Partagez|

Il y a des fois où le monde ne tourne pas rond ! [ Pv : Diana Mortador]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

W. Jay-Lou Harrper

Blaireau de 7ème année au Charme Fou

Humeur : Joyeux


MessageSujet: Il y a des fois où le monde ne tourne pas rond ! [ Pv : Diana Mortador] Dim 13 Mai - 21:46

Il y a des fois où le monde ne tourne pas rond !
Ft. W. Jay-Lou Harrper & Diana Mortador

Le silence, que pouvait il bien représenter ? Pour ma part je pense que sa définition diverge selon les points de vue, les événements et le lieu dans lequel on se trouve car oui là où le silence a régné des années il sera bien difficile à l'y délogé puisque régnant en maitre , il applique ça loi donnant le silence à tout ce qu'il l'entoure. Enfin bref, juste pour dire que je me retrouvais dans une salle vide du troisième étage, non loin de la salle du Duel mais disons que par moment la salle se fait un peu trop bondé et j'ai du mal à me concentrer pour pouvoir m'entrainer à différents sortilèges, c'est bien pour cela que j'ai décidé de venir dans cette salle libre, ou le silence règne et ne me dérange aucunement pour ma concentration, puis par le passé je venais souvent ici pour m'entrainer donc je sais d'avance qu'il n'y aura personne pour me déranger. Je venais depuis mes années à Poudlard toujours aux mêmes horaires ici dans cette salle afin de m'améliorer, de connaitre toujours plus de sorts et de pouvoir rivaliser avec certains élèves qui par moment me montent les nerfs bien à bloc. Mais je sais me contrôler et parfaitement même donc j'essaye de prendre sur moi, renverser la situation mais calmement et pour mon compte, en ignorant ou alors en tapant dans l'ironie, ils sont tellement bêtes par moment qu'ils ne savent pas ce qu'est l'ironie et comment l'entre voir. Par moment je plains réellement certaines personnes de leurs conditions et de leur...bêtise si j'ose dire.

Je secouais ma tête doucement pour essayer d'enlever ces souvenirs que je suis entrain de revoir, pas la peine de ça pour pouvoir lancer des sorts puissants, ceux qui vont chercher dans l'émotion pur tel que la colère, la haine, la vengeance, ne vont que ce méprendre et se tromper sur le vrai sens de ce dont à besoin un vrai sortilège. En effet, pour moi, l'essentiel pour pouvoir contrôler son sortilège et en sortir le meilleur c'est bien entendu la volonté, la concentration, l’apprentissage et surtout savoir canaliser toute son énergie, toutes ces émotions, ces sentiments, et ne pas se laisser submerger par l'envie insatiable de provoquer une chose qui ne se passera surement pas comme on le décide. Car oui, plus l'émotion vif nous envahit plus nous sommes déstabilisé et perdons le contrôle psychique sur le combat en cours...enfin pour ceux à qui c'est déjà arrivé mais là encore, qui pense comme moi ? Ou qui a déjà remarqué cela ? Je ne sais pas, j'ai beau avoir mon propre opinion, mes propres idées, je n'aime pas les partager par peur d'être mal perçu ou mal compris surtout. Je continuais donc me entraînement , sur mon patronus également disons que je n'aime pas tellement la rencontre des détraqueurs donc voudrais mieux que je sache me défendre correctement si j'avais je les croiserais à nouveau. Puis je me suis mis à me concentrer sur certaines sorts spécifique tel que l'apparition d'eau, de feu, les sorts sur les éléments sont très apprécier car elle possède autant d'atouts offensives que défensives. Les sorts de bases, qu'on nous apprends en première et deuxième année, ça va un moment mais je pense que si j'entreprenais pas d'apprendre certaines sortilèges seuls ainsi je pense pas que ce soit l'école qui le ferait puisque déjà ils sont assez strict sur cela. Puis bon lorsque l'on sait prononcer le sort, et faire le mouvement de baguette TOUT le monde peut réussir le sort mais rare sont ceux qui d'un seul coup réussisse également à savoir contrôler l'intensité et la puissance du sort d'où le fait que je me met intensivement à l'entrainement.

Je pris une pause en m’asseyant contre l'un des murs de la salle puis je me suis mis à réfléchir, d'un seul le coup, je me suis mis à penser à mon père, un homme que je n'ai jamais connu et que je connaitrais certainement pas, ni moi ni ma mère ne sait s'il est en vie, s'il est mort, où même où es ce qu'il pourrait être. Je n'ai pas grandit avec cette figure de père autour de moi, ce que peut partager un père et son fils, ce qu'ils peuvent faire ensemble, s'échanger, enfin tout ça je ne l'ai pas eu et je pense jamais l'avoir puisque mon enfance est fini, le fait que je sois enfant unique vient à accentuer ce sentiment de mal être ,d'abandon, bien entendu je suis avec ma mère, je l'aime et elle m'aime également, mais je pense que ça m'a pas suffit, non que ça me suffit pas, au jour d'aujourd'hui je sens que quelque chose me manque, je ne suis pas complet et que sans ça j'ai peur de ne pas être celui que je dois être, sans connaitre ces racines peut on réellement tracer un chemin d'avenir digne de ce nom ? Je soupirais un peu déséspéré, je ne savais même pas si je devais être fière d'être le fils d'un inconnu, d'avoir un père que je connais même pas, connaissant mais alors que vaguement son identité puisque même mère ne m'en dit pas beaucoup à son sujet, elle aussi doit être très déçu de tout cela, mais s'il nous aurait dit ne serait ce qu'une bonne raison du pourquoi il est partit ainsi abandonnant complétement ma mère...Je sais maintenant que je dois tout à ma mère, et qu'un jour je lui revaudrais tout ce dont elle m'a donné, puisque ce que je suis aujourd'hui je le dois à elle et rien d'autre. Sans le vouloir réellement je vis le geste d'un sort assez puissant, rebondissant sur le mur d'en face et allant complétement réduire en miette l'armoire à côté de moi, peut être un réducto un peu trop puissant, en tout cas j'en suis bien balafré avec les quelques morceaux de verres m'ayant tailladé le bras, un peu du torse et le visage, encore une fois mes vêtements allait passer au rattrapage , qu'es ce que je peux être maladroit par moment...
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Diana Mortador

♪♫ Peste Serpillère ♪♫


MessageSujet: Re: Il y a des fois où le monde ne tourne pas rond ! [ Pv : Diana Mortador] Mar 15 Mai - 0:22

Ma vie n'est pas bien compliquée en soi... Se résumant souvent à suivre un chemin déjà tout tracé... Mon seul écart ayant été de partir jeune de chez moi pour... au final me retrouver chez un mangemort. Tu parles d'un écart à mon chemin... Ca n'avait strictement rien changé ! J'avais quitté une autorité familiale pour atterrir dans un endroit où j'avais certes plus de liberté mais qui n'avait rien de différent sur la manière de penser que mes parents m'avait apporté. Ma vie semblait déjà toute faite... N'importe qui aurait pu se pencher sur mon berceau et l'annoncer alors que j'avais encore les joues roses et que je ne faisais que dormir "toi mon enfant tu grandiras, tu deviendras mangemort, tu épouseras l'un d'entre eux, tu détesteras les gryffondors et les poufsouffles et ne resteras qu'avec des sangs purs"...

Toutefois je ne m'en plaignais pas. Je trouvais cela normal. J'étais née avec de véritables principes que peu de personnes étaient à même de comprendre. Nombre d'entre eux se réunissait pour dire "un serpentard ça tourne mal, ça tue des gens, c'est lâche, ça n'a aucune valeur morale"... Ils avaient on ne peut plus faux ! Un serpentard recevait une éducation extrêmement poussée, chaque écart était sévèrement puni... On lui enseignait ainsi qui mérite d'être apprécié, qui ne le mérite pas. On lui apprenait à savoir se servir de sa langue non pas pour passer la journée à ce qu'elle soit fourrée dans la bouche du premier venu mais pour savoir manipuler. Ah le doux pouvoir des mots ! Du moins cela c'était quand on avait un minimum de cervelle pour ne pas foncer dan le tas... Un vrai serpentard savait donc se trer de n'importe quelle situation tout en gardant tout honneur, il savait également flatter les gens pour être apprécié et monter donc rapidement dans la haute hiérarchie. Un vrai sorcier savait qu'il était injuste de se cacher des moldus, qu'il fallait éliminer cette vermine car elle le méritait, car les sorciers étaient plus puissants et que c'était donc aux moldus de se cacher. Un vrai serpentard pouvait apprécié un gryffondor si celui ci était son rival. Le but d'un sang pur était d'arriver toujours premier, car seulement cette place lui convenait. Il était donc d'une combativité agressive, et pouvait également être pourvu de courage. En gros le serpentard jouait pour gagner et jamais pour participer. Et tout cela lui forgeait souvent une carapace. Personne ne devait savoir ce que je ressentais, les sentiments étaient une faiblesse. Car qui dit être amoureuse dit penser souvent à lui, dit également vouloir lui plaire et forcément ne plus être concentré à cent pour cent sur notre mission première. C'était pour cela que souvent les mariages étaient souvent arrangés d'avance. Par chance j'avais quitté mes parents jeune, ils n'avaient donc pas eu le temps de choisir mon futur mari pour moi...

Car derrière cette carapace de fille sans sentiments se cachait une fille avec des tendances romantiques, qui avait commis l'erreur de lire trop de bouquins... Non mais je n'ai pas fini de penser n'importe quoi ? Non je ne crois pas au prince charmant. Non je ne couche pas pour autre chose que pour unir au mien un corps sexy. Non je n'ai jamais ressenti quelque chose de plus puissant que de l'amitié. Non je ne crois pas en tout ce que j'ai dit ! Mais bien sur que si j'y crois... Je donnais un coup de pied rageur au mur... Et souffris plus que lui. Connard de mur tu m'as fait mal et t'es même pas capable de t'excuser ! Je le fixais dans l'espoir d'y apercevoir une légère marque.. Penses-tu ! Sans magie je ne serai même pas capable de faire de mal à une mouche ! J'étais certaines fois complètement pathétique ! Heureusement pour moi ces évènements étaient très rares, la plupart du temps j'étais plutôt brillante et intelligente. Moi ? Me lancer des fleurs! Mais jamais...

J'avais été si absorbée par mes pensées, il faut comprendre que leur compagnie ne me lasse jamais contrairement à toute autre présence et qu'avec elles je ne vois jamais le temps passer, à leur coté j'oubliais toute notion du temps et je pouvais rester allongée dans un lit me contentant de penser les yeux ouverts... Enfin bref j'avais tellement été absorbée par celles-ci que je mis du temps avant de me rendre compte que j'étais actuellement au troisième étage. Je ne savais pas ce que j'y faisais, c'était un étage que je fréquentais peu souvent. Je m’apprêtais à faire demi tour quand j'entendis un bruit puissant tel une déflagration de l'autre côté du mur... Qu'est-ce que cela pouvait bien être ? A vrai dire j'avais plusieurs idées dont la plus logique serait qu'un élève se soit entrainé et ai fini par se cramer la figure. Si tel était le cas j'allais pouvoir bien m'amuser en me moquant de lui ou d'elle.

Sans hésiter davantage je me dirigeais vers la porte que j'ouvris à la volet. Ma première réaction fut de tousser et de fermer les yeux à cause de la fumée provoquée à la suite de l'explosion, puisque lorsque mes yeux eurent fini d'être irrités je pus enfin remarquer un jeune homme debout, saignant par endroit. J'entrais, refermais la porte et m'avançais vers lui. N'importe quel individu un minimum aimable lui aurait demandé s'il allait bien, s'il avait besoin de quelque chose, si on pouvait l'aider. Moi je trouvais la situation tellement comique que je riais sans retenue. Je ne savais pas comment il avait calculé son coup mais il ne l'avait pas raté ça c'était une évidence !

Je détaillais ses blessures, un peu trop longtemps à mon gout, m'arrêtant sur son visage. Il n'était pas trop mal pour un poufsouffle... Il était même carrément trop beau pour être un poufsouffle ! Il sortait d'où ce type ? D'un kinder surprise ? Bonjour je m'appelle pouffman, je suis beau et je le sais et je sors de pouffy ! Je suis un spécimen rare alors mesdemoiselles contemplaient...


- Quel blaireau ! Même pas capable de lancer un sort sans que tu sois blessé ! Je te jure même ma grandmère est plus douée que toi...

Je ne lachais pas ses yeux des miens, lui souriant avec malice. Il avait également un beau regard... Le genre de regard qui hypnotise... Tu y plonges et tu n'y ressors pas avant un bon bout de temps... Bon ok c'était un poufsouffle beau... mais sacrément pas doué. Je m'approchais de lui.

- Je m'appelle Diana Mortador, mais tu dois déjà le savoir. Et toi quel est ton nom ? Tu comprends me moquer d'un inconnu c'est tellement moins drole alors si je savais ton prénom l'histoire prendrait tellement plus d'ampleur... Je promets même que si t'es sage et gentil tu te retrouveras avec des rumeurs totalement farfelues et étranges sur toi ! Tu verras je te ferais une vraie pub d'enfer ! Bon je me doute que tu t'en fiches un peu mais il n'empèche qu'il me plairait de savoir ton nom.

Qu'est-ce que je fichais moi ? Me voilà en train de taper la causette avec la racaille poufsouffle... No mais j'avais vraiment un problème quelque part... Surtout que je m'enfonçais en disant des paroles sans queue ni tête... C'était peut être à cause de ma longue nuit blanche passée avec mon cher ami Dylan... j'aimais tellement être avec lui que j'en oubliais momentanément ma fatigue... Seulement voilà à présent elle retombait complètement ... Du coup je débitais bétises sur bétises et me ridiculisai légèrement devant un moins que rien. Car oui c'était un moins que rien ! Non pire c'était un poufsouffle ! Un être indescriptible ! Un idiot encore moins intéressant qu'un gryffondor. Si j'étais lui j'aurai honte même de sortir de mon dortoir... Oui c'est clair si j'avais atterri dans cette minable maison je me serai déjà suicidée... Tellement j'aurai honte... Les poufsouffles étaient les élèves incapable d'aller dans une autre maison, pas besoin d'être un grand serpentard pour savoir cela... Et pourtant à priori j'étais partie pour passer un peu de temps en sa compagnie, il pouvait s'estimer heureux.


Et toujours ses yeux que je ne lachais pas du regard! Rah qu'il m'énervait déjà ! Tu vas voir toi je vais te couper les yeux tu feras moins le fier ! Non mais faut pas exagérer quoi avoir ces yeux là ça devrait être interdit par la loi... Surtout qu'ils étaient noisette donc n'avait théoriquement rien d'intéressant... Encore s'il les avait eu vert... Je les lui arracherai quand même !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

W. Jay-Lou Harrper

Blaireau de 7ème année au Charme Fou

Humeur : Joyeux


MessageSujet: Re: Il y a des fois où le monde ne tourne pas rond ! [ Pv : Diana Mortador] Mer 27 Juin - 0:26

Il y a des fois où le monde ne tourne pas rond !
Ft. W. Jay-Lou Harrper & Diana Mortador

Quel con je peux faire pas moment franchement, je n'avais pas fait attention et j'aurais dès le début posé ma baguette avant de me lancer dans mes pensées surtout si celle ci allait très loin et changerais mes humeurs après tout notre baguette répond de nos sentiments et émotions alors j'avais dû influer quelque peu celle ci avec la colère qui était au fond de moi et que je fis ressortir à travers ce sort. Je m'étais donc relevé en constatant les dégâts que j'avais subit à cause de l'explosion de l'armoire, encore heureux qu'il n'y avait pas de feu, puis j'espère surtout que les professeurs ou préfets n'ont rien entendus sinon j'allais passé un mauvais quart d'heure cela étant sûr. Je me secouais donc un peu pour enlever la poussière et les cendres sur moi, un petit sur le visage indiquant le fait que j'étais quand même fière d'avoir jeté un sort aussi puissant. Je rangeais donc ma baguette pour ne pas faire plus de dégât et me demandait comment j'allais mis prendre pour nettoyer tout ce bazar.

De plus je commençais à avoir un mal de crâne assez intense puis soudainement je me suis mis à sursauter en voyant quelqu'un entrain, j'avais tellement peur car si c'était un prof, j'allais vraiment prendre chère mais pour mon plus grand bonheur enfin je lus cru, c'était une élève de l'école, mais à sa robe et sa couleur je vu qu'elle appartenait aux serpentards, dommage elle était d'une beauté renversante pourtant. Je la regardais alors qu'elle se mis à rire puis à commencer à me , non je peux pas dire que c est de la taquinerie ça va beaucoup plus loin et ça se voit. Enfin bref je me suis mis à la regarder avec un regard de mépris, j'essayais de lui faire comprendre qu'elle avec ces commentaires de la sorte non pas lui d'être alors que je suis présent. Elle osait se présenter et me demander mon nom après tous ces commentaires envers moi et ma maison, j'étais totalement outrée puis d'un ton sec je me suis vu à lui dire sans réellement la regarder pour autant car j'en avais pas envie et surtout elle ne le méritait après tout :

" Je n'ai que faire de ton prénom et de toi, je ne parle, ni me présente à tes personnes aussi hautain que toi, la politesse dont tu fais preuve n'est que remplit d'hypocrisie, et tes paroles sont bien trop méchantes pour que je puisse d'accorder un seul instant de plus. Fait ce que tu veux de ce que tu viens de voir, je n'ai pas de temps à perdre avec ce genre d’ânerie, et si le cœur t'en dis la porte est encore ouverte... ", lui lâchais je avec un sourire comment dire des plus sadiques, d'accord on peut dire que d'habitude c'était toujours ainsi avec les serpentards même si je peux être très gentil et accueillant, mais là elle a dépassé le total et en une seule fois, même pas elle me porte son aide où quoique ce soit non du rentre dedans directement, alors que je ne lui ai rien, je suis tellement déçu par moment de certaines réaction de la part d'élève. Puis franchement dès qu'elle m'est apparu je cru à un espoir, une déesse des eaux comme on n'en voit jamais venu m'aider à me sortir de ce pétrin affreux mais bon je me suis vite fait rattraper par le réalité des couleurs et de ce qu'elle représente dans cette école ce qui est bien dommage d'ailleurs.

Enfin bref, je me suis mis à lui tourner le dos continuant à réfléchir sur comment je pouvais nettoyer ça rapidement, puis je vu un petit feu démarrer doucement, je rigolais car j'étais un expert des sortilèges à base d'eau donc je sortis un sort de type Aqua, un jet d'eau plus précisément pour éteindre cette flamme qui venait de grandir puis à la fin je me suis mis à faire apparaitre un aspirateur afin d'avaler toutes les cendres et poussières qu'il y avait comme ça, on pensera juste que j'ai cassé l'armoire et que je ne l'ai pas euh bah fait exploser ce qui est assez drôle enfaite, mais juste pour moi je ne tiens pas tellement qu'on sache que par moment je ne contrôle pas le lancer de mes sorts. Même si j'ai une excuse j'étais pas vraiment présent, j'avais la tête ailleurs alors c'était vraiment pas de ma faute. Je regardais à côté et je la voyais, cette Diana, toujours là à me fixer me demandant réellement ce qu'elle voulait de moi puis je me suis mis à rouler des yeux et je me suis mis à dire : " Bon qu'es ce qu'il y a ? Pourquoi tu reste là, si tu veux vraiment savoir me prénom, c'est Jay, donc maintenant va s'y va voir des petits camarades vipères pour que vous puissiez vous moquer, ça me changera pas, et ça ne changera pas le monde, donc j'en ai rien à faire... ", tout en continuant d'aspirer puis après avoir fini, je le fis disparaitre et d'un sort que m'avait appris ma mère, je reconstruis l’armoire en bois, comme si il était neuf, c'est super cool d'être en dernière année par moment...
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Diana Mortador

♪♫ Peste Serpillère ♪♫


MessageSujet: Re: Il y a des fois où le monde ne tourne pas rond ! [ Pv : Diana Mortador] Lun 9 Juil - 18:52

Je me moquais ouvertement de ce pouffsoufle, il dut le remarquer vu le regard qu'il me lança. Visiblement j'avais été légèrement trop loin... Quel drame, j'avais offensé un poufsouffle... Je ne quittais cependant pas mon regard du sien... Franchement je maintenais ce que je pensais, être aussi beau ça devrait être parfaitement interdit ! Surtout pour ce genre de personnes quoi... On devrait les enlaidir exprès... J'imaginais tout ce qu'on pouvait faire subir à cet élève pour qu'il devienne moche, me concentrant pour se faire sur chacun de ses traits fins pour la plupart. Ses courbes étaient juste séduisantes.

Puis il parla... Visiblement il devait bien aimer les pièces de théâtre pour parler de la sorte... Enfin pour moi cette façon de parler ne me semblait pas des plus naturelles... Après c'était peut être à cause de mes lacunes... Peut etre que j'avais simplement un langage pas assez évolué. Enfin cette façon qu'il avait de parler méritait au moins d'être originale.

Bon c'était rude comme paroles quand même... Un poufsouffle, ces créatures réputées pour être des moins que rien, au mieux des sous verres, me faisait la moral... On aurait tout vu... Franchement il y en avait qui ne manquaient pas d'air... J'en restais figée sur place...

Mais le pire dans tout ça c'est le voir faire le ménage. Son sortilège aquatique, il était merveilleux. Maîtrisé à la perfection, ni trop fort ni trop faible, comme si jouer avec l'eau avait constitué la majeure partie de son enfance. Personnellement je n'avais jamais fait apparaître un aspirateur non plus. Essayait-il de prouver qu'il était le meilleur là ?

Il se retourna, répondant enfin à mes questions.


- Très bien tu vois quand tu veux tu peux. T'es intelligent pour un poufsouffle.

Son caractère était différent de ce à quoi je m'étais attendue... Il était plus combatif, moins passif, il savait se défendre. Et ça avait le don d'attirer ma curiosité

- Voyons trêves de belles paroles. J'ai trouvé mon maître dans la catégorie tragi-comédie ! J'admire bravo, dans une vie moldue tu aurais pu être considéré comme un excellent dramaturge... Seulement nous sommes sorciers il semblerait. Ce que je veux c'est très simple, prends ta baguette et battons nous... Quoique je doute qu'un poufsouffle sache se battre... Ils sont plus doués dans le tricotage...

J'avais vraiment envie de me battre contre lui ! Peut être parce que c'était un poufsouffle, peut-être parce que j'avais rien d'autre à faire, peut être parce que j'appréciais de contempler son physique. Vraiment ? J'en étais donc réduit à ça ? Et bien je perdais bien de la crédibilité... Ma fois tant que ce n'était qu'un combat ça passera tout seul... à part si je perdais... Tff quelle idée ? J'étais sérieuse là ? Je pouvais réellement laisser... ça.... me battre ? C'était donc un combat déjà gagné d'avance, sans dire que mes parents étaient de grands mages noirs...

- Mais ne t'inquiètes pas ça ne veut pas dire que j'oublie toute cette histoire et qu'on passe à autre chose. T'as beau être une excellente femme de ménage tu dois être l'un des seuls sorciers capable de faire boum avec ta baguette sans le faire exprès... Cela doit être ça d'avoir trop de puissance... Quoiqu'un poufsouffle puissant ça existe ça ?
Je le regardais, attendant impatiemment qu'il accepte le combat.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il y a des fois où le monde ne tourne pas rond ! [ Pv : Diana Mortador]

Revenir en haut Aller en bas

Il y a des fois où le monde ne tourne pas rond ! [ Pv : Diana Mortador]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Une nouvelle fois au sommet.....
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La place d'Haïti dans le monde
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard :: Poudlard :: Troisième Etage :: Salle Vide-