Partagez|

You need to be here [kate]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

P. Fry McKeddle

Journaliste à la Gazette du Sorcier


MessageSujet: You need to be here [kate] Sam 19 Mai - 7:35


Kate & Fry
You need to be here



Les choses avaient pris une tournure toute autre à présent que Kate m'avait donné un baiser. En partant, j'avais moi aussi payé l'addition pour ma part et l'avait emmenée à l'extérieur. Il n'y avait pas beaucoup de monde de toute façon au Chaudron Baveur, à cette heure ci de la nuit mais je préférais tout de même me faire discret. Je ne savais pas trop ce qui m'avait pris, aussi, ce n'était pas nouveau. Je n'avais en général pas pour habitude de rejeter une avance et c'était ce qui était en train de se passer. Kate m'avait lancé une perche que j'avais saisi et sans doute étais ce à mon tour de jouer et de lui prouver que moi aussi, je répondais. De toute façon, ce n'était pas comme si Kate n'était pas jolie, et puis de toute manière, qu'est ce que ça pouvait faire? Je ne savais pas jusqu'où irait cette histoire mais...

Alors que je lui demandais où elle vivait, lui proposant de la raccompagner chez elle, elle me répondit qu'elle vivait au centre de Londres. Elle me demanda d'attendre et après quoi, nous apparûmes immédiatement devant la porte d'un appartement. Je devinais ainsi aisément qu'il s'agissait du siens. Kate sortit sa baguette et ouvrit la porte et ne tarda pas à me proposer de boire un verre. Je me mis à rire d'un rire étouffé, silencieux sous sa proposition mais après tout, pourquoi pas
.

"Allons Kate, vous n'avez pas assez bu? Cela dit, j'accepte volontiers! Par contre, où sont vos toilettes? La bierraubeurre me donne la pisserole, c'est affreux! Oh, pardon de mon impolitesse..."

«Je vous dois bien cela. Je suis tellement confuse je ne sais comment me faire pardonner.»

"Vous faire pardonner? Mais de quoi donc? Vous n'avez à vous faire pardonner nullement, du moins je ne crois pas."

Suite à sa proposition, j'acceptais d'entrer chez elle. C'était un appartement plutôt classe, à l'opposé du miens qui faisait déjà beaucoup moins luxueux. C'était plutôt un endroit confortable où l'on s'y sentais bien. Le miens était dans un bazar indescriptible. J'évitai de faire ramener des gens chez moi et essayais d'aller chez eux à la place, obtenant une invitation pour y aller. Mes murs à moi, ils étaient recouverts de post-it, j'en avais pas jeté un seul depuis le premier que j'avais collé dessus. Il y avait des vêtements qui trainaient aussi un peu partout ainsi que divers objets, telles que des cartons de déménagement, des fourchettes et surtout, des papiers un peu partout. Bon d'accord, j'avais un peu honte du taudis que j'avais et on m'avait déjà reproché qu'une présence féminine ne me ferait que du bien. Il en demeurait pas moins que lorsque j'avais le temps, je faisais le ménage chez moi et ne voulait absolument pas engager un elfe de ménage de peur qu'il me perde des choses ou qu'il range un tel objet si bien que je ne puisse le retrouver. J'aimais avoir tout à portée de main et savoir où étaient mes affaires.

"C'est sympa chez vous" lui dis-je alors pour la complimenter.



Fry McKeddle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kate Alistaire

Bibliothécaire

Humeur : Joyeuse


MessageSujet: Re: You need to be here [kate] Lun 21 Mai - 20:40

Fry était m'avait accompagné jusque chez moi, en même temps je ne lui avais pas laisser beaucoup de choix. Il était vraiment trop mignon. Je commençais à croire que l’alcool m'allait vraiment mal. Je me mettais à croire que j'avais une chance avec ce bel homme bien plus jeune que moi alors qu'au fond je savais que rien n'était réel. J'étais un peu trop pompette pour le penser voilà tout. Il me demanda où était mes toilettes. Je ris lorsqu'il me dit être impoli. C'était normal mais en même temps j'aurais ris pour un rien.

«C'est au bout du couloir la première porte à gauche vous ne pouvez pas le manquer.»

Je me souvenais encore des lieux c'était plutôt bon signe. J'appuyais sur l'interrupteur et la lumière s'alluma éclairant le couloir. Je le laissais entrer et fermais la porte derrière moi. Il me dit que je n'avais pas à vouloir me pardonner mais je savais que si. J'étais tellement pathétique. Je m'approchais un peu de lui et me retrouvais face à cet homme , près du mur et j'avais très envie de … Je le plaquais sans être brutale contre le mur et l'embrassais passionnément. J'avais toujours rêver de faire ça et je n'avais pu m’empêcher d'agir. Quelque chose au fond de moi me disait que ce n'était pas bien mais j'avais juste envie de rire. Je le laissais respirer un peu et lui souris. Je n'étais habituellement pas aussi tactile mais avec lui je ne pouvais pas m'empêcher. Il me donnait vraiment l'impression d'être comme j'aurais voulu l'être et ces mots de me donnaient confiance en moi..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

P. Fry McKeddle

Journaliste à la Gazette du Sorcier


MessageSujet: Re: You need to be here [kate] Jeu 24 Mai - 15:33

Lorsque je buvais (trop) d'alcool, je me sentais assez lourd, j'avais une envie pressante d'aller aux toilettes et pour finir, lorsque je m'endormais, je ronflais bruyamment. Précautions : si un jour vous venez à ce que je dorme à vos côté après une bonne cuite, déplacez moi sur le côté et je cesserais, en principe, de faire du bruit. Sinon, bouchez vous les oreilles avec des boules quies!
J'étais arrivé à l'appartement où Kate m'avait invité à entrer. Je lui avais demandé où étaient ses toilettes et elle m'indiqua la direction. Je hochai la tête pour la remercier.


"Je vous remercie, je reviens de suite!"

Sans plus attendre, je me dirigeais vers la direction indiquée. Mais je ne serais pas moi si je n'avais pas pris la porte à droite plutôt que la gauche, étant assez désorienté. Je dus changer de salle pour arriver enfin au petit coin où je me vidais la vessie sous un grand soupir de soulagement. Même si je ne l'avais pas salie, je pris le soin de nettoyer la cuvette avec une lingette jetable après avoir tiré la chasse, me lavai les main et ressortit de la pièce en me frottant les mains pour les faire sécher plus vite.

A mon retour, je rejoignis Kate et je n'eus le temps de rien faire qu'elle me plaqua contre le mur avant de m'embrasser d'une façon un peu plus forte que les baiser précédent. Un peu surpris au début, je répondis néanmoins à son baiser avec sans doute un peu plus d'intensité qu'elle n'en mettait. Kate cessa le baiser et je posai mon front contre le siens alors que je lui fis le même sourire qu'elle me donnait. Visiblement, cela lui plaisait d'avoir fait ce qu'elle venait de faire, ce qui m'amusai bien fort. Si je pouvais l'aider à s'épanouir rien qu'un peur, alors j'en étais ravi. Seulement, je crois que nous allons passer pour les verres.
Je mis une main sur son cou et lui re-donnait un baiser qui se voulait encore plus... puissant. Plus sensuel et plus sauvage aussi, histoire de pimenter un peu le moment qui était en train de se dérouler. Cette fois ci, pendant que je l'embrassais, ce fut moi qui la fit reculer jusqu'à ce que le mur ne puisse l'arrêter et j'approfondissais le baiser une fois qu'elle fut plaquée contre. Je rompis le baiser sur ses lèvres, collai mon corps cotre le siens en posant mes mains sur ses hanches pour mieux l'intercepter et embrassai son cou de plusieurs baisers en passant quelques coups de langue afin que ça soit plus sensuel. Je ne manquai pas, au passage, de lui faire un grand suçon dessus qui prit plusieurs secondes à constituer tout en nous faisant glisser sur le côté jusqu'à ce qu'une petite table ou je ne sais quel meuble nous intercepta. Dès lors, je calmai soudainement mon entrain et collai à nouveau mon front contre le siens. Je regardais son visage, sourit et soufflai doucement dessus. J'étais venu ici pourquoi déjà? Ah oui, pour la raccompagner chez elle... non?



Fry McKeddle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kate Alistaire

Bibliothécaire

Humeur : Joyeuse


MessageSujet: Re: You need to be here [kate] Sam 9 Juin - 12:48



J'espérais sincèrement qu'il reviendrait de suite. J'avais une folle envie de câlins … c'était insensé certes. Je me dépêchais de remettre mes cheveu en place et de m’arranger avant qu'il ne revienne. A son retour je lui avais littéralement sauter dessus. Il aurait très bien s'écarter et s'en aller en claquant la porte mais il n'en fit rien. Bien au contraire. Il me suivait dans tous mes gestes et répondait à mes baiser fougueux. Après quelques regards langoureux il m'embrassa de nouveau plus … sensuellement. Il était tellement sexy. Il était si entreprenant. Je lui souriais sans cesse. Il me plaqua contre le mur et je le laissais faire suivant cette fois tout ces gestes. Mes mains parcourais ses courbes et le tenais tout contre moi. Il me tenais dans ses bras et je ne m'étais jamais autant sentie femme de toute ma vie. Sans nous en rendre compte nos avions reculer dans le salon tout proche et ma table basse nous bloquait le passage. Il c'était arrêté et me souriait puis soufflait sur mon visage me faisant ainsi rire. Je l'attrapais par la cravate et l'attirer vers mon visage pour l'embrasse tendrement. Je reculais jusque dans le canapé qui était à notre droite. Je le poussais tout en douceur sur le canapé pour qu’il y tombe sans se faire mal. Je lui souris et viens le rejoindre me plaça juste au dessus de lui. Lui enlever délicatement sa cravate. Poser mes mains sur son torse encore habillé. Lui déposer des baiser dans le coup. Tout ceci était pour moi très étranger. J'avais un peu peur de me précipiter mais je savais que l'occasion ne se représenterais peut être pas. Je commençais à vieillir et je ne devais connaître ces choses de la vie.

Avant que les choses n'aillent trop vite je me relevais en lui déposant un tendre baiser sur les lèvres. Je me levais et me dirigeais vers la cuisine ouverte. J'avais toujours un œil sur lui. J'ouvris le frigo et sortie une bouteille de champagne et deux coupes en verres. Je versais le liquide dans les verres et vins lui en apporter un. Je lui souris et m'installais sur la table face à lui, tendant son verre et espérant que tout ceci ne le mette pas autant mal à l'aise que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

P. Fry McKeddle

Journaliste à la Gazette du Sorcier


MessageSujet: Re: You need to be here [kate] Mer 4 Juil - 8:49

J'ignorais dans quoi je m'étais fourré, mais une chose était sure : ce n'était pas la première fois que cela arrivait, loin de là! Pas que je rentrais tous les soirs dans les bras d'une fille mais cela arrivait au moins une fois par semaine, parfois plus. Oh, bien entendu, il y avait eu des semaines où je n'avais pas cherché à faire "ça" mais j'avais en général la tendance à rentrer accompagné. Si pas, j'allais voir ma meilleure amie pour squatter son lit ou encore Oleia... bien qu'Oleia, cela revenait au même, lorsque je la voyais, nous faisions souvent la même chose. Quant à Halloween, il en était hors de question. Nous avions bien essayé une fois, par dépit, mais nous n'étions tous les deux pas arrivés. Halloween était pour moi comme une sœur. Elle était d'ailleurs la sœur que je n'avais jamais eue et faire ce genre de chose avec elle signifiait faire des choses répugnante avec sa sœur et c'était impensable. Nous nous étions donc arrêté à moitié défroqués en se mettant d'accord que ni l'un ni l'autre ne réussirait à aller plus loin.

La nouvelle recrue, Kate, était différente. Je venais tout juste de la rencontrer. Bien entendu, il arrivait parfois que les filles avec qui j'allais passer la nuit m'était complètement inconnue. Je voulais dire par là que je ne connaissais pas leur prénom et réciproquement. Cela m'arrangeait d'ailleurs, car je devais faire attention à ma personne. Ca ne m'était pas encore arrivé mais je savais que, si un jour ça serait le cas, je réussirais à transformer cela en stupide rumeur. De toute façon, au point où j'en étais dans ma hiérarchie, il serait difficilement croyable si une personne, à la limite deux, se plaindrait. C'était pour ça qu'en règle générale, je préférais les femmes moldue car j'étais certain que, malgré tout le mal - involontaire ou non - que je pourrais leur faire, jamais elles pourront atteindre mon lieu de travail et salir ma réputation. Si j'étais un connard? Malheureusement.

Mais Kate était jolie. Et puis, elle était triste de n'avoir personne. Il avait été normal que je la réconforte, c'était la moindre des choses. En la rencontrant, aux premières paroles que nous avions échangées, je n'avais pas prévu d'aller aussi loin avec elle mais, maintenant que j'étais dans le feu de l'action, autant poursuivre.
Sa détermination me surprenait d'ailleurs. Je ne savais pas quelles conclusions je devais en tirer mais je lui avais visiblement tapé dans l’œil, à en étudier son comportement. Nous avions défilé le couloirs, se prenant dans les bras et en s'arranchant des baisers sans relâche. Au final, je me fis entrainer dans le salon où elle m'attrapa par la cravate et m'attira à nouveau à elle. Je ne pouvais m'empêcher d'avoir une pointe d'enchantement. J'aimais bien ce genre d'initiative de la part d'une femme. Cela rendait la chose... sauvage et terriblement sexy. La Kate que j'avais connue il y avait une demie heure n'était plus la même que maintenant, loin de là.

La jolie femme me fit allonger sur le canapé où elle ne tardait pas à me rejoindre, se positionnant en califourchon sur moi. En un rien de temps, elle défit la cravate que j'avais autour du cou et ma caressa doucement le torse. Mes mains passèrent sur ses cuisses alors qu'elle se penchait pour attaquer mon cou de baiser. Je levai la tête expressément pour lui laisser tout l'espace de ma nuque qu'elle voulait avant de le baisser et d'aller rejoindre ses lèvres des miennes.
Mais, alors que je m'apprêtait à l'embrasser à mon tour dans le cou, après qu'elle m'eut embrassé, elle se leva soudainement. Je lui adressai un regard surpris, ne comprenant pas vraiment la raison de son geste. Elle s'absenta quelques secondes pour revenir avec une bouteille de champagne et deux coupes en verre. J'éclatai alors d'un grand rire à la voir ainsi.

"Encore boire?" demandai-je d'une voix mielleuse.
Je fis le tour de la table en marchant sur les genoux, prit la bouteille et vidait un quart de son contenu dans le décolleté de ma partenaire, au niveau de son cou. Puis je la pris par la taille, l'attirant à moi et allait lécher le contenu au niveau de son cou et lui mordant la peau de façon sensuelle et sauvage à la fois. Je l'embrassai partout, son cou, son menton, ses oreilles, et le haut de sa gorge. Une fois allumé, j'avais peu de chance de m'arrêter...



Fry McKeddle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kate Alistaire

Bibliothécaire

Humeur : Joyeuse


MessageSujet: Re: You need to be here [kate] Sam 7 Juil - 13:22

Cette soirée serait bien plus intéressante que je ne l'avais pensé. J'allais franchir un pas important de ma vie et je voulais que soit avec lui. Pourquoi lui? Je ne savais pas. Je trouvais qu'il était charmant et il avait l'air d'avoir l'expérience que je n'avais pas. C'était disait-on des choses qui venaient naturellement et je n'en doutais pas , mais j'étais curieuse de le découvrir. Je n'avais jamais eu la chance de savoir ce que c'était de ressentir le corps d'un homme contre le mien, ni comment je me sentirais en faisant cet acte d'amour que j'avais l'intention de provoquer avec lui. Il avait l'air complètement pour et ce n'était pas déplaisant. Un homme d’expérience. Il va sans dire qu'il a du avoir des tas de femmes avant ce soir. Des tas de femmes chanceuses, songeais-je. J'allais avoir une petite chance avec ce bel homme. Je ne pouvais rien demander de plus.

Nos baisers étaient ardents et dégageaient une chaleur certaine. Je sentais monter en moi une envie d'en finir tout de suite avec lui et de lui donner autant de plaisir que je pourrais en avoir. C'était donc ça avoir envie d'un homme ? C'était surprenant et étrangement très agréable. J'étais au dessus de lui et m'occupait à jouer avec le haut de sa chemise , délicate , mais déterminée. Je m'étais levée pour aller chercher deux verre dans la cuisine et était revenue vers lui. Il avait l'air surpris de me voir partir. "Encore boire?" Je lui souris et il fit alors une chose à laquelle je ne m'étais pas attendue , mais qui me laissa désireuse de continuer notre manège. Il s'approcha de moi à genoux et versa sur mon corps une partie de la bouteille. Je m'était mise à son niveau et attendait la suite. Je frissonnais à son contact. Sa langue chatouillait ma peau et me faisait frissonner. Je passais mes mains autour de son cou, me rapprochant un peu plus encore de lui. Mes doigts arrivèrent dans ses cheveux et je m'amusais à passer mes mains de son coup au haut de sa tête et finit par l'embrasser ardemment.

Je reculais lentement l'entraînant avec moi vers le canapé ou nous reprendrions place. Je glissais mes mains sous sa chemise que je commençais alors a ouvrir. Bouton par bouton. J'aurais tout aussi bien pu l’arracher , mais je ne voulais pas qu'il pense que j'étais ce genre de femme désirable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

P. Fry McKeddle

Journaliste à la Gazette du Sorcier


MessageSujet: Re: You need to be here [kate] Sam 7 Juil - 17:10

Les gens qui me connaissaient et qui étaient assez suffisamment intime avec moi savaient que je n'étais pas du genre à chercher une relation durable. J'avais déjà essayé une fois et ça n'avait pas marché, mes instinct de chasseur avaient pris le dessus sur moi. N'étant jamais encore tombé amoureux, lorsqu'une jolie fille s'annonçait dans mon champs de vision et que, mieux, elle me faisait des avances, je ne pouvais pas résister. Oh, bien entendu, il y avait des fois où ma partenaire ne se montrait pas consentante, mais en règle générale, cela se montrait dès les premiers mots échangés, ainsi, je n'insistais pas. Quant à ma début de relation longue, elle s'était plutôt mal terminée : ma petite amie avait assez mal pris le fait que j'aille voir ailleurs et j'en avais été réduit à la faire pleurer. Certes, ce n'était pas la première fois que je faisais pleurer une fille, mais je devais admettre que sur le coup, je m'étais montré particulièrement méchant, bien que, dans le fond, je ne voyais pas le mal terrible que j'avais fait, sauf si elle avait été amoureuse de moi.
Peut être qu'au fond, une partie de moi manquait de confiance en moi. Je me disais qu'il était impossible qu'une femme tombe réellement amoureuse d'un type comme moi. Je ne me trouvais pas de qualité valable pour une chose pareille. Je n'étais pas forcément beau, je n'avais rien de spécial et en plus de cela, j'étais un grand menteur quand je le voulais.

Eh bien que j'avais sérieusement encourager Kate pour la consoler, il en demeurait pas moins que je profitai de cette occasion pour avoir ce que je voulais. Je ne lui avais pas menti en lui disant toutes ces choses mais cela m'avait été utile pour me retrouver... là où j'en étais à présent. Visiblement, mes mots avaient été juste pour qu'elle puisse réagir ainsi et pour me donner des baisers comme elle était en train de m'en donner. Je savais aussi son manque d'affection et l'envie d'avoir quelqu'un de sexe masculin près d'elle. J'espérai pouvoir réaliser, le temps de quelques heures , son souhait. J'ignorai quel était son ressenti vis à vis de moi, ce qu'elle attendait réellement de moi. Mais je me fixai sur le fait qu'elle allait se contenter de cela.

Alors que je l'eus rejointe en versant une partie du champagne sur elle et que je m'étais mis à le lécher sur son cou, elle enfonça ses doigts dans mes cheveux puis elle me donna un fougueux baiser. Fier de mon initiative, je me laissai à nouveau entrainé sur le canapé où Kate reprit sa position en califourchon, passa ses mains sous ma chemise puis elle commença à retirer un à un les boutons. Excité, je plongeai mes mains sous son haut et soulevai son soutient gorge pour aller lui caresser la poitrine. Je me mouillai les lèvres, respirant un peu plus vite sous le contact de sa peau sur la paume de mes mains puis je glissai les miennes sur sa cuisse, et remontai jusqu'au bas de son haut. Je me saisi de lui et le relevai pour le lui ôter ainsi que son sous vêtement dans la foulée. Sur ce, je me redressai pour me mettre en position assise et après quelques nouveaux bisous dans son cou, je la fis doucement basculer sur le côté pour l'allonger sur la table basse devant le canapé. Je pris place au dessus d'elle, allant l'embrasser ardemment avant de pouvoir glisser jusqu'à sa poitrine nue. J'y déposai plusieurs baisers alors que mes mains s'affairaient à la fermeture éclair de sa jupe et tirai un bonne fois dessus pour la faire descendre d'un coup sec avant de me dégager et de la lui enlever.
Je ne songeais pas trop à ce que j'allais bien pouvoir faire après et comment cela se terminerait réellement. Bien que je me sentais réellement en forme, il demeurait pas moins que cela faisait longtemps que je n'avais pas dormi. Cela dit, pour partager un moment pareil, je trouvai toujours le moyen de me montrer à la hauteur...



Fry McKeddle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kate Alistaire

Bibliothécaire

Humeur : Joyeuse


MessageSujet: Re: You need to be here [kate] Jeu 12 Juil - 13:20

Tout était parfait pour cette première fois. Je ne demandais qu'a en découvrir plus à chaque instant. Le désir de faire l'amour avec cet homme devenait de plus en plus intense. Je voulais que tout soit parfait et j'avais beau ne jamais avoir couché avec homme j'avais l'impression que je saurais faire ce qu'il fallait pour le satisfaire. Je n'avais jamais vraiment eu de relations longues. Jamais d'homme qui étaient restés près de moi. Il y avait toujours quelque chose qui n'allait pas. Soit il me trouvait trop bavarde, soit pas assez. Je m'étais faite à l'idée qu'ils ne devaient pas être pour moi et qu'il fallait juste que j'attende le bon moment.

Ses mains caressant ma poitrine étaient bien que fougueuses, très douce. Il avait peut être l'habitude de ce genre de situations. Je le laissais défaire mes vêtements en ayant parfois des frissons au contact de sa peau. J'avais terminé de lui ôter sa chemise et avait glisser mes mains sur son torse en lui déposant par moment de doux baiser partant du bas de son ventre et remontant vers ses lèvres que j'appréciais plus que bien. Je n'étais plus qu'en sous-vêtement et je n'en étais pas aussi gênée que je l'aurais imaginée. J'entrepris de défaire la braguette de son jean et une fois que je lui eut enlevé entièrement je m'approchais de lui et l'embrassais fougueusement.

L'acte d'amour que j'éprouvais pour cet homme était tout à fait étrange et déroutant pour la femme que j'étais. C'était bien la première fois que j'avais autant envie du sexe opposé. Que m'arrivait-il donc? Si ma mère voyait cela … elle serait sans doute choquée de savoir sa douce Kate dans les bras d'un homme plus jeune qu'elle. L'âge pour moi n'avait aucune importance. Enfin ce n'était pas comme s'il allait encore à l'école non plus. Nous étions deux adultes consentant l'un et l'autre. Pourquoi faire tant d'histoires? La vie est précieuse il faut profiter des instant qu'on nous donne. Je ne pouvais pas refuser de faire l'amour avec lui parce qu'il était plus jeune. Je ne voyais pas ce qu'il y avait de mal à cela et pour l'instant je savourais chaque moment passé avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

P. Fry McKeddle

Journaliste à la Gazette du Sorcier


MessageSujet: Re: You need to be here [kate] Ven 3 Aoû - 19:00

J'avais du mal à imaginer Kate... comme elle était. Du moins, comme elle m'avait dit qu'elle était. Vivre trente-six ans de sa vie sans avoir eu d'hommes entre les cuisses, pour une jolie femme de son genre, c'était inimaginable, a moins d'être restée terrée au fond de chez soi et ne jamais en sortir. Cela dit, ce n'était pas mes affaires non plus et qu'elle soit vierge ou non, c'était la même chose pour moi tant que je pouvais moi même en profiter. Après tout, ce n'était pas comme si je m'inquiétais du passé de chaque fille que j'aimais pour une nuit. Certes, il y avait bien parfois où je connaissais leur problème mais c'était chose peu courante!

Je ne m'attardais pas trop sur les détails. D'une part parce que je n'étais pas de ce genre là et puis parce que ce que je voulais, ce n'était pas des choses... douce, mignonnes, romantiques. Le genre de chose que fait un homme amoureux lorsqu'il fait l'amour à la femme qu'il aime. Cela dit, j'étais tout de même surpris par autant de perspicacité de la part de ma partenaire. Elle qui, à ce que j'avais cru comprendre, n'avais jamais eu de rapport, semblait très bien trouver les gestes à faire à quelques détails près. Il lui faudra savoir qu'aller chercher un verre en plein échauffement était plutôt une mauvaise idée mais je n'allais pas y tenir compte.
Je me mordis légèrement la lèvre inférieure lorsqu'elle entreprit de descendre la braguette de mon pantalon. Cachant du mieux que je pouvais mon excitation, je ne résistai pas à l'envie de pencher ma tête vers l'arrière pour échapper quelques soupirs proche du plaisir. Puis elle vint à nouveau m'embrasser et le baiser par lequel je lui répondis se fit autant intense que de la façon dont elle me l'avait donné. Je posais mes mains sur ses cuisses et vint prendre le dessus en la faisant basculer vers l'arrière en débarrassant ma chemise grande ouverte par la même occasion à l'autre bout de la pièce. Puis je vins à son visage et allai respirer doucement au creux de son oreilles, poussant à nouveau un soupir et dans le but de l'émoustiller et pour lui montrer l'effet qu'elle me faisait. Je n'avais jamais couché avec des femmes plus âgées que moi. Oh, peut être qu'avec quelques une d'un ou de deux ans de plus que moi si, mais je n'avais jamais fréquenter de l'âge de Kate. Je ne m'en plaignais pas, c'était une expérience à faire et puis je n'étais pas contre du tout en général.

Cela dit, je me demandais si un jour, j'arriverais à tomber amoureux. J'y croyais. Si l'amour était à la portée de plusieurs personnes dans le monde, pourquoi pas moi? Seulement, les rencontres que je faisais n'avait jamais allumé la flamme de ce que les gens appellent "l'amour", jamais. Dans un certain sens, j'avais envie qu'un jour, cela me tombe. Qu'un jour, je rencontrerais une fille qui saura me faire découvrir ça. Je savais que c'était quelque chose de fort et qui faisait mal aussi... mais après ce que j'avais vécu, je n'avais pas peur d'avoir mal. C'était une chose qu'il fallait accepter quand on se lançait dans une chose pareille. Mais on ne tombait pas amoureux sur commande..
Kate était mignonne et gentille. Son sourire, ses gestes, ses paroles, ses larmes... voilà que nous nous apprêtions à passer à l'acte tous les deux. Mais je n'étais pas amoureux d'elle. Et dans un sens, je me disais que si je prenais la peine de connaitre un peu mieux les filles que je rencontrais, peut être qu'un jour, mon coeur pourrait battre pour l'une d'entre elles et une seule.
J'écartai les jambes de Kate pour pouvoir passer entre mais je me redressai sur les genoux pour prendre aisément la culotte qui lui restait. Je la lui retirai en la faisant glisser le long de ses jambes avant de repasser entre ses jambes et de coller mon corps contre le siens. Puis que ré-attaquai de bisou le cou de ma partenaire tout en caressant une de ses cuisses avec ma main. Il fallait savoir que, même si j'étais un grand obsédé, si on puis dire, il en demeurait pas moins que j'essayai de ne pas me comporter comme une bête sauvage.



Fry McKeddle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You need to be here [kate]

Revenir en haut Aller en bas

You need to be here [kate]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Kate Weasley [Validée]
» Drago Malefoy ♣ Andrew Hurthlake ♣ Ezekiel Wayland ♣ Jace Donovan ♣ Merrick Herondale ♣ Shane Danvers ♣ Jolan Sutherland ♣ Kate Banks ♣ Jynx N. Caine (♣ Heath St John)
» Kate Hudson
» Kate Xa'Kaya
» Alyssa Davis ft. Mary-Kate Olsen
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard :: Londres :: Londres :: Les habitations :: Appartement de Kate Alistaire-