Partagez|

On a un p'tit compte à régler (Mael)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Thomas W. Croft

Professeur de Potion - Directeur Serdaigle
Veni Vidi Vici

Humeur : Alicieuse ♥


MessageSujet: On a un p'tit compte à régler (Mael) Jeu 19 Avr - 17:28



Maël et Thomas
© Never-Utopia

J'avais passé une journée éprouvante. Nous étions en Mars et pourtant, j'avais l'impression que cela faisait deux ans que j'enseignais ici. Les élèves semblaient un peu plus nerveux ou plutôt, c'était moi qui l'était. Je voyais mes journée passer et le temps était long. En fait, je commençai à me persuader de plus en plus que je n'étais pas fait pour être professeur. Pas que je m'entendais mal avec les élèves, juste que à l'intérieur de moi même, je n'étais pas fait pour moi. Je préférais l'action, quand je voyageais et que j'étais sur le terrain, à la chasse au mage noir par exemple. Cela me manquait, terriblement. Et puis, certaines évènements me disaient qu'il fallait mieux que je démissione plutôt que de continuer. En revanche, je comptais finir l'année jusqu'au bout.

Je m'assis sur la chaise de mon bureau en mettant, comme d'habitude, mes pieds sur la table puis sur me frottait les yeux avec mes doigts. Après un chaudron explosé, un élève que j'avais viré pour insolence, une sortie en urgence de la salle à cause d'un premier année qui, comme d'habitude, avait fait des catastrophes. Je ne savais honnêtement pas si ce qui pourrait arriver de pire pour aujourd'hui. Un suicide? Non, tout de même pas.
Je me redressai convenablement sur ma chaise et me mis à sortir un rouleau de parchemin et de l'encre. Je me mis à écrire. N'importe quoi, tout ce qui passait par la tête. J'avais envie de défouler mon esprit, alors je me pis à écrire ce qui me passait par la tête.
Je finis par jeter ma bouteille d'encre en frappant dessus et, fâché, je laissais tout tomber. Je n'étais pas très fier de mon geste mais en plus d'être nerveux, j'étais fatigué et le fait que je sois si fatigué me rendais encore plus nerveux. J'avais beaucoup de mal à m'endormir ces temps ci, parce que je pensais au pire à chaque fois. Le fait d'attendre comme ça, c'était pire encore!

Alors que je me penchais pour ramasser la bouteille d'encre à moitié vide à présent, j'entendis la porte toquer. Je soupirais puis me relevai, posant la bouteille sur mon bureau. Je me retournais ensuite vers la porte, soupirant une nouvelle fois avant de pouvoir répondre :


"Entrez!"

Bon, si ça se trouvait, la personne qui me rendait visite s'était soit trompée de personne, ce qui était fort probable, certes, soit elle avait une bonne nouvelle à m'annoncer, ce que j'espérai. Mais je savais aussi qu'il ne fallait pas non plus trop rêver. En fait, j'avais l'esprit brumeux et je ne savais pas trop. Je ne savais rien, je ne savais absolument rien, tout semblait m'échapper et j'avais horreur de ça! Et pourtant, je savais bien que c'était normal de penser ainsi. Absolument normal. Enfin.. je crois.


[list]