Partagez|

Should I stay or should I go ? [Pv: Luka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Evengeline H. Butcher

Elève de 7ème année - Poufsouffle

Humeur : Avec un espoir


MessageSujet: Should I stay or should I go ? [Pv: Luka] Sam 7 Avr - 21:30



Oups je crois que j'ai vu un gros minet!
Luka & Evengeline
Lorsque le soleil dévoila quelques uns de ces rayons ce matin là, de nombreux êtres tous enchantés les uns plus que d'autres en profitaient. Il fallait dire que les hivers étaient difficiles, cela avait toujours été un fait, le climat de la Terre avait beau se réchauffer, il n'en restait pas moins que les saisons étaient bien marquées. Voilà pourquoi les quelques bienfaits d'un simple rayon de soleil permettait à qui bon voulait en profiter un moindre renouveau. Les insectes se croyaient peut être à nouveau au printemps, pourtant ils devaient se douter, par leurs instincts que ce froid n'était qu'éphémère. Tout l'était d'ailleurs. Rien ne restait. Il suffisait à la jeune poufsouffle appuyée contre les vitres glacées de sa chambre de regarder derrière elle pour s'en rendre compte. Le bonheur pointait le bout de son nez, restait là quelques instants et s'évaporait tout aussi rapidement qu'il était venu. C'était parfois comme si il n'était même pas venu. Et pourtant il fallait faire avec. Les joies, les sourires, tout ce qui se pouvaient ne serait-ce qu'effleurer un peu le bonheur n'étaient apparemment pas pour elle. Il fallait qu'elle fasse juste avec ce que la vie se plaisait à lui dessiner. Des moments où elle se sentait plus entière que d'autres. Des instants où les moindres attentions semblaient faire battre à nouveau son cœur et lui faire oublier par ce biais qu'elle côtoyait cette solitude depuis maintenant trop longtemps. Mais comment faire pour y remédier ? Hélas, ce n'était pas certaines présences qui pourraient remplacés la sensation de bien être qu'elle avait pour habitude de ressentir lorsqu'elle était en compagnie de ses parents. Elle se sentait aimée par eux, et son état faisait qu'elle ne saurait probablement jamais ce que cela pouvait faire d'être aimée entièrement. Cette plénitude qui envahissait bons nombre de personnes, qui leur permettaient de trouver une force en eux pour avancer, non elle n'y aurait probablement jamais droit maintenant. Elle devrait trouver sa force elle même et affronter la vie seule. Peut être avec Spooky, si il désirait la suivre, enfin si elle parvenait à l'attraper surtout. Mais il lui ferait une excellente compagnie, un ami fidèle à qui elle pourrait parler et se confier, même si les seules réponses qu'il lui fournirait serait de simplement miaulements ou ronrons. Mais c'était déjà énorme pour Evengeline. Elle renifla et se redressa légèrement avant d'inspirer pour se donner du courage. Ce n'était pas le moment de déprimer, et cela ne rimait à rien de le faire de toute manière. Personne ne pourrait l'aider selon elle. Et s’apitoyer sur son sort était une chose qui l'horripilait.

Quelques instant plus tard, c'est en revêtant le masque qu'elle s'appliquait à mettre tous les jours afin de dissimuler ses sentiments que la jeune fille alla faire sa toilette. Pendant son chemin, elle put croiser quelques unes des élèves de sa maison à qui elle adressa un simple salut suivi d'un sourire poli. De toute façon, personne ne se souciait d'elle. Et elle ne cherchait pas à attirer l'attention non plus. La journée s'annonçait assez difficile. Que voulez-vous ? Il y avait des journées durant lesquelles il fallait juste faire avec. Aujourd'hui serait de cette ordre. Les cours s'enchaineraient, entraînant avec eux la journée. Elle espérait juste ne pas être la cible d'un serpentard ou d'une autre personne qui souhaiterait montrer ses talents de sorciers devant une ribambelle de pauvres idiots ricanant tels des hyènes devant un festin. Non, il ne fallait pas qu'elle ait des pensées semblables à celle-ci. Elle était une jeune fille respectable.

Tic Tac Tic Tac, il est venu le temps des rires et des chants ? Hein quoi ? Non mais ça sort d'où ça ? Ah oui peut être de son esprit qui commençait à s'égarer, alors que le professeur de runes ne cessait de discourir sur la météo. Apparemment, les vents pouvaient influer sur les prédictions de ces cailloux. La jeune fille avait beau être sérieuse, elle ne parvenait tout de même pas à comprendre comment des êtres inanimés et sans la moindre once de vie pouvaient influer sur l'avenir de quiconque. Est-ce que si elle les avait consulté dans le temps imparti, elles l'auraient avertis du destin funeste de ses parents ? Bien sûr que non... Et il suffisait de faire le parallèle entre ce cours là et celui d'astronomie pour savoir qu'il était impossible de prédire l'avenir et que rien n'était écris. Ni les étoiles, ni les tendances, ni rien ne pourrait dire de quoi se ferait le lendemain. Il n'y avait qu'à attendre pour le savoir... Voilà pourquoi, il était probablement bien plus intéressant et enrichissant de se perdre dans ses pensées et de rêver à un moment qui n'arriverait probablement jamais. Au moins, il s'agissait là de la seule chose, que personne n'était en droit de lui interdire, si ce n'était peut être des détraqueurs... Mais elle n'avait jamais été confronté à ce genre de créature. Elle secoua légèrement sa tête pour revenir sur le moment présent et reçu un mot de la part d'une camarade de sa classe dans lequel elle lui demandait de la rejoindre dans le parc après le cours. Hochant la tête en guise d'affirmation, elle lui adressa un sourire en coin, avant de reprendre sa plume et de continuer à noter certains mots attrapés par ci par là dans ce long discours.

Le professeur annonça enfin la fin du cours, et notre jeune Evey était en train de rassembler ses affaires lorsqu'elle fut interpellée par son amie.
    - Hey hum... Désolée mais je vais pas pouvoir venir en fait. Dean m'a demandé de l'accompagner, il veut me montrer un truc.
    - Ah ... euh ... bah non t'en fais pas, vas y fonce. Au contraire profite pour une fois qu'il te demande d'aller avec lui.
    - Merci Evey, t'es la meilleure tu sais. Je te raconterai tout.
    -Ola non, il y a des choses que je ne veux pas savoir.

La jeune fille se mit à rire légèrement et rangea le reste de ses affaires en cherchant ce qu'elle allait faire. C'est alors qu'elle entendit la voix de Sevastian un peu plus loin d'elle. Elle ne savait pas ce qu'il était en train de dire, mais le fait de l'entendre fit rosir les joues de la jeune fille. C'est pourquoi, elle tenta de se reprendre. Jetant un regard vers l'extérieur, elle s'aperçut que le soleil était encore de mise, c'est pourquoi, elle pensa qu'il était probablement bien plus avantageux pour elle de sortir afin de prendre l'air un peu. Elle ferait ses devoirs plus tard. Marchant tête baissée, en tenant son sac, la jeune fille se fraya un chemin entre les personnes présentes sur la scène et réussit à prendre le chemin du parc. a peine fut-elle à l'extérieur, qu'elle entendait déjà les gazouillis des divers oiseaux. Un sourire se dessina sur ses lèvres, alors que ses pensées étaient en train de revenir à ce matin. Tout était éphémère.

Ses pas la guidèrent sur un chemin qu'elle n'empruntait que très peu à vrai dire. Elle allait le plus souvent du côté du lac, et s'installait sur un rocher où elle pouvait lire dans le calme. Mais cette fois, sans comprendre pourquoi, elle prenait le chemin qui menait vers la forêt interdite. Craignant de se confronter à des créatures étranges, elle s'installa à la lisière de cette dernière sous ce qui semblait être un saule. De là, le calme était à son comble, tellement qu'elle s'appuya contre ce dernier et ferma les yeux en inspirant profondément. Elle s'y sentait bien, tellement qu'elle aurait pu y rester des heures, l'air y était frais et les senteurs de l'herbe mouillé étaient apaisantes. Tout était parfait, même si elle n'attendrait jamais cette perfection qu'elle convoitait tant. De là, elle entendait de simples murmures, le chant des oiseaux, les bruits diverses et variés des petits êtres dans la foret, et des bruits de pas ? Ses yeux se ré ouvrirent à cette constatation. Elle pensait être seule, et c'est ce qu'il se passait d'ailleurs. Il n'y avait personne devant elle... Surprise, elle regarda par dessus son épaule et fut confrontée à une vision des plus attirantes. Luka, le garde chasse de l'école, aussi beau qu'un Dieu pour la plupart des filles dont Evengeline, même si elle ne voulait pas l'avouer, était en train de faire du sport sans son t shirt. Et quel dos ! Ce serait un pêché que de s'en détourner. Laissant ses yeux longer les courbes aussi parfaites soient-elles de cet Apollon, la jeune fille essaya de se relever légèrement afin de pouvoir mieux l'admirer. Elle savait qu'elle était en tort, que ce n'était pas bien ce qu'elle était en train de faire. Cependant, elle ne pouvait pas s'en empêcher, et discrète comme elle était, elle savait qu'il ne la verrait pas. Il valait mieux de toute manière. Au vu de sa réputation et de ses agissements, elle ne souhaitait pas être un simple jouet, d'autant plus qu'elle n'avait jamais aimé. Bref, à moitié relevé, Evengeline laissa ses yeux descendre jusque sur ses fesses, ce qui suscita un léger craquement de bois sous ses pieds. M*rde ! Essayant de se cacher, elle fut victime de sa maladresse et se cogna contre le tronc de l'arbre en question, ce qui l'incita à pousser un :
    - Outch!

Assez bruyant, ce qui lui dévier ses mains de son front contre sa bouche. S'injuriant de milles et unes manière dans sa tête, elle devait bien admettre qu'il savait qu'elle était là présente. Et cela ne servait strictement à rien de l'ignorer. Mais il ne devait pas la voir. Du moins pas maintenant, alors qu'elle était aussi rouge qu'une tomate, et qu'elle se sentait honteuse. C'est pourquoi, elle se contenta juste de tendre son bras de l'autre côté du tronc tout en s'asseyant et en lançant à voix haute.
    - Y a pas de mal, c'est rien!

Puis, elle enfouit sa tête entre ses mains, espérant qu'une chose à l’intérieur, que Luka passe son chemin sans se soucier d'elle. Elle allait probablement vivre la honte de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Luka S. Lestrange

Garde Chasse ♦ Espion

Humeur : Stable, calme.


MessageSujet: Re: Should I stay or should I go ? [Pv: Luka] Lun 9 Avr - 11:45


    Il faisait extrêmement sombre et j'étais dans une pièce fermée. Complètement fermée, si bien que je n'arrivais même pas a discerner par où j'étais arrivé. Sans aller jusqu'a dire que j'étais inquiet, j'étais ... troublé. Je n'avais aucun souvenir d'avoir transplané ici et je ne voyais aucune issue a cette pièce. Sans avoir a essayer je savais que la pièce était protégée afin que je ne puisse pas transplaner. Il n'y'avait pas de fenêtre, ni de porte, ni de trappe au sol ou au plafond. Pas de cheminée, pas de meubles pouvant dissimuler une entrée. Je ne savais pas du tout ce que je faisais ici mais une chose était sûre, c'était prévu pour moi de ne pas en sortir. Ma baguette m'avait été confisquée apparemment et je n'avais sur moi aucune arme autre que mes pieds et mes poings. Ma transformation paraissait tout autant impossible et j'étais maintenant complètement désorienté. Et alors un grincement retentit derrière moi. Je mis un peu de temps a me retourner, cependant en une seconde, pas plus ni moins, j'étais paralysé. Une poupée de porcelaine, me regardant de ses yeux vides d'émotions. C'était ma seule peur, ma seule réelle peur, une qui fait partie de ces peurs incontrôlables et irrationelle mais qui peut vous tétaniser complètement. Et c'était mon cas maintenant. La bouche de la poupée s'ouvrit et un son guttural, qui ne ressemblait a aucune langue connue sur terre en sortit. Puis elle s'approcha de moi, marchant a la manière d'un automate moldu, j'étais toujours aussi tétanisé, plongé dans le vide de ses yeux. J'entendis un autre grincement qui me fit automatiquement tourner la tête vers l'origine du bruit et une autre poupé était arrivée. L'apparition de cette deuxième poupée au lieu de me tétaniser encore plus libéra mon instinct de survie d'un coup, d'un seul. J'envoyais sans regarder mon pied dans la première poupée qui vola contre un mur et se brisa. Alors que je m'approchais de la deuxième poupées, je vis les débris se regrouper pour former non pas une, mais trois poupées. J'avais maintenant quatre poupées de porcelaines meurtrière contre moi. Awesome ! L'une d'entre elle se jeta sur moi et je la brisais d'un coup de poing, tandis que les trois autres se positionnaient de façon a ce que je sois au centre d'un triangle. Les poupées se reformèrent sous mes pieds alors que je les écrasais de nouveaux, puis, les trois me sautèrent dessus en même temps. Je les brisais évidemment mais je n'avais plus aucun contrôle, toutes se reformaient et je fus bientôt submergé par des poupées qui griffaient, pincaient, cognaient avec la puissance d'un être humain...

    J'ouvris alors les yeux en poussant une grande exclamation d'horreur. Bon sang, qu'est ce que c'était que ça ? Ou est ce que j'étais ? Je mis quelques instants a comprendre que j'étais dans ma chambre, a Poudlard et que tout ceci n'était qu'un ... cauchemar. Je n'en avais pas fait depuis longtemps. Toujours le même genre, avec les même ... poupées.. Je ne sais pas d'ou me vient cette peur des poupées, je ne le sais vraiment pas, mais j'aimerais clairement en être débarrassé ! C'est vrai quoi, imaginez dans un duel, une petite arrive avec sa poupée en porcelaine et je suis tétanisé, ce serait vraiment stupide, non ? Enfin, j'étais fatigué de faire toujours le même genre de cauchemar ! Déjà, je ne devrais pas faire de cauchemar, je suis le cauchemar ! Mince a la fin, faudrait que mon subconscient arrive a intégrer ça ! Je me levai brusquement de mon lit, énervé contre moi même même si je n'y pouvais rien, évidemment. Mais je ne désespérais pas de trouver un jour quelques potions de sommeil sans rêves ! Même si il paraît qu'on y devient accro, je préférais ça plutôt que montrer une faiblesse humaine, y compris a moi même. Seul les faibles peuvent avoir peur, je dois a tout prix devenir plus fort, vaincre ma peur jusque dans mon subconscient ! Je dois pouvoir tout détruire sur mon passage lorsque le maître me le demandera !

    Un bruit incongru me fit sortir de mon monologue intérieur. Mon ventre, qui gargouillait. On échappe pas longtemps a sa condition d'être humain fragile ! J'allais me servir un grand café avec deux toast, regardant l'heure nonchalamment. neuf heures du matin ? Et bien, ce cauchemar avait fait durer ma nuit ! J'engloutissais mon bol de café et mes toasts puis me glissais sous une douche fraîche, afin de me réveiller et de me préparer pour mes exercices matinaux. La fraicheur de l'eau qui coulait le long de mon échine me fit frémir mais je me sentais ragaillardi une fois sorti de la cabine de douche. J'étais prêt pour mes deux heures de musculation intensive. Enfin, prêt, pas vraiment, je n'étais pas autorisé a sortir nu de ma cabane, il me fallait donc enfiler quelques vêtements. J'ouvrais la fenêtre et sentait un courant d'air froid me percuter. Aujourd'hui, ce seras sans Tshirt ! J'enfilais donc un caleçon, un jogging , des baskets et prenais une serviette et ma baguette. Me voila tout équipé, c'est le moment d'y aller ! Je me mis a galoper vers mon coin de prédilection, goutant l'air frais du matin. Le soleil nous offrait sa présence aujourd'hui et ça faisait du bien ! Une fois arrivé, je fis apparaître mes appareils qui sommeillaient dans la cave de ma cabane. Un banc, des haltères, j'avais déjà une barre de traction naturelle, un système moldu afin de soulever les poids et de muscler le dos... Tout mon équipement était la ! J'allais pouvoir m'enlever de la tête ce mauvais rêve et retourner faire une sieste tranquillement cet après midi !

    Je me mis a faire des pompes, en premier. Une série de quarante, puis une autre, puis encore une autre ... Je sentais les muscles de mon dos et mes pectoraux se tendre a chaque descente et remontée, j'adorais ça. C'était un déchaînement de force, de puissance, de rage, quelque chose qui te faisait sentir a la fois humain et animal. Je me poussais dans mes retranchements a la fin de chaque séries , puisant dans une force qui tenait plus du mental que du musculaire. Au bout de cinq séries je m'arrêtais, faisant apparaître une grande bouteille d'eau que je vidais a moitié d'un coup. Je poussais un râle de contentement et me mis a grimper dans un arbre ou se trouvait ma barre de traction. Cette barre était en fait une branche extrêmement solide, si bien que je pouvais y faire mes tractions sans avoir a investir dans une barre artificielle. J'empoignais la branche puis me mit a monter et redescendre , a la force de mes bras, je devais être a trois mètres du sol. J'entendis quelqu'un arriver mais ne m'en inquiétais pas, c'était sûrement un élève qui passait par la. Je me laissais tomber de l'arbre et atterrit sur mes jambes, le corps ruisselant de sueur. Je tournais le dos a la jeune fille que j'avais eu le temps d'apercevoir en retombant puis me mis a travailler mes biceps, le dos droit, le torse bombé. Soulevant mes haltères courts de vingt kilos chacuns, je souriais en entendant le craquement du bois, montrant que le spectacle ne laissait pas indifférente la jeune fille. Je me retournais et la vit se cacher derrière un tronc en se cognant la tête. Je me retins d'éclater de rire lorsqu'elle cria de surprise un grand "OUTCH !" . Elle devait se sentir ridicule, j'en avais pour preuve qu'elle m'incitait a ne pas m'approcher. "Y'a pas de mal c'est rien" hein ? Oui, tu n'as juste pas envie que je vienne te voir ? Très bien j'arrive ! Oui, c'était peut être puéril mais j'avais envie d'embêter une petite élève, histoire de rigoler. Je m'approchais de sa "cachette" et mettais ma tête au dessus de la sienne.

    Et bien Mademoiselle, que vous est il donc arrivé ? Vous n'avez pas mal ?

    Il me fut facile de reprendre mon masque de gentilesse habituel lorsque je m'adressais a des élèves, c'était devenu comme une deuxième personnalité. Parfois je me demande si le travail d'espion ne pourrait pas avoir comme conséquence la Schizophrénie ... C'est vrai après tout, a force de simuler une personnalité complètement différente de la sienne, comment être sûr de ne pas finir par tomber dedans ? M'enfin, ce n'était pas exactement le sujet ici, j'étais la pour tourmenter une petite élève prise en flagrant délit de reluquage.

    J'espère que la vue que vous aviez est assez satisfaisante au vu de la possible bosse que vous allez avoir ! Que cette blessure de guerre ne soit pas vaine !

    Je continuais de sourire puis lui tendit la main afin de l'aider a se relever, elle avait du s'asseoir après avoir fait du bruit.

    Je suis Luka, ravi de vous rencontrer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Evengeline H. Butcher

Elève de 7ème année - Poufsouffle

Humeur : Avec un espoir


MessageSujet: Re: Should I stay or should I go ? [Pv: Luka] Lun 16 Avr - 11:33


Oups je crois que j'ai vu un gros minet!
Luka & Evengeline
La honte était un sentiment auquel bon nombre de personnes étaient confrontées, pour ne pas dire toutes. Qui était capable de clamer haut et fort qu'il n'avait jamais ressenti cette gêne au cours de son existence ? Qui était assez fort pour pouvoir se souvenir des moindres faits et gestes de sa vie pour ainsi prouver que sa fierté et sa raison l'emportaient sur le reste ? Personne... Tout le monde n'avait pas le moindre souvenir de qui il était lorsqu'il était un nourrisson, et tout le monde savait pertinemment que la honte faisait partie intégrante de nous. C'était probablement elle qui nous forgeait le caractère, tout comme c'était elle qui nous déterminait. Le bien contre le mal, ce sentiment était peut être à la croisée des deux extrêmes ? La jeune fille n'en avait strictement aucune idée, et personne ne pourrait lui répondre. De toute manière, personne ne s’inquiétait de cela à vrai dire. Non, ce qui importait le plus était l'instant présent et rien d'autre. Voilà pourquoi, elle était en train de faire face à ce sentiment aussi outrageant que gênant qui grandissait en elle. La chaleur dans tout son être allait de paire avec celle qui émanait de ses joues et de son front à présent. Que faire ? Affronter son destin , comme la plupart des sorciers avaient pour coutume de faire. Mais quel destin pouvait-il y avoir pour une fille comme elle ? Justement, seulement celui de se rendre ridicule au plus haut point et d'amuser la galerie probablement. Voilà pourquoi, elle s'était empressée d'énoncer à voix haute qu'elle allait bien. Chose qui aurait permis, en temps normal, à la personne qu'elle venait de reluquer, ce qui était vraiment le bon sens du terme, de partir. Cependant, cette fois ci, le sort en avait décidé autrement et voulait lui faire regretter ses regards. Luka venait tout juste d'arriver à sa hauteur. Elle n'avait nul besoin de relever son regard d'entre ses mains pour entendre les bruits de pas qui se rapprochaient. Elle n'eut non plus pas le moindre sursaut lorsqu'elle reconnut sa voix au dessus de sa tête. Bien sûr, il était bien là, et elle allait connaître la honte de sa vie. Inspirant fortement pour se donner du courage, la jeune fille plissa ses yeux, attendant juste que sa potence s'abatte sur elle. Des points en moins ? Des devoirs à rendre ? Elle ne savait pas ce dont elle aurait à faire, mais elle aurait fait n'importe quoi, juste pour ne plus avoir à se sentir aussi honteuse. Chose qui était bien loin d'arriver.
    -Je... Hum non je n'ai rien. Ce n'est pas grave.

Venait-elle de répondre en évitant de croiser le regard du garde chasse. Vu sa tenue actuelle et son comportement, Evengeline aurait pu parier cinq cent gallions qu'elle aurait gagné en sachant pertinemment qu'il ne lui faudrait qu'un millième de secondes pour devenir aussi rouge qu'une pivoine en voyant Luka aussi près d'elle. Mais bon sang ma fille reprends toi! Était-elle en train de se dire à elle même alors qu'elle ne cessait de regarder l'herbe devant elle. Son regard se détourna cependant, lorsqu'elle descendit la main de son front pour prendre connaissance qu'elle ne saignait pas. Au moins ce n'était pas ouvert... C'est d'ailleurs à ce même moment que le jeune homme décida de la charrier. Oui bon d'accord, elle l'avait cherché c'était de sa faute. Acquiesçant d'un signe de tête, la jeune poufsouffle, tiqua avec ses lèvres le simple terme.
    -Touchée

Avant de rabaisser son regard vers le sol et de prendre un ton beaucoup moins amusé démontrant ainsi sa culpabilité.
    -Je retiens la leçon. Je suis désolée, j'avais pas à regarder, je suis une idiote.

Elle aurait pu continuer encore dans les excuses ou bien dans le simple fait de se dévaloriser devant ses yeux. Il s'agissait là d'une chose qu'elle était habituée à faire et dont elle avait appris à faire face depuis toujours. Son manque de confiance en elle était tel qu'elle ne se rendait pas compte qu'elle se faisait du mal en agissant de la sorte. Elle s'attendait d'ailleurs à subir les foudres du jeune homme, ce qui marqua ainsi sa surprise quant à la vue de sa main devant ses yeux. Adoptant un regard curieux, la jeune fille fixa cette dernière et ne comprit pas tout de suite les raisons de sa présentation. C'est pourquoi, elle lui saisit sans prendre garde et se releva tout en répondant.
    -Evengeline. Ravie aussi, même si j'aurai préféré que ce soit dans d'autres circonstances.

Inutile de dire qu'elle savait déjà comment il s'appelait, ni de dire qu'elle savait également qui il était. C'est alors que pour la première fois depuis le début de la conversation la jeune fille osa regarder Luka dans les yeux quelques secondes avant d'être gênée.
    -Je suis désolée de vous faire perdre votre temps. Vous devez probablement avoir mieux à faire. Je voulais juste lire un peu, je pensais que j'étais seule...

Elle regarda en direction de ses pieds et relâcha sa main avant de reprendre sur le même ton.
    -Je me doute qu'un garde chasse a beaucoup de travail dans la journée non ? J'ai entendu dire que les... chose.... dans la forêt sont agitées ces derniers temps.

Après tout, peut être qu'en engageant la conversation tous les deux seraient un peu plus à l'aise ? Bon Luka était à l'aise d'accord. Mais le fait de parler allait probablement aider la jeune fille à reprendre un peu de contenance pour agir plus sereinement..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Luka S. Lestrange

Garde Chasse ♦ Espion

Humeur : Stable, calme.


MessageSujet: Re: Should I stay or should I go ? [Pv: Luka] Lun 11 Juin - 19:02

    Pauvre petite tout de même ... Je veux dire, elle n'avait pas l'air de quelqu'un qui reluquait souvent les gens, et la rare fois où elle le faisait, la pauvre se trahissait tout de suite ! Bon, elle, elle est pas destinée a être auror ou bien espionne, ou alors elle a d'autres talents cachés ! Peut être bien d'ailleurs ... Et si sous cet air innocent se trouvait une redoutable croqueuse ? J'avoue que je ne serais pas contre un peu de tendresse de sa part ... Elle était vraiment jolie, après tout ! Et même carrément belle ... Sexy ... Hop hop hop. Luka, on est pas la pour un coït dans l'herbe, rappelle toi, déjà c'est illégal, ensuite c'est interdit l’exhibitionnisme, la pédophilie aussi ... Tout nous l'interdit pour l'instant ! M'enfin, je reste un homme, j'ai toujours le droit de fantasmer, non ? Et bien je le fais quand même, je suis un mangemort après tout, je suis trop un rebelle de la vie moi. Enfin bref, je souriais pendant qu'elle s'excusait. Un sourire sincère, après tout, j'avais bien aimé sentir ses yeux glisser le long de mon corps, ça prouve quand même que tout ce travail n'est pas fait pour rien ! Et puis, il faut bien dire ce qu'il est, c'est assez flatteur pour l'égo !

    Tu n'as pas a t'excuser, si je t'avais vue t'entraîner en petite tenue, j'aurais sûrement aussi eu du mal a jeter un petit coup d'oeil !Mais..Tu n'as pas répondu a ma question : Est ce que la vue en valait la peine ?

    Le tutoiement était amical, sympathique, il était venu assez naturellement, ce qui me surprenait. Je n'avais même pas eu a y réfléchir ! D'habitude, je faisais attention a mon ton, a mon air, etc , mais la c'était venu assez naturellement. Bah, après tout tant mieux, ça voulait dire que je me fondais encore mieux dans mon rôle de gentil garde chasse ! Alors que je me présentais, je lui avais tendu la main, attendant qu'elle me réponde. Evengeline, un joli prénom! Elle serra ma main et je la relevais d'un bras, la mettant debout en souriant.

    Les circonstances importent peu, voyons ce que le destin nous réserve maintenant, n'est ce pas ?

    Je souriais alors qu'elle s'excusait encore de me faire "perdre mon temps", cette petite était vraiment sympathique, un peu timide mais même sympathique.
    Tu sais, c'est souvent la nuit que c'est dangereux , le jour soit les bêtes dorment soit ils s'occupent de leurs petits. Et j'arrive la plupart du temps a les repousser hors de la lisière. Il n'y'a que très rarement des problèmes, je n'ai jamais eu vraiment peur pour l'école.

    Je pris l'air assez cool, un clin d'oeil confiant et un sourire bien fier sur le coin des lèvres. Un vrai frimeur, je vous jure ! Un vrai tombeur aussi, j'avoue essayer de la séduire un peu. Qui ne tente rien n'a rien après tout !

    Et qu'est ce que tu lisais dis moi ? J'avoue ne pas être un grand fan de littérature, mais je me demande un peu quel genre de livre une fille peut lire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Should I stay or should I go ? [Pv: Luka]

Revenir en haut Aller en bas

Should I stay or should I go ? [Pv: Luka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)
» BUT I'LL ONLY STAY WITH YOU ONE MORE NIGHT - 9 JUIN, 2H24
» sullivan&sevde ◭ stay out tonight and see through my eyes.
» Oriane Ω stay alive. (finiiiiiiii)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard :: Poudlard :: Dehors :: Le Parc-