Partagez|

M&M - Act One, with Martin Huckerson.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Morwenna Brycham

Employée au service des usages abusifs de la magie ainsi que membre du magenmagot


MessageSujet: M&M - Act One, with Martin Huckerson. Mar 24 Avr - 21:23




 - MARTIN HUCKERSON & MORWENNA BRYCHAM -
M&M-        Act One  



   
Une goûte de pluie s'écrasa contre le pare-brise de l'imposante voiture noire ronronnant au carrefour et qui attendait que la signalétique change de couleurs. Morwenna colla son visage contre la vitre arrière gauche et observa les sombres et menaçants nuages qui trônaient au dessus de Londres depuis très tôt ce matin. La brune poussa un long soupir découragé et s'enfonça au fond de son siège en cuir blanc, levant les yeux vers le rétroviseur intérieur par lequel le chauffeur du taxi la dévisager depuis que le feu tricolore était passé au rouge. Leurs regards se croisèrent un fragment de secondes puis la voiture re-démarra, poursuivant son itinéraire d'origine, sans aucune paroles, sans aucun sourire .. Comme si elle avait été transparente, comme si elle n'existait pas ..

―  Arrêtez-vous ici je vous prie. dit-elle en sortant un billet de sa poche de manteau, réajustant son sac à main sur son épaule.

Le chauffeur sans même déballer un mot se rangea sur le côté de l'avenue principale afin que Morwenna puisse sortir côté trottoirs. Elle le remercia en lui tendant le billet qu'il pris presque aussitôt et lui lança un bref «bonne journée» sans réellement d'attention. La brune claqua la porte et le taxi repartit ..

Elle souffla quelques minutes avant de s’engouffrer dans une plus petite rue, loin du bruit des voitures et du capharnaüm de la ville en générale. Une aubaine pour elle que la goûte de pluie de toute à l'heure ne fut pas suivie d'une véritable averse, sans doute était-ce une simple prévention du ciel, disant à tous qu'il fallait vite rentrer au risque d'être tout mouillés.
D'un pas rapide elle avançait en direction du Ministère de la magie, caché aux yeux des moldus. Toutes les cinq minutes, elle tournait la tête derrière elle, afin de vérifier que personne ne la suive. Simple précautions. Depuis que Velkan avait refait surface et vivait chez elle, Morwenna redoublait de prudence pas par craintes pour elle -quoique désormais elle était autant en danger que lui- mais surtout pour son frère qu'elle ne voulait absolument pas revoir tomber entre les mains des mangemorts.

Partie dans ses réflexions les plus profondes, Morwenna ne s'aperçue même pas quelle était arrivée pile devant la cabine téléphonique qui lui permettrait d'accédés au Ministère de la magie. Elle secoua un peu la tête, histoire de s’éclaircir les idées et pénétra dans la petite boîte rouge sur laquelle trônaient fièrement la couronne royale faite en feuilles dorées. Dans sa vie la brune n'était venue qu'une seule fois au Ministère, pour une histoire remontant à l'époque où ses parents étaient toujours vivants et bien évidement cette fois-là ils n'étaient pas passés par les endroits cachés comme les cabines téléphoniques aussi elle mis quelques secondes avant de comprendre comment le mécanisme fonctionné. Une pièce, une composition de numéro et hop, voilà que la cabine téléphone s'enfonce dans le sol ...

Rien n'avait réellement changé sous le sol. Les mêmes couleurs sombres, les mêmes statues ..
Aujourd'hui il n'y avait pas foule, chose curieuse mais peut-être était-ce en raison de l'heure matinale. Une chance ! Essayez seulement de vous repérer dans un endroit que vous ne connaissez absolument pas avec une foule monstre qui vous pousse et vous marche dessus ... Difficile !

Prête à s’engouffrer dans un des ascenseurs -après avoir soigneusement lu les panneaux d'indications- une tape sur l'épaule gauche lui coupa soudainement l'élan. Sans plus attendre, Morwenna se retourna et se retrouva nez-à-nez avec un Walter Anderson souriant de toutes ses dents. Avant même qu'elle n'est pu dire mots, il l'enlaça avec force et répéta à plusieurs reprise son nom, toujours aussi souriant, visiblement ravi qu'elle soit venue.
Ils discutèrent quelques minutes à peine et après réflexion, Walter grimpa dans l’ascenseur avec Morwenna lui indiquant oralement où elle trouverait le département de la justice magique, son nouveau bureau ainsi que le directeur du secteur qui donc, était son patron.
L’ascenseur fut très rapide, aussi, la prise de nouvelles elle en revanche fut très brève. Morwenna remercia chaleureusement son ami en l'enlaçant une fois encore et en lui souhaitant bon courage. Walter ria doucement en lui disant que c'est elle qui en aurait besoin.

La brune haussa les épaules en roulant des yeux alors que les portes se referment, emmenant avec elle Walter aux niveaux suivants, laissant une Morwenna toute perdue et désorientée. Heureusement pour elle, quelqu'un arriva juste après, une homme plutôt charmant, sans doute un peu plus âgé qu'elle, les cheveux bruns et courts, dans l'ensemble plutôt soigné le tout emballé dans un splendide costume sombre dont les seules touches de couleurs provenaient de la cravate et de la chemise sous la veste du costume.

―  Excusez-moi. Je cherche un certain ... elle marqua une pause le temps de lire le nom sur le petit bout de papier quelle tenait entre les doigts. ... Martin Hucker.. son. Martin Huckerson c'est ça. se reprit-elle en souriant. Avez-vous une idée de l'endroit où je pourrais le trouver ? J'ai été affiliée au service des abus de la magie et voyez-vous je ne suis encore jamais venue dans cette partie du ministère. ajouta-t-elle en observant plus en détails le visage -visiblement- parfait de son interlocuteur, toujours ce même sourire sympathique accroché aux lèvres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Martin H. Huckerson

♣ Directeur du Département de la Justice Magique ♣


MessageSujet: Re: M&M - Act One, with Martin Huckerson. Sam 2 Juin - 16:36

    J'errais dans les couloirs de Poudlard, tranquillement comme a mon habitude, il faut dire que ça faisait déjà sept ans que j'étais ici, et bientôt tout sera fini. J'étais confiant pour mes ASPICS, j'avais réussi a contacter un Auror pour qu'il me recommande a l'école. Et maintenant, j'étais a peu près heureux, sauf que ma petite amie du moment m'évitait depuis quelques temps. Mais malgré mon enquête, je n'arrivais a rien avec elle, même ses amies restaient discrètes ou alors ne savaient pas ce qu'il se passait. Alors je décidai d'affronter le problème quel qu'il soit. Je l'attendais alors a l'entrée de la salle commune, les bras croisés. Il allait bien falloir qu'elle sorte ! Ce qu'elle fit au bout de trois quart d'heure d'attente. Lorsqu'elle me vit, elle fit semblant de ne pas m'avoir remarqué et commença a marcher a côté de moi, rapidement. Pas cette fois ma jolie ! J'attrapais son bras et la tirai contre moi.
    Ecoute, je sais pas ce qu'il se passe, mais il faut absolum...

    - Je suis enceinte Martin.


    Un bruit discret me réveilla du demi sommeil dans lequel j'étais tombé pendant mes lectures de rapports. Vous savez, ce genre de sommeil où vous rêvez un peu, mais pouvez être réveillé par n'importe quoi ? Et bien voila, c'était ça. Le rêve que j'avais fait me troublait. Ca faisait pas mal de temps que j'avais arrêté de penser a Jessica, mais me voila a rêver du passé ! Et ce n'était même pas un rêve plaisant. J'avais quitté cette fille. J'en ai honte, mais j'ai paniqué, j'avais peur pour ma carrière et maintenant, je ne sais pas ce qu'elle a fait, je pourrais très bien avoir un fils maintenant, il aurait 19 ans ... Bon sang ... Je ne m'imagine pas en père, vraiment pas. Je veux dire, je serais un père absent, je n'ai jamais été très fort pour gérer l'adolescence... Enfin, de toute façon aux dernières nouvelles, elle était aux USA ... Oui, j'avoue avoir cherché un petit peu après être devenu Auror. Je garde encore beaucoup de honte de tout ça, je n'en parle a personne donc bon ... Y'a pas de raisons pour que j'y repense, n'est ce pas ? Enfin bref, regardons un peu l'heure... Si ... Tôt ou tard ... A vrai dire je sais pas vraiment comme le dire, il était tôt le matin, tard le soir ... J'étais resté toute la nuit au boulot, encore... Zut, zut, zut, Walter allait m'engueuler et m'accuser de me tuer au travail. M'enfin, autant terminer maintenant ...

    Les dossiers s'empilaient sur mon bureau et je les lisais maintenant attentivement, après tout, je pouvais toujours tomber sur quelque chose d'extrêmement important ! Cependant, les rapports défilaient, racontant les résolutions d'affaires, les petits ennuis des Brigadier ... Puis je vis alors un post it de ma secrétaire au milieu de cette pile. Vraiment, elle ne pouvait pas me les mettre un peu plus en évidence ? Enfin bref, je lisais alors.

    Martin, n'oubliez pas que vous rencontrez une nouvelle aujourd'hui, je sais que vous venez de vous réveiller alors, faites bien attention a l'heure, il y'a un nouveau paquet de tabac dans le deuxième tiroir de votre bureau et vous trouverez des vêtements propres posés sur l'étagère a droite.

    Que ... je ... tu ... Elle arrivait toujours a me surprendre celle la ! Ca en devenait assez agaçant. Enfin, je me levai pour me changer, après tout, autant être présentable pour une nouvelle employée, non ? Je retirai alors mes vêtements de la veille et enfilai une nouvelle chemise, un nouveau pantalon, je ne vous parlerais pas de mes sous vêtements, bandes de voyeurs ! Puis je pris une cigarette et l'allumai. Oui, je sais que j'avais l'habitude de fumer la pipe, mais le matin, c'était souvent une cigarette, le tabac a pipe gâchant le goût d'un bon café matinal. Café que ma secrétaire n'avait pas racheté ! Oui, je sais, c'est pas son rôle, mais quitte a me materner, elle ne pouvait pas au moins le faire jusqu'au bout ? J'allais devoir aller boire le café infect de mon département, et quand je dis infect, je reste poli. C'est alors qu'une brillante idée me vint en tête ! Cette tête a claque de Buckett, il avait toujours du bon café lui dans son bureau et je savais qu'il était en congé... Autant aller me servir, n'est ce pas ? Je me mis a marcher hors de mon bureau, la cigarette coincée entre les dents puis entrai sans bruits dans le bureau de mon subalterne. Piquant son café, je sortais discrètement puis vit une jeune femme avec l'air perdue regarder un peu partout.

    Sans réflechir, je marchais vers elle, me demandant ce qu'elle faisait la. Elle était vraiment très jolie ... Très très jolie ... Des boucles brunes, un visage fin et des yeux magnifiques... Et j'avoue ne pas être laissé indifférent par ses courbes indéniablement ... sexy. J'arrangeais mes cheveux dans un geste digne des écoliers de Poudlard pour réajustais ma tenue avant de me planter devant elle, un sourire aux lèvres. Elle me demanda où trouver un certain ... Moi. Elle écorchait mon nom, ce qui me fit sourire puis elle m'expliqua qu'elle était en fait la nouvelle employée des Abus' . Oui, Abus', c'est plus court que Service de Abus magiques. Donc la nouvelle employée me regardait en me demandant où j'étais. J'annonçais avec une voix aimable et en baissant le ton comme si c'était un terrible secret.

    Le nom se prononce avec un accent sur le "Hu" , il n'aime pas vraiment qu'on écorche son nom...

    Je jouais un peu le jeu, j'avoue, mais c'était tout de même amusant ! Elle avait l'air très gentille, vraiment. Je détaillais discrètement cette petite nouvelle et lui dit d'une voix tranquille.

    Venez, il est sûrement dans son bureau, où alors il traîne dans les couloirs, c'est un peu une sorte de roue libre de notre carosse, a la Justice. Même s'il est essentiel, enfin, c'est ce que je pense.

    Quiconque fera une blague a propos de mes chevilles finira a Azkaban, suis je bien clair ? Je voulais lui donner une bonne impression de moi, éspérant que ça la ferait rire une fois qu'elle se rendrait compte que... Et bien... C'était moi, Martin. Enfin bref, je me mis a marcher , sûr qu'elle me suivrait. Après tout, j'étais aimable, on était au département de la Justice magique et elle était perdue. Elle n'avait aucune raison de douter de moi ! Je tirais une bouffée sur ma cigarette en entrant dans mon bureau puis, le plus naturellement du monde, je versai le café de Buckett dans ma cafetière, jetant un aguamenti chaud, histoire de faire le café encore plus vite.

    Je vous offre un café ? Une cigarette ? Les deux peut être ? Je vous en prie, faites comme chez vous !

    J'avais le sourire aux lèvres, je me doutais qu'elle se rendrait vite compte que je l'avais un petit peu fait tourner en bourrique, mais bon. Maintenant, devenons professionels sans être trop formel ! C'est parti pour l'entretien avec ... Miss Canon ? C'était quoi son nom déjà ?

    Je suis désolé, mais vous ne m'avez pas dit votre nom ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

M&M - Act One, with Martin Huckerson.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» La légende de Martin et Martine par Tournesol
» Martin St-Louis
» Jacques Martin
» Prolongation de contrat - Martin Erat
» Répartition de Martin Lartigue
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard :: Londres :: Niveau 2 : Justice Magique-