Partagez|

Tiens, t'es qui toi ? [Pv Duncan ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Amélia Gauthier

Membre de la coopération magique internationale

Humeur : Discrète


MessageSujet: Tiens, t'es qui toi ? [Pv Duncan ♥] Lun 7 Mai - 22:26

Amélia venait d'arriver au ministère, elle avait gagné son bureau et commençait à trier les lettres qu'elle devait traduire. Une fois de plus, personne ne lui avait adressé la parole en chemin, elle était visiblement complètement invisible aux yeux de tous, mais elle avait l'habitude à présent. Elle était insignifiante, discrète, timide et associable, elle n'était donc pas étonnée. Déjà lorsqu'elle travaillait en tant que traductrice pour le gouvernement français elle était passée inaperçue, on ne s'intéressait à elle que pour son travail....jusqu'à cette fameuse histoire qui avait faillit ruiner sa vie. Cependant, elle avait réussi à tirer un trait sur toute cette histoire, grâce à ses parents, mais aussi à sa petite soeur, qui lui avait montré son soutien malgré la distance qui les séparaient.

Elle regarda avec nostalgie les photos qui étaient posées sur son bureau. La première représentait sa famille au complet, sa mère, son père, sa soeur et elle, c'était quelques mois avant que sa mère ne tombe malade... Il y avait aussi celle où elle dansait avec sa mère, dans son bel ensemble de ballerine qu'elle devait toujours avoir quelque part... Elle venait d'avoir 16 ans lorsque cette photo avait été prise, c'était l'une des dernières fois qu'elle avait eu l'occasion de danser avec sa mère. Et enfin, ma dernière représentait sa petite Ealie, la photo avait été prise à Poudlard il y quelques mois, elle était devenue une magnifique jeune fille et Amélia était fière d'elle. La jeune femme prit la photo dans sa main et laissa une larme roulait sur sa joue. Elle avait encore du mal à accepter qu'elle était devenue la tutrice de sa petite soeur depuis la mort de leurs parents. Néanmoins, elle faisait tout son possible pour la rendre heureuse.

Elle fut arrachée à ses souvenirs par l'un de ses collègues qui lui apportait un travail d'une importance capital paraît-il. Une beuglante tout droit venu de Chine et qui était adressée au directeur du département de la coopération magique internationale. Or, aux dernières nouvelles, le directeur en question ne parlait pas chinois. Elle abandonna donc ses souvenirs et ses photos afin de traduire au plus vite cette beuglante, ce qui n'était pas chose facile étant donné que le chinois était une langue difficile alors quand en plus l'orateur était énervé... Elle traduisit donc le plus rapidement possible cette missive qui semblait urgente et pâlit lorsqu'elle se rendit compte des propos insultant à l'égard du ministère anglais, et en particulier du directeur de la coopération magique internationale qui "ne faisait pas son travail" selon les chinois...

Amélia quitta son bureau, la traduction à la main et se dirigea vers celui du directeur de son département. Elle passait inaperçue parmi ses collègues, pourtant elle était très jolie en ce jour avec sa jupe noir qui mettait en valeur ses jambes et sa chemise blanche qui faisait honneur à son corps. Ses cheveux rapidement remonté en un chignon retenu par un simple crayon faisait certes désordonnés, elle avait ressenti le besoin de les attacher car ils la gênaient durant son travail, mais elle n'en était pas moins jolie ! Elle arriva rapidement devant le bureau de Duncan, n'ayant pas été dérangée en chemin, et frappa à la porte après avoir pris une grande, très grande inspiration. Elle entra lorsqu'on lui en donna la permission.


- Euh...excusez-moi monsieur MacLachlan mais...vous avez reçu une euh...plainte du gouvernement chinois qu'on m'a stipulée être urgente je...je vous l'ai donc traduite et apportée au plus vite et euh...je vais la poser là et m'en aller...désolée de vous avoir dérangé...

Elle était très gênée, elle n'aimait pas parler ainsi à des personnes qu'elle ne connaissait pas, surtout lorsqu'il s'agissait de son supérieur...mais elle n'avait pas le choix. Son visage avait prit une jolie teinte rouge lorsqu'elle parlait et elle avait parlé avec de plus en plus d'hésitation, sans oser regarder son beau patron. Elle posa la traduction, ainsi que la beuglante, en question sur le bureau de Duncan et se dirigea vers la porte, le tout sans l'avoir une seule fois regardé. Elle se trouvait ridicule, oui tout bonnement ridicule, d'agir ainsi, mais elle ne contrôlait pas sa gêne et encore moins sa timidité, elle préférait fuir, comme une lâche certes, avant qu'il ne trouve quelque chose à lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Duncan McLachlan

♠ Directeur de la coopération magique internationale et vilain mangemort


MessageSujet: Re: Tiens, t'es qui toi ? [Pv Duncan ♥] Mer 9 Mai - 16:48

Assit dans son fauteuil derrière son bureau, adossé au dossier, les jambes tendues devant lui, les coudes posés sur les accoudoirs et les mains jointes devant ses lèvres qu’il se tapotait des index, Duncan observait une pile de dossier posées devant lui comme s’il avait l’espoir qu’en les fixant avec suffisamment d’attention, il arriverait à les faire disparaître. Sauf qu’ils n’avaient jamais disparu et qu’il doutait fortement que ce serait aujourd’hui que cela arriverait enfin.

Autrement dit, Le Directeur avait le motivatiomètre à zéro et n’avait vraiment pas envie de se mettre au boulot. Ma foi, on pouvait avoir le boulot le plus intéressant au monde, et c’était ce que Duncan pensait de son travail, adorer le faire et être fier d’être parvenu à la place qu’on occupait et, certains jours, de ne pas avoir envie de bosser pour autant. Et c’était justement un de ses jours.

Tout en poussant un long soupire, Duncan se redressa sur son fauteuil tout en desserrant légèrement sa cravate qui commençait à sérieusement lui comprimer la Pomme d’Adam avant d’attraper le premier dossier de la pile et de l’ouvrir devant lui… avant d’être sauvé par quelqu’un frappant à sa porte.

Relevant les yeux, il vit entrer Miss Gauthier, ou plutôt Mademoiselle dans le cas présent, la jeune traductrice qui, en cet instant, semblait aussi à l’aise qu’un agneau lancé dans une arène de tigres.

Il n’eut pas l’occasion de lui dire quoi que ce soit. Dans un rapide monologue, elle lui résuma la situation en lui déposant un papier avant de partir.

Une plainte urgente ? Jolie façon de parler d’une beuglante car, il n’en doutait pas, c’était bien de cela qu’il avait dû s’agir. Et la pauvre jeune femme avait dû l’endurer à sa place. Il faudrait qu’il songe à lui apporter un bouquet de fleurs pour se faire pardonner. Après tout, elle n’y était pour rien elle si son patron avait eu l’excellente idée de faire du charme à la charmante fille de son homologue Chinois qui, depuis qu’il avait dû aller chercher sa fille adorée en larmes au petit matin abandonnée dans une suite luxueuse d’un hôtel en Chine, tenait les Anglais responsables de tout les maux de la terre. Heureusement que son mandat se terminait bientôt.

Après avoir lu, non sans un sourire rieur, la traduction de la fameuse missive, Duncan se releva et sortit de son bureau pour rejoindre Miss Gauthier, tout en faisant un arrêt dans le couloir décoré d’un énorme bouquet de fleur dont il en piqua une qu’il tendit à Amélia en arrivant à son bureau.

J’espère qu’il ne vous à pas trop casser les oreilles, lui dit-il avec son plus grand sourire de tombeur.

Il avait toujours trouvé un certain charme à la discrète interprète. Elle était loin des femmes fatales et sûres d’elles qu’il « fréquentaient » habituellement et c’était peut-être ça justement qui la rendait particulière à ses yeux. Il s’était toujours demandé comment une fille d’apparence si fragile arrivait à survivre dans cet aquarium à requins qu’était le Ministère Anglais. Elle était un peu comme une bouffée de calme et de fraîcheur dans cet univers sans pitié.

J’aimerai que vous lui envoyer une réponse de ma part, par lettre normale. Ce n’est pas parce qu’ils n’a pas eu la courtoisie de me faire part de son opinion dans notre langue que je dois en faire autant. Ainsi, j’aimerais en gros que vous lui expliquiez que j’ai pris bonne connaissance de son avis et quand retour, je lui suggère fortement de s’enfoncer sa Beuglante là où je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Amélia Gauthier

Membre de la coopération magique internationale

Humeur : Discrète


MessageSujet: Re: Tiens, t'es qui toi ? [Pv Duncan ♥] Mer 9 Mai - 22:24

Amélia était soulagée d'être sortie du bureau de Duncan. Elle se sentait incroyablement idiote à chaque fois qu'elle le croisait, surtout quand elle avait la malheur de croiser son regard... Elle le trouvait incroyablement séduisant, et se sentait encore plus maladroite en sa présence. En sortant du bureau, elle s'appuya contre un mur quelques secondes pour se remettre de ses émotions. Que devait-il penser d'elle ? Cette question lui revint une fois de plus en tête, puis elle se rappelait qu'elle était invisible aux yeux de tous ici, alors pourquoi serait-ce différent avec lui...? La jeune femme se détacha du mur en poussant un soupir et regagna son bureau, complètement perdu dans ses pensées, à quoi bon se torturer avec tout cela de toutes manières ? Elle n'était et ne resterait que la petite française chargée des traductions pour le service de la coopération magique internationale que personne ne remarquait dans ce ministère... Elle poussa de nouveau un soupir, un long soupir, en entrant dans son bureau. Il y avait des jours comme ça où elle se sentait triste d'être seule ici, mais, à part sa petite soeur, elle n'avait plus personne...

La jeune française regagna son bureau et s'y installa, évitant soigneusement de regarder ses photos, qu'elle tourna de manière à ne plus les avoir sous les yeux, sinon elle finirait par fondre en larmes. Elle décida ensuite que le meilleur moyen de se changer les idées était de se mettre au travail. Elle attrapa donc le premier dossier qu'elle devait traduire et soupira, encore du chinois, comme si elle n'en avait pas eu assez ! Cependant, elle prit son courage à demain et se concentra pour lire ce dossier qui traitait de l'organisation d'une visite en Chine d'un membre du ministère. Après avoir prit rapidement connaissance du sujet de ce dossier et de la personne à qui il devait être remis, Amélia se mit à la recherche de son crayon à papier qui avait disparut. Oubliant complètement qu'elle l'avait glissé dans ses cheveux.


- Où est encore passé ce satané crayon ?

Elle ne s'était pas rendu compte qu'elle avait parlé à voix haute, en français d'ailleurs, trop occupée qu'elle était à fouiller ses tiroirs à la recherche du fameux crayon. Au final, elle s'en moquait, son bureau n'était que très rarement visité et même si quelqu'un se trouvait là, qui pourrait comprendre ce qu'elle disait puisqu'elle s'était exprimée en français ? C'était vraiment absurde de se dire que quelqu'un avait une bonne raison pour... Amélia sursauta vivement en entendant une voix et releva la tête pour tomber sur Duncan, avec une fleur à la main. Immédiatement, son visage, d'ordinaire plutôt pâle, prit une violente teinte rouge. Elle se redressa sur son siège et baissa les yeux, cherchant à cacher son visage, et cette stupide teinte rouge, à l’apollon qui venait d'envahir son bureau. Elle l'entendit ensuite parler et releva légèrement la tête pour l'observer. Il souriait, un magnifique sourire qui la fit fondre, mais elle reprit vite ses esprits.

- Je...non...enfin...j'ai connu pire vous savez... et puis...c'est mon travail...

Sa voix était hésitante, maladroite et tremblait légèrement. Elle se trouvait idiote de ne pas savoir gérer ses émotions de la sorte, elle avait été surprise par Duncan et sa timidité avait prit le dessus. Elle lui adressa un petit sourire timide et se mordit la lèvre inférieure. Elle commençait tout juste à perdre cette teinte rouge, qu'elle trouvait immonde, de son visage, notamment parce qu'elle se concentrait sur ce qu'il lui demandait. Elle prenait en note les consignes de Duncan lorsqu'elle entendit sa dernière demande. Elle releva vivement la tête, les yeux ouverts de surprise, ne sachant pas si elle devait prendre, ou non, sa remarque au sérieux. Elle se mordilla la langue, hésitant à lui poser directement la question puis elle décida de se lancer à l'eau. Prenant son courage ) deux mains, elle prit la parole, d'une voix à peu près sûre d'elle qui ne tremblait plus, c'était au moins ça.

- Vous voulez vraiment que je lui dise de...se mettre sa beuglante où vous pensez ?

Ça lui semblait bizarre d'envoyer une telle remarque dans une lettre directement destinée au directeur de l'équivalent du département de la coopération magique internationale chinois, mais si c'était ce que voulez l'homme, elle le ferait. Elle n'était pas du genre à s'opposer aux décisions de ses supérieurs, même si quelques fois ça lui arrivait de trouver leurs idées mauvais ou déplacées. Comme c'était le cas à l'instant. D'un autre côté, elle avait entendu ce que disait la beuglante, et avait traduit son contenu, elle comprenait donc...l'irritation de Duncan, et, en toute honnêteté, elle serait ravie de les remettre à leur place, mais elle ne trouvait pas ça très diplomatique... Mais bon, son avis n'intéressait personne et ça, elle l'avait bien compris, elle le gardait donc pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Duncan McLachlan

♠ Directeur de la coopération magique internationale et vilain mangemort


MessageSujet: Re: Tiens, t'es qui toi ? [Pv Duncan ♥] Jeu 17 Mai - 9:23

Voir Amélia retourner la moitié de son bureau en demandant à haute voix et en français, langue que Duncan parlait, où était passé son crayon était une scène assez comique à voir, d’autant que le Directeur pouvait clairement le voir figé dans la chevelure de son interprète qui, de son côté, ne semblait pas avoir remarqué sa présence. Ce ne fut que lorsqu’il lui adressa la parole qu’elle s’aperçu qu’il se tenait là visiblement.

Certes, faire les traductions c’était son travail mais ce n’était pas une raison pour qu’elle aille à supporter les hurlements peu diplomate de son homologue Chinois. Duncan maintenait que ce dernier aurait pu faire l’effort de lui faire parvenir son avis en anglais, d’autant qu’il le parlait très bien cet imbécile en plus. Mais non, il s’obstinait à toujours communiquer qu’en Chinois et Duncan était bien décidé à jouer les très sympathique Directeur en prenant la courtoisie d’entrer dans son jeu et de lui répondre dans cette langue.

Il ne pu retenir un rire en voyant Amélia devenir encore plus rouge en osant à peine lui demander confirmation de sa demande. Il devait avouer qu’il trouvait ça plutôt attendrissant. Après tout, Amélia était une très belle jeune femme qui avait tout pour elle, le physique comme l’intelligence, et la voir aussi timide l’amusait. N’importe quelle autre femme ayant ses qualités en jouerait un maximum à sa place. Mais cela ajoutait à son charme aux yeux de Duncan. Cela lui donnait une sorte d’aura mystérieuse et indéfinissable. Certains pourraient dire qu’elle était du genre transparente mais pour Duncan, elle était en réalité insaisissable, comme une créature mythique qu’on ne ferait qu’apercevoir sans vraiment pouvoir s’en approcher.

En fait, avoua-t-il en se penchant sur le bureau qui les séparaient, je compte sur vous pour trouver une tournure un peu plus… diplomatique à cela. Et ceci est pour vous, ajouta-t-il en tendant une fois de plus la fleur.

Restant penché en avant, une main posée sur le bureau pour ne pas tomber, Duncan déposa la fleur devant Amélia et tendit la main pour attraper en douceur le fameux crayon disparu dans les boucles brune de la jeune femme et le lui tendit avec un sourire.

J’ai un autre service à vous demander.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Amélia Gauthier

Membre de la coopération magique internationale

Humeur : Discrète


MessageSujet: Re: Tiens, t'es qui toi ? [Pv Duncan ♥] Jeu 17 Mai - 13:51

Duncan se tenait devant elle, dans son bureau, une fleur à la main, bien qu'elle n'ait pas compris pourquoi il avait cette fleur dans sa main, Amélia trouvait cette vision...surréaliste et très plaisante à la fois. Elle se demanda vaguement si elle délirait, puis elle réalisa que non alors elle se demanda pourquoi il était là ? Mais la réponse n'était que trop évidente, il était là pour répondre à la beuglante qu'elle avait du traduire... D'ailleurs, c'est ce qu'il finit par lui demander, lui donnant une vague idée de la réponse qu'il souhaitait...et qui la surprit. Elle lui demanda timidement si il s'agissait réellement de la réponse qu'il souhaitait envoyé à son homologue chinois, mais il finit par rire. Complètement déroutée, Amélia finit par baisser légèrement la tête, son visage ayant, une fois de plus, viré au rouge. Pour elle, il n'y avait qu'une seule explication possible au rire de son beau patron : il se moquait d'elle, il devrait surement trouver sa remarque idiote ou son attitude stupide, à moins que ce ne soit le fait qu'elle passe son temps à rougir qu'il trouvait ridicule ?

Elle oublia ses interrogations lorsqu'il prit la parole pour lui répondre et elle releva la tête pour le regarder, la politesse exigeant que l'on regarde son interlocuteur dans les yeux lorsque l'on converse. Elle fut surprise de le voir penché par dessus son bureau et donc de le voir si proche d'elle. Son coeur rata un battement à cette constatation pour repartir à toute vitesse, si vite qu'Amélia n'entendait plus que ça, son coeur cognant si fort dans sa poitrine, tellement fort qu'elle pensait que Duncan l'entendrait également... Elle écarquilla légèrement les yeux lorsqu'il lui tendit de nouveau la fleur en précisant que c'était pour elle. Elle tendit sa main, légèrement tremblante, vers sa fleur et la saisit du bout des doigts, sans regarder l'homme qui le tenait. Elle n'avait plus l'habitude que des hommes aient ce genre d'intention envers elle, en réalité elle n'en avait jamais eu l'habitude. Cependant, bien qu'elle trouvait cela touchant, elle ne se berçait pas d'illusions et savait qu'il ne lui offrait cette fleur qu'à cause de la beuglante envoyée par ce chinois qu'elle avait du subir à sa place.


-Euh...Et bien, je pourrais mettre qu'à l'avenir, il serait préférable qu'il évite les beuglantes ? Oh et...pour la fleur...vous n'étiez pas obligé...

Elle ne l'avait pas regardé une seule fois dans les yeux en parlant, c'était idiote, complètement idiot même, elle se devait d'être polie et respectueuse envers ses supérieurs, mais elle se sentait tellement idiote en cet instant qu'elle ne pouvait s'y résoudre. Elle le vit ensuite tendre la main vers elle et le regarda faire, sans bouger, se demander ce qu'il allait faire, puis sa main passa au dessus de sa tête et attrapa quelque chose. Elle sentit ses cheveux retomber sur ses épaules puis elle remarqua que Duncan lui tendait le fameux crayon qu'elle cherchait avant sa venue. Elle rougit légèrement, décidément elle rougissait beaucoup en présence du bel homme qui lui servait de patron, et le remercia timidement, avec un adorable petit sourire. Elle leva ensuite des yeux surpris lorsqu'il annonça qu'il avait un autre service à lui demander, elle était surprise, en quoi pouvait-elle donc lui être utile ?

- Un autre service ? Je...je vous écoute. En quoi puis-je vous être utile ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Duncan McLachlan

♠ Directeur de la coopération magique internationale et vilain mangemort


MessageSujet: Re: Tiens, t'es qui toi ? [Pv Duncan ♥] Dim 20 Mai - 9:30

Mettez ce que vous voulez, je vous fais confiance. Après tout ce sont vos oreilles qu’il casse avec ses Beuglantes, pas les miennes.

L’avantage de son poste, Quand ce n’était pas son interprète qui devait supporter les Beuglantes, c’était sa secrétaire. Duncan n’en n’avait le continu qu’ensuite, lorsqu’elles lui en faisaient la transcription. Et puis, il en recevait assez chez lui d’anciennes conquêtes vexées d’avoir été aussi vite conquises qu’oubliées. Sa mère avait peut-être raison, il était peut-être temps qu’il devienne plus adulte à ce niveau-là et qu’il se case pour de bon. A vrai dire, lui-même commençait à se fatiguer de ce petit jeu de séducteur et se surprenait de plus en plus à fondre quand il croisait un bébé. Il lui fallait juste trouver la bonne personne et il commençait à sérieusement douter de la trouver dans les soirées chics auxquels il avait coutume d’assister. Il voulait une vraie vie de famille pas des enfants élevés par une nourrice pendant que maman passait ses journées en ville avec ses amies.

Quand il vit Amélia rougir une fois de plus quand il lui retira son crayon des cheveux, Duncan se surprit à se demander combien de fois par jour elle pouvait bien rougir cette fille. En fait, pour autant qu’il s’en souvenait, il l’avait toujours connue avec les pommettes rouges. On allait finir par croire que c’était son teint habituel à ce rythme là.

Mais arrêtez donc de rougir à chaque fois que je vous dis quelque chose, vous allez finir par me faire rougir moi aussi ! lui lança-t-il avec un sourire hilare. Duncan ? Rougir ? C’était à reléguer avec les mythes et légendes divers ça.

Bref je disais donc, reprit-il tout en s’asseyant le plus naturellement du monde sur le coin du bureau de son interprète tout en se penchant sur elle avec un air de séducteur-prédateur. Un week end à Rome ce week end avec moi ça vous tente ?

Il observa une seconde sa réaction avant de sourire de plus bel tout en se redressant.

N’appelez pas tout de suite les Ressources humaines pour leur dire que je vous fais du harcèlement sexuel c’est purement professionnel je vous rassure, dit-il en levant les main comme pour prouver son innocence. Je dois manger samedi à midi avec des homologues Italiens et comme je ne parle pas Italien, il me faut un interprète. Ce sera interminable, ennuyeux à mourir et on aura l’impression d’avoir perdu 10 ans de notre vie en sortant de là mais le Ministère nous offre 2 nuits à Rome dans un palace 5 étoiles tout frais payés, ça compense.

La vérité, qu’il se garderait bien de révéler un jour à Amélia, était qu’il n’avait pas spécialement besoin d’une interprète, ses homologues Italiens parlant anglais. Mais l’idée lui était venu d’inviter la jeune femme juste maintenant. Une impulsion comme ça. Et puis il pourrait toujours dire qu’il avait souhaité sa présence par pure politesse envers les Italiens et pour l’aider durant le reste du weekend dans la ville Italienne, cela ne surprendraient absolument personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Amélia Gauthier

Membre de la coopération magique internationale

Humeur : Discrète


MessageSujet: Re: Tiens, t'es qui toi ? [Pv Duncan ♥] Dim 20 Mai - 14:26

Les Beuglantes... En tant que traductrice/interprète, Amélia redouter ces fichue enveloppe rouge, qui, la plupart du temps, lui cassaient les oreilles, mais c'était son travail de les traduire pour ses collègues, mais bien souvent pour ses patrons. Elle devait bien avouer que Duncan avait raison sur un point, c'était à elle que les beuglantes cassaient les oreilles, et non aux autres ! Ce n'était pas pour autant qu'elle en voulait à une tierce personne, et encore moins à la personne à qui était destinée les beuglantes qu'elle recevaient, elle comprenait parfaitement qu'il puisse y avoir certains...Désaccords entre les différents gouvernements sorciers qui pouvaient exister, et quelques fois, les gens ressentaient le besoin de se faire entendre. Ils utilisaient donc des beuglantes pour ça mais la jeune femme en recevait moins que lorsqu'elle travaillait pour le gouvernement français. Il fallait bien avouer que lorsqu'elle travaillait là bas, toutes les beuglantes, sans exception finissaient dans son bureau, visiblement ses chers collègues avaient toujours aimé faire de son travail une horreur, même avant qu'un certain scandale ne ruine sa vie... Les beuglantes en français passaient encore, mais elle avait même reçu une beuglante en arabe ! Ça avait été une véritable horreur ce jour-là, elle avait passé la journée à rechercher un interprète arabe alors que ce n'était pas son travail !

Elle secoua légèrement la tête pour oublier ces fâcheux souvenirs qu'elle avait décidé d'enterrer définitivement en quittant la France, mais visiblement, elle avait encore un peu de mal à oublier sa vie française, si on pouvait encore appeler ça comme ça... Elle reporta donc son attention sur l'homme qui se tenait face à elle, de l'autre côté de son bureau, et qui n'était autre que son patron, le très beau directeur du département de la coopération magique internationale ! C'était un fait indéniable, Duncan McLachlan était un véritable apollon qui avait parfaitement conscience de sa beauté et qui faisait tourner énormément de tête, surtout féminine. Dès son arrivée dans ce département, Amélia avait entendu ses collègues féminine parler de leur directeur en des termes peu...professionnels ! Elle avait même entendu l'une d'elle parler de ce qu'elle avait envie de lui faire... Au début la jeune française pensait qu'elles exagéraient, puis elle l'avait rencontré et avait eu le souffle coupé, elle l'avait trouvé...magnifique ! D'ailleurs, elle avait fui la première fois qu'elle l'avait vu, retournant rapidement dans son bureau pour cacher son trouble ! Elle détourna légèrement la tête lorsqu'elle entendit la remarque de Duncan sur ses joues rouges pour cacher son visage et lui répondit d'une voix gênée et timide.


- Je suis...désolée monsieur mais...je n'ai aucun contrôle là-dessus malheureusement et puis...je suis assez...mal à l'aise avec les personnes que je ne connais pas vraiment...

Amélia prit une longue inspiration pour se calmer et fixa avec attention l'une des photos de son bureau pour se calmer et oublier temporairement la présence, ô combien troublante, de Duncan dans son bureau. Ses joues se décolorèrent petit à petit et lorsqu'elle sentit la chaleur caractéristique de rougissement quitter ses joues, elle tourna son visage vers lui et l'écouta parler, lui expliquer pourquoi elle avait besoin de lui. Elle ouvrit des grands yeux tout rond lorsqu'il lui proposa un week end à Rome, elle n'en revenait pas, elle était certaine de rêver, elle se pinça d'ailleurs discrètement sous son bureau pour s'assurer qu'elle était bel et bien réveillée. En ressentant la douleur, elle chercha à comprendre pourquoi il lui demandait ça, il y avait forcément une explication logique et rationnelle à ça. Duncan lui fournit d'ailleurs cette explication un instant plus tard, et Amélia émit un petit rire amusé en l'entendant parlé du service des ressources humaines et de harcèlement sexuel.

- Rassurez-vous, je n'ai pas pensé un seul instant qu'il s'agissait de harcèlement sexuel. Lui dit-elle amusée de le voir les mains en l'air. Et pour le week-end à Rome, je peux vous accompagner en tant qu'interprète, je n'avais rien prévu de toutes façons...mais, les organisateurs de ce week end sont-ils au courant que vous ne partez pas seul ? Ce déjeuner s'annonce si...ennuyant que ça ?

Ayant déjà rencontré un problème similaire avec le gouvernement français, elle préférait donc s'en assurer avant de partir. En effet, alors qu'elle partait en week-end en Chine avec une collègue dans le cadre du travail, elles avaient fini dans la même chambre à cause d'un problème d'organisation, heureusement que ça n'avait pas dérangé sa collègue et qu'elle s'entendait relativement bien avec elle, sinon le week-end aurait été un cauchemar, surtout que l'hôtel n'avait plus de chambre de libre. Elle fut assez surprise du week-end qu'avait organisé le ministère pour le directeur de son département, la ministère français envoyait ses employés dans des hôtels certes confortable mais surtout qui ne leur revenaient pas cher. Enfin, Duncan devait probablement mériter un tel traitement, après tout, elle savait qu'il faisait bien son travail !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Duncan McLachlan

♠ Directeur de la coopération magique internationale et vilain mangemort


MessageSujet: Re: Tiens, t'es qui toi ? [Pv Duncan ♥] Mer 23 Mai - 11:51

Duncan devait admettre que de faire remarquer à quelqu’un qui rougissait facilement qu’il n’arrêtait pas de le faire, ce n’était pas le moyen le plus efficace pour le faire arrêter. Pour preuve, la pauvre Amélia se remit à rougir en tentant de lui expliquer qu’elle n’avait aucune maîtrise là-dessus.

Et bien tâchons de mieux nous connaître dans ce cas, lui répondit-il avec un sourire amusé, tout à fait conscient du double sens que pouvait avoir ses paroles. Mais il était comme ça, il avait toujours adoré s’amusé, il ne le faisait pas méchamment. Qui aime bien châtie bien comme on dit.

Duncan fut ravit lorsqu’Amélia accepta de l’accompagner, comme interprète elle l’avait bien précisé ce qui le fit sourire d’ailleurs, à Rome. Il connaissait justement un excellent restaurant, bien que tenu par des moldus, non loin du Colisée où il avait bien l’intention de l’emmenée manger l’un des deux soirs. Après tout, autant faire d’une pierre deux coups et joindre l’utile à l’agréable.

Ils ne sont pas au courant mais le seront quand j’aurais dis à ma secrétaire de les prévenir et j’en profiterai pour lui demander de changer la réservation pour une suite avec 2 chambres au lieu d’une seule.

Duncan dit cela l’air le plus naturel du monde. Il fallait dire que né dans une famille riche, il avait été habitué au luxe dès ses premiers jours. Il n’avait toujours séjournés que dans les meilleurs hôtels, mangé dans les meilleurs restaurant, bu que dans les lieux les plus select. Cela avait d’ailleurs un peu tendance à le blaser depuis quelques temps. Il se surprenait même à avoir parfois envie de manger dans une pizzeria du genre simplissime version snack où à s’essayer au camping en pleine forêt sans le moindre luxe aux alentours. C’était un peu le monde à l’envers mais même la vie de grand luxe devenait ennuyeuse avec le temps.

De toutes manière que je vienne seul ou accompagné, cela ne change rien pour eux à part demander une place en plus au restaurant. Et oui, ce sera encore même plus ennuyeux que ce que vous êtes entrain de vous imaginer.

Il fallait dire que le Directeur de la coopération Magique international Italien était un vieux sorcier qui semblait aussi âgé que leur Ministère lui-même sur le point de prendre sa retraite et qu’il n’avait plus grand-chose de l’Italien démonstratif et joyeux qu’on pouvait avoir en tête en pensant aux habitants de l’Italie et ses assistants étaient à son image.

Il faudrait que vous prévoyez une tenue… comment dire… Ministérielle pour le repas. Vous savez genre tailleur. Et également une tenue plus habillée. Une robe de préférence. Rouge, pour aller avec votre teint presque habituel
, la taquina-t-il avec un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Amélia Gauthier

Membre de la coopération magique internationale

Humeur : Discrète


MessageSujet: Re: Tiens, t'es qui toi ? [Pv Duncan ♥] Mer 23 Mai - 17:00

Si il y avait bien une chose qu'Amélia Gauthier détestait chez elle, c'était sa manie de rougir pour un oui pour un non, elle trouvait ça ridicule. Non, en fait elle se trouvait ridicule, et ce qui l'agaçait encore plus, c'était qu'elle n'avait aucun pouvoir là-dessus ! En plus, à force de tout le temps rougir, elle se retrouvait dans ses situations extrêmement gênante pour elle, comme la situation dans laquelle elle se trouvait avec Duncan. Il lui avait juste demandé d'arrêter de rougir, et elle, comme l'idiote qu'elle était, n'avait rien trouvé de mieux que de prendre la couleur d'une tomate trop mûre. Oui, par moment elle se détestait vraiment pour ses réactions stupides, réactions d'autant plus stupide lorsqu'elle parlait à un homme aussi séduisant que l'homme qui se tenait en face d'elle. Elle parvint tout de même à retrouver une couleur plus naturelle que le rouge qui lui montait toujours aux joues, ce qui devait faire un sacré contraste étant donné qu'elle était plutôt pâle en général. Elle reporta son attention sur Duncan lorsqu'elle entendit qu'il prenait la parole et l'écouta attentivement, même si elle ne savait pas vraiment comment prendre ce qu'il venait de lui dire. "Tâchons de mieux nous connaître" accompagné du sourire, amusé semblait-il, que l'homme avait sur le visage, Amélia était complètement perdue, néanmoins, elle lui répondit, certes perdue et gênée, mais elle lui répondit tout de même.

- Je...et bien...si vous le souhaitez....enfin je crois...mais..Pourquoi vouloir me connaître ?

Il fallait avouer que, pour le coup, Amélia était dépassé par cette remarque, puis elle pensa qu'il ne disait ça qu'en remarque à son explication et qu'il ne le pensait probablement pas. Elle préféra donc oublier cette remarque et se concentrer sur ce week end à Rome dans le cadre du travail. Elle hocha la tête en signe d'approbation après avoir écouté Duncan parlait de la réservation qu'allait faire sa secrétaire. En fait, son cerveau était toujours bloqué au mot "suite", elle n'était pas du tout habituée au luxe et à ce genre de chose. Elle ne venait pas d'une famille riche et n'avait jamais mis les pieds dans un restaurant étoilé, elle sentait que ce week end allait être joyeux si elle devait faire attention à son comportement. Elle ne savait pas du tout comment il fallait être dans ce genre de milieu, elle espérait juste qu'elle ne commettrait pas d'impair, même si a priori elle n'avait pas de raison de s'inquiéter. Un air désespéré passa sur son visage lorsque Duncan l'informa que le déjeuner serait encore plus ennuyant que ce à quoi elle pensait. Elle se dit que le défi de ce déjeuner serait plutôt de ne pas s'endormir au beau milieu si il était ennuyeux à ce point !

- Puis-je savoir sur quoi porte votre rendez-vous pour qu'il s'annonce aussi dénué d'intérêt ? A moins que ce ne soit les personnes avec qui vous avez ce rendez-vous qui ne soient... soporifique ?

Amélia pensait justement à ce qu'elle devrait emporter pour ce week end quand Duncan la conseilla sur les vêtements qu'elle devrait emporter. Elle s'était justement dit qu'un tailleur serait parfait pour un déjeuner d'affaire, elle pensa à son tailleur gris perle qui ferait parfaitement l'affaire, et puis ça changeait du noir par la même occasion. Elle leva les yeux vers le visage de Duncan lorsqu'elle constata qu'il la taquinait et se permit même d'émettre un petit rire tout à fait charmant avant de lui répondre. Elle lui répondit d'une manière telle qu'on aurait pu penser qu'elle se fichait de ce qu'il venait de lui dire, mais ses yeux brillaient de malice, ce qui laissait apercevoir une autre facette, beaucoup plus plaisante, de sa personnalité.

- Désolée de vous décevoir monsieur McLachlan, mais je ne possède pas de robe rouge, vous allez donc devoir vous en passer. D'ailleurs, je ne suis même pas sûre de posséder une robe tout court, il va falloir que je regarde dans mes placards mais...pourquoi une robe ?

Elle revit mentalement sa garde robe, elle ne se souvenait pas avoir des robes, ou du moins les avoir gardées en quittant la France. Elle ne se souvenait que de la robe noire qu'elle portait à l'enterrement de ses parents, et elle doutait que ce genre de robe conviendrait, surtout que cette robe lui rappelait de très mauvais souvenirs. Elle se promit de regarder le soir même si elle avait gardé les robes qu'elle portait en France, puisque l'été y était doux alors que Londres était connu pour sa pluie, au pire des cas, si il fallait vraiment une robe, elle irait s'en acheter une, ce n'était pas un problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Duncan McLachlan

♠ Directeur de la coopération magique internationale et vilain mangemort


MessageSujet: Re: Tiens, t'es qui toi ? [Pv Duncan ♥] Dim 27 Mai - 9:55

Décidemment, Duncan avait l’impression qu’il aurait pu agiter une pancarte lumineuse sur laquelle il aurait écrit en gros qu’elle lui plaisait qu’elle ne comprendrait probablement toujours pas. Et pourtant Dieu sait qu’il avait déjà de nombreuses fois essayé de le lui faire comprendre mais elle semblait trop peu sur d’elle pour s’en apercevoir.

Pour que vous arrêtiez de rougir à chaque fois que je vous parle
, lui expliqua-t-il bien gentiment. Cela lui semblait pourtant évident.

De toutes évidences, elle était inquiète pour cette histoire de repas qui s’annonçait mortellement ennuyeux et franchement, Duncan la comprenait. Il n’y serait pas obligé, lui non plus n’aurait pas envie d’y aller. Et il s’en voulait un peu de lui infliger ça mais si ça pouvait lui permettre de passer tout un week end avec elle à Rome. Certes ce n’était pas aussi romantique que Venise mais ça restait l’Italie et un hôtel digne d’un Palace à Rome.

En fait c’est un peu les deux, je le crains. Eux sont plutôt ennuyeux et on va parler d’une modification sur la clause 2.1 concernant le rapatriement des Sorciers blessés par un accident avec une créature magique dans un pays étranger au leur. Captivant, ponctua-t-il avec un air désespéré.

C’était un peu la facette la moins attrayant de son métier. Autant il adorait les grands rassemblements annuels pour débattre de sujet vraiment important comme le rapatriement des Sorciers Criminels, autant ce genre de petits détails pouvaient le fatiguer. Le problème en question concernait en fait tout simplement le partage des frais de rapatriement. L’Angleterre avait déjà obtenu un accord avec tout les autres pays pour que les frais médicaux donné sur place soient aux frais du pays où avait eu lieu l’accident. Tous sauf avec ses rapiats d’Italiens. Mais les accords étaient en bonnes voix et Duncan espérait bien les signer avant de rentrer.

Mais il oublia cela quand il réalisa l’air malicieux qu’avait soudainement Amélia et, il devait l’avouer, cette nouvelle facette qu’il découvrait de sa particularité lui plaisait vraiment.

Vous verrez bien, contenta-t-il de répondre avec un clin d’œil mystérieux tout en se relevant du coin de son bureau. Je vais aller dire à ma secrétaire de changer la réservation. On part vendredi à 16h depuis les cheminées de voyages internationaux du Ministère, vous aurez votre journée pour vous préparer. Soyez à l’heure.

Et avec un dernier sourire, Duncan quitta le bureau plutôt fier de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tiens, t'es qui toi ? [Pv Duncan ♥]

Revenir en haut Aller en bas

Tiens, t'es qui toi ? [Pv Duncan ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Tiens ça m'aurait étonnée !
» Chrétiens évangéliques atake vodouizant ak kout roch nan Cite Soley
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP ouvert] Insomnie quand tu nous tiens!
» 07. Jalousie, quand tu nous tiens...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard :: Londres :: Niveau 5 : Coopération Magique Internationale-