ce n’était pas du tout dans son plan initial… Leur relation lui avait ouvert d’autre horizons… Des horizons plus joyeux, tout du moins le pensait-elle tout en sachant qu’à présent ils seraient également plus compliqué.

Caitlin demanda d’une voix timide si elle était unique. C’était surement le questionnement de toutes les femmes… En général elle aime qu’on leur dise qu’elles sont la première ou la dernière, mais rarement de transition… La belle anglaise faisait partie de ces femmes qui aimait tout connaître et se rassurer en se disant qu’elle était meilleure que les précédentes… Sa jalousie n’avait pas d’âge et son cœur se serra lorsqu’il lui avoua ses conquêtes… Dans un sens, son sentiment était idiot car elle non plus ne l’avait pas attendu… Il y avait eu ce garçon qui l’ avait d’ailleurs complètement détruite, lui promettant monts et merveilles pour ensuite l’abandonner lâchement… C’était dans un sens à cause de lui qu’elle avait peur des relations sérieuses… Mais elle ne pouvait s’empêcher d’avoir quelques sentiments de rancœur montait en elle lorsqu’elle s’imaginait le beau brun dans les bras d’une autre femme… Mais la suite de son discours la fit complètement changer d’attitude… Un sentiment qui n’avait été jamais aussi fort ? Abandonner l’immortalité pour elle ? Toutes ces belles promesses la faisaient rêver… elle avait envie d’y croire, de croire en eux et leur avenir.

« J’aimerai être la dernière pour toi… » murmura-t-elle la voix remplie d’émotion, mais aussi de peur et de gêne en lui révélant qu’elle partageait son envie de futur commun.

Vieillir à ses côtés… C’était l’une des plus belles choses qu’on ne lui ait jamais dis… Elle espérait sincèrement que son souhait devienne réalité… Mais elle avait tellement souffert de faux espoirs qu’elle ne préférait pas y penser à présent, bien que l’idée lui effleurait l’esprit… Et puis elle était jeune, elle n’avait que 16 ans alors la vieillesse était loin devant elle… Elle ne se sentait pas pour l’instant vieillir… Certes pour Wyatt c’était différent… Lui voyait le temps passer sans prendre une ride… Une fatalité vient alors s’imposer à elle… Elle vieillirait pendant que lui resterait le même jeune homme de 17 ans… cette réalité la fit souffrir et aucune solution n’apparaissait possible à ses yeux… Elle n’eut pas plus le temps d’y penser qu’ils arrivèrent sur un sujet houleux…

Cette discussion était difficile à vivre pour la jeune femme… Mais cette discussion se finit mieux qu’elle n’aurait pu le rêver… Il lui avait dit les trois mots dont elle avait besoin d’entendre de ses lèvres… Autumn n’avait peut-être pas tord… Il devait l’aimer… Il l’aimait c’était à présent sure… Et puis ne lui avait-il pas révéler son secret ? Certes elle l’avait un peu forcé, mais elle avait lu le remord et la tristesse dans ses yeux… Il n’aimait pas sa condition de vampire… Elle ne savait pas encore exactement pourquoi, il lui faudrait surement un temps pour le découvrir, mais qu’importe, il avait l’éternité.

Quoiqu’il en soit, il appuya ses paroles de la plus belle façon qu’il pouvait. Il l’embrassa. Pas l’un de ces baisers que l’on échange en signe de bonjour ou autre… Non, un vrai baiser… Ceux qu’on aimerait faire durer éternellement… Ceux qui donnent l’impression que le monde s’arrête de tourner… Comme si de ce baiser leurs vies en dépendaient… Son cœur s’accélérait à chaque seconde passait un peu plus proche de lui. Son corps le réclamait, lui et personne d’autre.

Lorsqu’il stoppa le baiser, une sensation d’amertune se grava sur ses lèvres encore rouge de passion. Un gout de trop peu montait en elle… Elle en voulait à présent plus… elle se détestait pour avoir de pareille pensées alors qu’elle savait qu’elle devait se retenir de ne pas la vider de son sang… Mais elle lui faisait tellement confiance… Après tout ce n’est que Wyatt… Il est là pour la protéger et est incapable de lui faire du mal… Il fit alors une remarque qui lui arracha un sourire, l’un de ses magnifiques sourires emplie de sincérité et de bonheur.

Ses bras entourèrent ensuite son cou, gardant toujours la proximité de leur deux corps l’un contre l’autre. Un petit sourire malicieux se dessinait sur ses lèvres ce qui lui donnait un air craquant. Son regard en disait long sur le désir qui montait en elle.


« J’ai entendu dire que les vampires étaient immortels pourtant »


Elle se blottit ensuite dans ses bras, comprenant son message subliminal… Il était difficile pour lui d’aller plus loin… Elle nicha sa tête dans le creux de son épaule et sentit ses bras réconfortants et protecteur autour d’elle. Elle soupira de bien-être. Tout était parfait… Elle posa ses lèves sur son cou et dans un souffle inaudible pour un être humain elle lâcha :

« Je t’aime. »


Elle ne se rendit compte de ses mots qu’après les avoir murmuré… Elle commença alors à embrasser le cou du jeune homme, comme pour cacher sa gêne. Elle ne savait pas si elle l’avait entendu et cela la perturbée… Les vampires étaient connus pour leur sens surdéveloppés.. Avait-il entendu cette confidence ? Ce secret qu’elle avait tant de mal à vouloir dévoiler de peur de le perdre ? Le désir n’avait toujours pas quitté son corps et elle voulait juste jouer… Jouer avec le feu… Caitlin était connu pour être téméraire et impulsive… Elle commença ensuite à mordiller sa nuque pour finir jusqu’au lobe de son oreille. L’envie d’être avec lui ce faisait de plus en plus forte et elle n’arrivait pas à se rendre compte à quel point l’homme en face d’elle pouvait l’aimer à l’en faire crever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Wyatt A McCawley

Elève de 7ème année - Gryffondor


MessageSujet: Re: Je te suis tu me fuis, je te fuis tu me suis [PV : Wyatt] Jeu 5 Juil - 12:09

Je regardais ma douce et ce simple regard sur elle suffisait à me rendre heureux. Il fallait parfois peu de choses pour que le bonheur subsiste. Le bonheur est dit on la forme la plus longue du bien être. C'est pourquoi ça fait tant de mal lorsque ce bonheur s'écroule. L'amour est fragile. Je l'avais compris depuis bien longtemps. Il suffisait de toutes petites choses. Caitlin était celle pour qui je ferais tout. Je ne pourrais plus m'imaginer sans sa présence. Se serait difficile de ne pas la voir durant des jours. Je pensais constamment à elle depuis notre première rencontre au clair de lune. « J’aimerai être la dernière pour toi… » Je la regardais dans les yeux complètement touché par ce qu'elle venait de me dire. Je comprenais que c'était une marque d'affection de sa part. Une façon pour elle de me dire qu'elle tenait à moi. Je commençais à croire que rien ne serait bien simple pour nous deux. J'étais un vampire. Je ne vieillirais plus. Comment rester éternellement à ses côtés? J'avais la réponse évidemment mais ce n'était pas un choix. Se serait terrible pour elle et je me refusais à devoir le faire. Il faudrait trouver autre chose.

«Tu le seras. Je te le promet. »

Je lui promettais qu'elle serait toujours la seule et l'unique que j'ai autant aimé alors que j'ignorais combien de temps nous avions à vivre ensemble. C'était un peu risquer de ma part de faire une tel promesse surtout en sachant qu'elle n'était pas éternelle, mais je tiendrais quoi qu'il advienne cette promesse. Je vivrais tant qu'elle vivrait. Je préférais ne pas penser à ce futur si bancale. Tout n'était pas encore écris et des tas de choses pouvaient arrivés si vite. J'espérais juste qu'on resterais ensemble pour toujours. C'est un rêve certes un peu fou mais j'y croyais.

Après note baiser passionné je ne cessais de la regardais dans ces magnifiques yeux. Elle commençait à me croire et c'était ce qu'il fallait. Jamais je ne pourrais lui mentir sur ce genre de sentiments. J'avais toujours été sincère par le passé même étant humain. Ses bras autour de mon coup me donnait la sensation d'être réellement vivant. Je n'avais pas ressenti ça depuis tellement de temps. « J’ai entendu dire que les vampires étaient immortels pourtant ». Je souris techniquement c'était vrai , mais il existait de nombreuses façon de s'attaquer à un vampire.

«Oui sauf si on s'attaque à nous avec des armes adéquat … on peut en mourir aussi. Comme quoi l'éternité nous ai offert à condition qu'on se bats pour la garder.»

Encore fallait-il qu'on sache ce que je suis. Certes il y avait des spécialistes un peu partout , mais tant que je restais discret je savais qu'on ne me tuerait pas. On avait déjà essayer, mais j'étais encore bien là. Nous avons l’avantage d'être les prédateurs les plus rapide qu'il existe. Il ne nous était pas difficile de contrer nos adversaires. Je la sentis se blottir contre moi et c'était agréable. Elle était si belle. Je fus alors ravi et comblé d'entendre les trois petits mots que j'avais attendus. Elle l'avait prononcé si bas, mais elle l'avait fait. Elle me glissa des baisers dans le coup et je ne pus résisté à l'envie de l'embrasser à nouveau. Je soulevais son visage d'une main vers le mien et m'approchais de ses lèvres si douce pour y déposer un éternel baiser dont j'avais le secret.

Je ne voulais plus retourner dans la salle commune. Je ne voulais plus aller chasser. Je voulais juste être avec elle et l'embrasser tant que je le pouvais encore. Je savais que pour l'instant je ne pouvais faire autre chose que des baisers ardent. J'avais trop peur de lui faire du mal si jamais on allait plus loin et puis une salle de classe ce n'est pas tellement romantique. J'attendrais le bon moment.

«Moi aussi mon amour. Pour l’éternité.»

Mon cœur lui appartiendrait à tout jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://v-diaries.forumgratuit.org/
avatar

Caitlin A. Turner

Elève de 6ème année - Gryffondor

Humeur : Lunatique


MessageSujet: Re: Je te suis tu me fuis, je te fuis tu me suis [PV : Wyatt] Lun 9 Juil - 10:57

Wyatt & Caitlin ϟ © sevenleague.




L[color=black]es mots doux qui traversaient les lèvres de son amant la faisaient frissonner de bonheur. Ils s’aimaient c’était certains. Certes, leur histoire allait sûrement être compliquée, très compliquée. D’abord parce que c’était Caitlin… Elle compliquait toujours tout, elle était très possessive et ne se comprenait pas forcément elle-même… Ensuite, parce qu’il n’était pas humain où tout du moins pas mortel… Il était un vampire… Ce qui signifiait qu’il ne vieillirait jamais, pendant que le temps faisait son travail sur la peau douce de la jeune fille… Cela lui faisait peur… Mais elle n’avait pas envie d’y penser pour le moment… Vivre l’instant présent, elle avait appris à faire ça…

Dans un élan de romantisme, Caitlin avait murmuré qu’elle voulait être la dernière pour lui… Certes, elle aurait préféré être la première et la dernière, mais le simple fait qu’il lui promette qu’elle le sera lui réchauffa le cœur et toutes ses questions, ses jalousies s’envolèrent comme neige au soleil. Il avait toujours les mots qu’il fallait pour la rassurer, pour l’aimer… Par moment, elle se serait crue dans un livre ou un film, dont l’histoire aurait été un amour parfait, sans faille, prêt à vaincre tous les obstacles. Même si elle ne pensait ne pas pouvoir croire en sa promesse, elle y croyait au fond d’elle-même…. Il paraîtrait que c’était ça l’amour, croire en l’impossible, croire que tout devient possible.

Elle leva alors les yeux vers lui et y lit tout l’amour et la douceur du monde. Elle resta muette, passionnée par le spectacle de ses yeux si changeants… Et ils échangèrent un baiser passionné, un baiser d’amour. Sa peau était légèrement plus chaude que celle du jeune homme. Elle aimait sentir ses mains froides sur elle, cela la rendait vivante… Elle sourit alors se remémorant leur rencontre. Ils ne se connaissaient que depuis quelques heures que déjà elle avait su qu’il était différent… Non pas différent dans le genre vampire, mais différent pour elle… Elle avait tout de suite compris qu’ils étaient liés par quelque chose de fort et d’invisible.

Caitlin préféra plaisanter de la situation en lui disant que les vampires étaient immortels, mais sa réponse lui fit peur… Les armes adéquates ? Elle ne voulait pas savoir… Elle voulait qu’il reste en vie coûte que coûte… Egoïstement, elle se disait même que c’était rassurant de savoir qu’elle mourrait avant lui… Elle n’aurait pas alors cette souffrance infinie qui lui martèlerait le cœur… La jeune fille avait peur de perdre ses êtres chers… Elle ne voulait plus jamais connaître la douleur de perdre quelqu’un… Elle voulait mourir avant tous ces gens qu’elle aimait… C’était purement égoïste… Mais la mort de son père pesait encore lourdement sur son cœur…

Caitlin avait un secret inavouable… Elle voulait vaincre cette mort… Découvrir un sortilège capable de ramener ces êtres chers du trépas… Pendant toute sa scolarité à beaux-bâtons elle avait cherché… encore et toujours… Mais bien sûr ce genre de livres n’était pas dans une école… Ou tout du moins n’était pas à la portée des élèves… Elle se renseignait alors là où elle pouvait…Ayant le souhait inavoué de créer un sortilège de vie… Aussi puissant que le Avada Kedravra… Pouvant combattre la mort violente.


« Tu ne mourras pas. Jamais. Promets le moi » son ton était devenu autoritaire, elle avait serré les poings… Elle avait peur… Elle ne voulait pas le perdre. A présent tout avait changé. Il comptait beaucoup pour elle et elle n’était pas sur de supporter son absence… Elle s’en voulait d’avoir employé ce ton là et comme pour se calmer elle tenta une plaisanterie… Un peu de mauvais goût il fallait bien l’avouer…

« Oh et puis tu as une chance de gagner le combat. Regarde moi, j’aurais beau me battre je mourais. »

Elle avait dit cela avec désinvolture, cachant son visage contre le torse de son amant. Elle ne voulait pas qu’il puisse lire dans ses yeux le mal-être qui l’habitait. Elle avait peur de la mort… Mais aussi peur de la vie… Comme pour oublier ces paroles plutôt pessimistes, la jeune femme commença a embrasser son amoureux dans le cou et l’effet escompté fut présent car Wyatt l’embrassa de nouveau. Un baiser plus doux que le premier, mais tout autant remplie de désir et d’amour. Le contact de leurs deux lèvres avait un goût d’éternité que Caitlin se laissait aller à aimer.

Elle ne se rendit même pas tout de suite que les trois petits mots magiques avaient traversé ses lèvres. Elle rougit alors lorsque le jeune homme répéta ses vœux, pour l’éternité… Elle se blottit alors un peu plus contre lui, voulant sortir leur deux corps entrelacés, voulant se sentir en sécurité dans ses bras réconfortants.

Mais soudain une ombre passa dans ses yeux… Elle venait de se rendre compte qu’elle n’était pas éternelle… Que lui l’était… Qu’il aurait toujours l’apparence d’un jeune homme de 20 ans, alors qu’elle vieillirait jusqu’à devenir aigri et laide… Cette réalité la frappa d’un coup, elle eut alors envie de pleurer… Mais, c’était Caitlin, la jeune fille ne pleurait pas… Ses yeux brillaient juste un peu trop… Voulant conjurer le sort elle posa alors une question.


« Dis-moi… Comment es-tu devenu un Vampire… »

Elle ne voulait pas qu’il la morde… Pas encore tout du moins… Avoir l’éternité était tentant certes, mais elle savait au fond d’elle que c’était quelque chose de difficiles à vivre… Elle se demanda alors si ils réussiraient à trouver un moyen… Un véritable moyen d’être ensemble… Des questions par centaines fusaient dans son esprit, elle ne savait plus où donner de la tête. Elle releva les yeux pour plonger son regard dans le sien. Elle voulait le rassurer, lui dire qu’elle n’aurait jamais honte de lui si il avouait avoir tuer des êtres humains… Il avait surement dû le faire… Après tout c’était dans leur nature de boire du sang… Soudain elle prit peur au fond d’elle-même… Non ce n’était pas possible… Il ne devait pas boire encore du sang humain… Il était trop doux pour ça… Elle devait être « végétarien » comme lui avait expliqué Logan… Oui ça ne pouvait être que ça..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Wyatt A McCawley

Elève de 7ème année - Gryffondor


MessageSujet: Re: Je te suis tu me fuis, je te fuis tu me suis [PV : Wyatt] Sam 14 Juil - 13:36

Wyatt était plutôt rassuré de savoir que sa douce l'aimait. Ce n'était jamais évident de savoir ces choses là. Il n'avait jamais été vraiment doué pour comprendre les femmes. Dangereuses ou délicates, avec elles on ne savaient jamais à quoi s'en tenir. Cait étaient de celle déterminées et en même temps ultra féminine. Il fallait toujours que le gryffondor tombe sur des femmes compliqués. Elle sembla terrifié à l'idée de le voir mourir. Il avait du mois cette impression que la mort était un sujet à éviter avec elle. La conversation ne lui plu pas vraiment. Ça lui rappelait qu'elle n'était pas éternelle et qu'il devrait vivre avec le fait qu'elle pouvait partir à tout moment.

«Techniquement … Je suis déjà mort Cait … mais je comprends ce que tu veux dire et je ferais de mon mieux pour rester autant de temps qu'il faudra à tes côtés.»

La savoir contre lui le rassurait. Il avait besoin d'une femme à ses côtés. Se serait moins dur de se battre pour quelqu'un qu'il aimait que pour lui seul. C'était certes dangereux de la mêlé à tout ça ,mais parfois on ne choisit pas ce qui arrive. On ne peut pas lutter contre certaines choses. L'amour étant la première. Sa question le surpris. C'était la première fois qu'on lui demandait comment il devenu vampire. Il se souvenait parfaitement de cette nuit là. Il ne savait pas s'il devait en parler où s'il avait envie d'éviter le sujet. Il lâcha la main de Cait et s'éloigna vers les fenêtres, observant la lune et le ciel sombre de la nuit. Il finit par répondre assez perdu dans ses pensées.

«Je passais l'été chez mes grand-parents. Ils habitaient à l'écart de la ville. Il était tard et il faisait nuit quand je rentrais. J'étais tout seul. Je n'ai pas tout de suite compris ce qui m'arrivait. J'ai juste vu ce type débarquer et sentis ses dents entrés dans ma peau. Il a du penser que j'étais mort quand il avait finit. Je l'étais pratiquement. Il y a deux personnes qui arrivaient dans la rue et je … je l'ai ai tuer. Je ne savais pas tellement ce que je faisais ni même si j'étais vivant ou pas juste que je ne serais plus jamais pareil.»

Il avait préférer rester discret sur certaines scènes et ne pas donner trop de détails pour ne pas l'effrayer. Il se demandait ce qu'il serait devenu s'il n'avait pas tuer ces deux personnes. Il préférait ne pas évoquer ces souvenirs. Quand il avait compris ce qu'il était. Un vampire. Il s'était retiré du monde et avait errer dans les bois et forêts du pays. Il avait trouver refuge dans une cabane de chasseur et avait passer la plupart du temps à se demander si c'était bien ou mal de rester là. Il n'avait jamais voulu prendre le risque de revoir ses parents, ses grands parents. Les amis qu'il avait rencontré à Poudlard. Il était une fois tombé sur un ancien camarade de classe et avait ainsi su qu'il avait été porté disparut. Il avait fait juré à ce dernier de jamais dire à personne ni où il était ni ce qu'il était devenu et ce dernier avait tenu sa promesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://v-diaries.forumgratuit.org/
avatar

Caitlin A. Turner

Elève de 6ème année - Gryffondor

Humeur : Lunatique


MessageSujet: Re: Je te suis tu me fuis, je te fuis tu me suis [PV : Wyatt] Mer 1 Aoû - 23:10

La mort des êtres qui lui étaient chers était ce qui effrayait le plus la jeune gryffondor… Elle avait peur de la mort dans un sens, bien que sa propre mort ne fût pas du tout effrayante à son sens. C’était à cause de sa qu’elle avait réagi plutôt violement aux paroles de son bien aimé…

Elle ne supportait pas l’idée qu’il puisse perdre ce souffle de vie avant elle… Dans un sens, le fait qu’il soit un vampire la rassurait sur ce point de vu. La chance pour qu’il meurt avant elle était des plus minimes, malgré le fait qu’il puisse tout de même perdre la vie… Au fond d’elle, Caitlin savait qu’elle était prête à se sacrifier pour qu’il vive, même si pour lui c’était surement la pire pensée qu’elle pourrait avoir… Elle avait des le début compris que Wyatt ne se considérait plus comme vivant… Comme humain… Ce qui la peinait énormément… Elle avait alors le secret espoir de lui prouver le contraire de par son amour…

Les paroles qui suivirent la fient tomber de haut même si il n’y semblait paraître… Il lui rappelait qu’elle allait vieillir… Devenir laide et ridée… Alors que lui garderait sa jeunesse et sa beauté… Elle camoufla son visage contre le torse du jeune homme et ferma les yeux comme pour essayer de s’évader dans un autre monde… Un monde où tout serait plus simple. Ses mains se crispèrent sur le tissu qui le recouvrait… Elle s’imaginait des scènes, toutes plus horribles les unes que les autres… Elle se laissa murer dans le silence, continuant avec ses pensées néfastes… Elle essayait de ne pas sombrer devant la dure réalité… Caitlin était assez forte pour réussir a faire abstraction de certaine chose… Pour le moment elle y parvenait plus ou moins… Mais elle savait qu’un jour, le problème qu’elle venait de ranger dans un tiroir de son esprit, finirait par revenir sur le tapis et que là elle ne pourra pas l’esquiver…

Comme pour essayer de trouver une solution dans le passé, la belle lui demanda de lui expliquer comment il était devenu vampire… Elle ne voulait pas le devenir ce n’était pas ça… Mais sa curiosité avait été titiller… Et puis qui sait peut-être y avait-il un détail qui lui avait échapper qui pourrait les aider à vivre ensemble une vie un peu près normale… Il lui raconta alors son histoire, elle était touchée qu’il se confie enfin à elle… Seulement, il n’osa pas le faire en restant prés d’elle… Il s’éloigna, brisant ainsi le contact de leurs peaux… La jeune femme ressentit alors comme un manque… Elle avait froid… On ne pouvait pas dire que les bras de Wyatt était en soit chaud vu qu’il était devenu une créature au sang-froid, mais pour elle, elle y percevait de la chaleur… Cette chaleur persistante lorsqu’on aime quelqu’un…

Son histoire la fit frissonner… Des mots résonnèrent dans sa tête « Je les ai tué »… Il avait donc bel et bien déjà ôté la vie de quelqu’un… Son cœur se serra… Elle comprit alors la douleur de l’homme qu’elle aimait… Il devait être difficile pour lui de réfrénait ses instinct de vampire qui lui disait de se nourrir de sang humain… Et il devait haïr le fait de se sentir un monstre qui tuer… Pour Caitlin, sa vision était différente… Elle voyait en lui un homme perdu et torturé… Qui voulait revivre une vie normale… Son cœur se serrait en imaginant la souffrance qu’il devait cacher au fond de lui… Elle aurait voulu lui faire tout oublier avec un sort… Mais elle savait que c’était une cause perdue…

Elle s’approcha doucement vers lui… Et entoura sa taille de ses bras… Elle se mit sur la pointe des pieds et posa son menton sur son épaule, observant la lune avec lui. Caitlin n’avait jamais été aussi tendre et n’avait jamais paru aussi fragile… Elle hésitait, elle ne savait pas quoi faire pour que l’homme qu’elle aimait aille mieux… Se sente vivant… Sa voix était douce et faible… Elle murmura alors prés de son oreille.


« Je sais que tu ne l’aurais jamais fait intentionnellement… Et puis maintenant c’est le passé, maintenant tu arrives à te contrôler… »

Caitlin était incertaine dans ses propos… En réalité derrière se cachait surtout une question… Avait-il arrêté de tuer… Elle avait peur, même si au fond d’elle elle savait que Wyatt n’était pas un tueur… C’était un homme généreux et tendre… Qui était toujours prés à aider son prochain…

La fatigue commençait tout doucement à se faire sentir chez la jeune fille. Ss yeux lui piquait, si bien qu'elle les ferma un instant, pour profiter également de ce moment paisible en la compagnie de l'homme qu'elle aimait. Les émotions de cette soirée n'était pas innocente dans son état de fatigue... Elle hésita de nouveau et lança maladroitement à la fin de leur conversation.


" On ferait peut-être mieux d'aller dormir... On a pas le droit d'être ici, le couvre-feu est dépassé... Enfin si tu as besoin de dormir ? "

[i]Elle avait de nouveau poser une question... Ce n'était pas sa faute, elle voulait mieux le connaître pour ne pas faire d'impaire plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je te suis tu me fuis, je te fuis tu me suis [PV : Wyatt]

Revenir en haut Aller en bas

Je te suis tu me fuis, je te fuis tu me suis [PV : Wyatt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Suis-je c'que les gens pensent que je suis ? Ou bien suis-je c'que je suis, quoi qu'les gens pensent : tu me suis ? | Nuage de Lierre
» erina + si je bois de l'alcool, je suis alcoolique mais si je bois du fanta, je suis fantastique. je devrais arrêter le pâté, je suis pathétique.
» Serena ▬ J'suis pas né dans le bon sens, genre j’suis sorti d’ma mère à l’envers et les mots qu’j’entends j’les entends à l’envers, les gens que j’devrais aimer j’les hais et les gens qu’je hais..
» KATHERINE & HENRY ♛ « Fuis moi, je te suis. »
» Fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis. || Avec Le Manipulateur.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard :: Poudlard :: Troisième Etage :: Salle Vide-